Kafa

  • Nigeria : L'Etat islamique (ISWAP) affirme avoir repoussé une offensive militaire dans le nord-est du pays

    Imprimer

    Judi 11 mars, l'Etat islamique avoir repoussé une offensive de l'armée nigériane (NAF) dans le nord-est du pays.

    L'opération, qui s'est déroulée du 4 février au  6 mars visait à neutraliser les cellules de l'Etat islamique dans les forêts de l'Algarno qui s'étendent entre les États de Borno et de Yobe.

    L'Etat islamique a affirmé que ses combattants avaient déjoué l'offensive de la NAF après d'intenses combats, au cours desquels de nombreuses contre-attaques et raids ont été menés. Le groupe islamiste a affirmé que plus de 200 militaires avaient été tués ou blessés et que 37 véhicules de la NAF avaient été détruits dans la ville de Kafa.

    L'agence de presse du groupe jihadiste, Amaq, a partagé un certain nombre de photos des affrontements avec les troupes nigérianes dans les forêts de l'Algarno le 13 mars.

    L'Etat islamique a probablement exagéré le résultat de la bataille dans les forêts de l'Algarno. Cependant, il ne fait guère de doute que le groupe islamiste se renforce dans le nord-est du Nigéria, principalement dans l'Etat de Borno. Certaines des opérations récentes des cellules du groupe comprenaient:
    - Attaque contre une patrouille de la NAF dans la ville de Malm Futuri le 10 mars. Dix militaires ont été tués ou blessés lors de l'attaque, qui a été menée avec deux engins explosifs improvisés.
    - Une attaque contre les troupes de la NAF près de la ville de Munguno le 12 mars. 33 militaires ont été tués, 20 ont été blessés et un a été capturé. En outre, un véhicule a été détruit et sept autres ont été saisis par l'Etat islamique.

    Les récentes attaques mettent en évidence la situation dangereuse à Borno, où les forces gouvernementales nigérianes ne parviennent pas à contenir la menace des cellules de l'Etat islamique.