Kafr Battikh

  • Syrie : Une attaque de drones prend pour cible l'armée syrienne dans le sud d'Edleb

    Imprimer

    Samedi 25 septembre dans la soirée, des drones ont attaqué les troupes de l'armée arabe syrienne (AAS) dans la partie sud de la région du Grand Edleb.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un certain nombre de drones, lancés par des rebelles, ont frappé les positions de l'armée près des villes de Kafr Battikh et Dadikh. Aucune perte matérielle ou humaine n'a été signalée.

    L'OSDH affirme qu'il s'agit de la deuxième attaque de ce type cette semaine. La première attaque a visé les troupes syriennes à al-Jub al-Hamar, dans le nord-ouest de la province de Hama, il y a quelques jours.

    "Les factions (rebelles) travaillent au développement de drones et à l'entraînement du personnel pour les utiliser au cas où les forces du régime tenteraient d'avancer [dans le Grand Edleb]", peut-on lire dans le rapport de l'OSDH.

    Le groupe Hay'at Tahrir al-Sham, anciennement affilié à Al-Qaida, qui contrôle le Grand Edleb, serait à l'origine d'une série d'attaques de drones qui ont visé les forces russes et les troupes de l'AAS au cours des deux dernières années. La majorité des attaques du groupe jihadiste s'est soldée par un échec complet.

    Ces attaques constituent une violation flagrante du cessez-le-feu dans le Grand Idlib. Le cessez-le-feu, qui a été mis en place le 5 mars, semble être sur le point de s'effondrer.

  • Syrie : Trois militaires syriens tués au cours d'une attaque de grande envergure

    Imprimer

    Jeudi 23 septembre, trois membres (photo) des Forces Tiger, du Régiment de Tarmeh de la 25e division de l'armée arabe syrienne (AAS) ont été tués au cours d'une nouvelle attaque dans la région nord-ouest du Grand Edleb. Au moins deux d'entre eux étaient originaires de Lattaquié, place forte des Alaouites

    Selon des sources de l'opposition, les trois militaires ont été tués près de la ville de Kafr Battikh dans le sud d'Edleb. Le groupe Hay'at Tahrir al-Sham, affilié à Al-Qaida, et ses alliés dans la "salle des opérations d'al-Fateh al-Mubin" avaient auparavant bombardé des positions de l'AAS dans la région.

    Au cours des dernières semaines, plusieurs membres des services de l'AAS ont été tués ou blessés dans le Grand Edleb. Les rebelles ont même affirmé le 22 septembre qu'ils avaient tué un membre des forces spéciales russes.

    L'AAS et les forces aérospatiales russes répondent à ces violations par des tirs d'artillerie et des frappes aériennes. Cependant, les rebelles continuent de mener des attaques. Cela pourrait bientôt obliger l'armée et ses alliés à reprendre les opérations terrestres dans la région.