Kandahar

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Ville de Kandahar : 
    Les forces spéciales de l'Armée nationale afghane ont mené une série d'opérations ciblées dans le 12e district de la ville de Kandahar, au cours desquelles huit insurgés talibans ont été arrêtés. De plus, au cours de ces opérations, la police nationale afghane a découvert et confisqué huit munitions lourdes et légères, quatre grenades, quatre radios, un véhicule, des munitions et du matériel militaire.

    2021:02:22.jpeg

    Parmi les armes on distingue un fusil Lee-Enfield No.4 Mk1, un AK-74 avec crosse à repliement latéral de style DDR, le PM md roumain. 63, un AK-47 de type 2, un pistolet Beretta M9/92, un pistolet Zigana K et des grenades à main F-1.

    Province de Herat : quatre policiers tués dans le district d'Adraskan
    Le chef du district d'Adraskan  a déclaré que l'incident avait eu lieu peu après midi lorsqu'un kamikaze, sur une moto piégée, avait déclenché l'explosion. 

    Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'explosion mais les autorités afghanes blâment généralement les talibans pour ces attentats.
    2021:02:22.jpeg

  • Afghanistan : Des milliers de familles fuient les combats dans la province de Kandahar (Sud)

    Imprimer
    Quelque 17.000 familles ont fui depuis octobre leurs foyers dans la province de Kandahar (sud) pour échapper aux violents combats opposant les forces gouvernementales afghanes aux talibans, a-t-on appris jeudi 7 janvier de source officielle. Les talibans sont engagés dans une offensive de grande envergure dans plusieurs districts voisins de la ville de Kandahar, encore contrôlée par les troupes gouvernementales.
     
    Environ 7.000 familles - près de 35.000 personnes -, se sont enfuies de ces districts et ont trouvé refuge à Kandahar, a indiqué à l'AFP Dost Mohammad Nayab, directeur du service des réfugiés et des personnes déplacées internes de la ville. 

"Nous avons mis en place des camps et monté des tentes pour elles en plusieurs endroits de la ville. Nous n'avons pu fournir des produits alimentaires de base qu'à environ 2.000 familles", a-t-il déclaré. Près de 10.000 autres familles ont été contraintes à quitter leurs villages et à se réfugier chez des voisins ou de la famille, a précisé Sardar Mohammad Barani, chef du service des catastrophes naturelles de Kandahar.
     
    M. Barani a confirmé que les combats se poursuivaient dans certaines zones et dit s'attendre à une "crise humanitaire". "On se gèle ici. Nous avons seulement une tente, mais pas de chauffage", a déclaré à l'AFP une femme  qui a dû abandonner sa maison, située dans le district de Zharai. "A cause des violences, on a dû tout laisser derrière nous".
     
    La province de Kandahar est le berceau du mouvement taliban, et la ville de Kandahar était la capitale de leur régime dans les années 1990. Depuis quelques mois, Kaboul et plusieurs provinces afghanes sont en proie à une recrudescence des violences, en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha. Ces négociations ont repris mercredi après une interruption de trois semaines.
     
    Les talibans ont réduit leurs attaques contre les grands centres urbains depuis la signature en février à Doha d'un accord avec les États-Unis prévoyant le retrait de toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici mai 2021 en échange de garanties en matière de sécurité. Mais ils n'ont fait qu'amplifier celles menées en zone rurale, devenues quasi-quotidiennes. Au moins dix personnes, dont cinq civils, ont ainsi été tués dans la nuit de mercredi à jeudi dans deux attaques distinctes, dans le sud du pays, selon des sources administratives locales.

    Province d'Uruzgan, 
    Dans une autre développement, le gouverneur d'Uruzgan a déclaré que cinq membres des forces de sécurité et 11 combattants talibans avaient été tués dans les attaques des talibans dans la province.

    lpsd6oGJ.jpeg

     

  • Afghanistan : Des dizaines de talibans tués dans des combats dans la province de Kandahar

    Imprimer

    63 combattants talibans, y compris sept kamikazes ont été tués lors de violents combats au cours des dernières 72 heures entre les forces afghanes et les insurgés islamistes qui ont pris d'assaut des postes de contrôle dans la province de Kandahar (sud), bastion du groupe, ont déclaré des responsables dimanche.

    "Les forces de sécurité ont repoussé l'assaut, tuant 63 terroristes et en blessant 29 autres", a déclaré le ministère afghan de la Défense dans un communiqué.

    Le ministère de la défense afghan affirme que 150 talibans ont été tués par le forces de sécurité depuis le 9 décembre. Samedi, l'USFOR-A, le contingent des forces américaines en Afghanistan, affirme avoir mené une frappe aérienne contre les taliban après que le groupe islamiste ait attaqué une position des forces afghanes dans le district de Zhari, dans la province de Kandahar.

    Dans ce contexte de combats et de frappes aériennes, on déplore la mort de 11 civils, dont des enfants et des femmes, à la suite d'un raid aérien dans le district d'Arghandab, dans le sud de la province de Kandahar, ont déclaré les habitants dimanche.

    Les responsables de la sécurité n'ont rien dit de l'incident jusqu'à présent.

    Les habitants locaux ont déclaré que l'attaque aérienne s'est produite au cours de violents combats dans le village de DehSabz du district d'Arghandab., samedi soir.

    Les talibans ont mené des attaques quasi simultanées dans la nuit de samedi à dimanche contre des points de contrôle dans cinq districts autour de la ville de Kandahar--capitale de la province du même nom--après quoi les forces afghanes ont riposté via air et terre, a précisé le ministère. Sept membres d'une famille ont également été tués au cours d'une frappe aérienne des forces afghanes dans le district d'Arghandab, a indiqué un responsable local à l'AFP sous couvert d'anonymat.

    "L'armée de l'air afghane voulait cibler une voiture bourrée d'explosifs ... mais quand ils ont frappé la voiture et elle a explosé cela a causé la mort de civils", a ajouté cette source, précisant que la voiture visée était garée près d'une maison. Le ministère de la Défense a dit enquêter sur l'incident.

    A travers la province, les combats, tirs et frappes aériennes ont duré plusieurs heures, selon un journaliste de l'AFP sur place. Les talibans, contactés par l'AFP, n'ont pas souhaité réagir à ces informations.

    La province de Kandahar bastion des talibans
    La province de Kandahar est le berceau du mouvement taliban, et la ville de Kandahar était la capitale de leur régime des années 1990s. Si la ville est aujourd'hui sous contrôle du gouvernement, de nombreux districts des alentours sont contrôlés ou contestés par les insurgés. Depuis quelques semaines, les talibans ont lancé une offensive de grande envergure dans des districts voisins de la ville de Kandahar tels que Zherai, Dand, Panjwai, ou encore Arghandab.

    En octobre, les insurgés avaient lancé une offensive similaire dans la province voisine du Helmand, qui avait forcé des dizaines de milliers d'habitants à fuir leurs maisons. Cet assaut, qui avait visé notamment Lashkar Gah, capitale du Helmand, avait poussé les Etats-Unis à mener des frappes aériennes pour défendre les forces afghanes. Les insurgés se sont engagés à ne plus cibler les grands centres urbains et les forces américaines depuis la signature de l'accord américano-taliban en février. Mais ils n'ont cependant fait qu'augmenter leurs attaques, quotidiennes, contre les forces afghanes à travers le pays, et notamment dans les zones rurales, malgré les pourparlers en cours entre les deux camps.

    Ces négociations de paix, lancées en septembre au Qatar entre les talibans et le gouvernement afghan, ont été suspendues et reprendront le 5 janvier, ont affirmé les deux parties samedi. Les représentants des insurgés et de Kaboul ont tweeté avoir échangé "des listes préliminaires de points (à mettre) à l'ordre du jour des négociations interafghanes et avoir eu des discussions introductives sur ces sujets". Ces derniers mois, Kaboul a aussi été le théâtre de plusieurs attaques sanglantes, souvent revendiquées par le groupe Etat Islamique, dont des tirs de roquettes, samedi, qui ont tué un civil. Dimanche, une bombe attachée à un véhicule a également tué deux civils dans la capitale afghane, a indiqué la police.

  • Afghanistan : Les forces gouvernementales luttent pour empêcher les Talibans de prendre le contrôle de Kandahar

    Imprimer

    Le cessez-le-feu entre les États-Unis et les talibans, qui a mis fin aux attaques contre les forces américaines en Afghanistan, n'a pas arrêté l'expansion des talibans dans le pays. Au cours des dernières semaines, les talibans ont lancé une offensive en direction de la capitale provinciale de Kandahar, infligeant des coups puissants aux forces pro-gouvernementales. Des sources et des autorités locales décrivent la situation comme critique et affirment que le gouvernement de Kaboul doit réagir rapidement s'il ne veut pas perdre la deuxième plus grande ville d'Afghanistan.

     

  • Frontlive-Chono du 22 mai 2018

    Imprimer

    Articles publiés sur Frontlive-Chrono le 22 mai 2018

    Le site Frontive-Chrono est traduit en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais) nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)

    • Afghanistan: 16 morts dans un attentat déjoué à Kandahar – Abonnés
    • Gaza: Des Palestiniens franchissent la frontière et débutent un incendie – l’armée israélienne riposte – Abonnés
    • Irak: un jihadiste « belge » condamné à mort pour appartenance au groupe EI – Libre
    • Liban: Affrontements entre des soldats libanais et un groupe armé à Tripoli : des blessés dans les rangs de la troupe – Abonnés
    • Syrie: Un drone abattu près de la base aérienne russe de Hmeïmim – Abonnés
    • Syrie: Attaque de l’EI dans le désert syrien, 26 soldats du régime tués – Abonnés

    Lire la suite