Kafranbel

  • La Turquie élimine des dizaines de membres du PKK kurde en Syrie et en Irak

    Imprimer

    Dimanche 20 septembre, l'armée de l'air turque a frappé le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) dans la région de Sinjar, dans la province de Ninive, en Irak.

    La cellule de sécurité des médias a annoncé qu'un véhicule dans lequel voyageaient des membres du PKK avait été bombardé par un drone turc.

    Une déclaration de la cellule a indiqué que l'attentat visait une voiture "Opel Omica", contenant trois membres du PKK, près du sanctuaire de Sharaf al-Din dans le district de Sinjar.

    Aucun autre détail n'a été révélé.

    Devant la recrudescence des affrontements entre les membres du PKK et l'armée turque en Iran, les habitants de la région du Kurdistan irakien exigent désormais que le PKK quitte la région, afin de retrouver la paix.

    "Les responsables de la région du Kurdistan et les Yazidis exigent que le PKK quitte la région de Sinjar pour permettre aux citoyens de la région de rentrer chez eux, et les dirigeants kurdes disent que la présence du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) déstabilise la ville à majorité yazidie (Sinjar) et entrave la reconstruction et l'établissement des bases de la stabilité".

    Par ailleurs, les avions de guerre turcs ont également frappé des cibles dans la ville irakienne de Duhok.

    En outre, le ministère turc de la défense nationale a rapporté que dans le nord-est de la Syrie, trois membres du PKK avaient tenté d'infiltrer la zone d'opération turque "Bouclier de l'Euphrate", mais ils ont été éliminés.

    "Trois terroristes du PKK/YPG qui ont ouvert le feu et tenté de s'infiltrer dans la région de l'opération Bouclier de l'Euphrate pour perturber la paix et la sécurité ont été neutralisés par nos commandos héroïques", a déclaré le ministère sur Twitter. "Nous ne permettrons pas que la paix et la sécurité dans la région soient gâchées", a-t-il ajouté.

    Au cours de l'autre opération des forces armées turques en Syrie, baptisée "Peace Spring" (Source de paix), 4 membres du PKK ont été éliminés dans une zone non révélée du nord-est de la Syrie.

    Le jour précédent, le 19 septembre, 8 autres membres du PKK avaient été éliminés. Ils tentaient également d'infiltrer la zone d'opération "Peace Spring" en Syrie.