Kaboul

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul
    Un attentat fait trois morts et cinq blessés
    Un attentat à l'explosif a visé un véhicule de la police près de la place Baraki dans le PD4 de la ville de Kaboul à 16 h 22 dimanche 21 février.

    La police a déclaré qu'au moins deux personnes ont été tuées - un policier et un enfant vendeur de rue.  cinq autres dont été blessées par l'explosion.

    Une femme et deux enfants figurent également parmi les blessés, a indiqué la police.

    Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    Un camion chargé d'armes saisi à Kaboul
    Le ministère de l'intérieur a déclaré qu'un camion chargé d'armes a été saisi à Kaboul. Les armes auraient été importées du Pakistan. Le chargement comprend des pistolets Glock 19 Gen 3.
    2021:02:21-2.jpegProvince de Helmand
    Un autre attentat a eu lieu, dimanche matin, dans le PD1 de la ville de Lashkargah, capitale du sud de la province de Helmand. Les responsables locaux ont confirmé qu'une personne avait été tuée et 14 autres blessées par l'explosion.

    Toujours dans la province de Helmand, le ministère de la défense afghan a affirmé qu'une frappe aérienne de l'armée de l'air afghane avait déjoué une attaque du SVBIED (véhicule kamikaze bourré d'explosifs) à Nahri Saraj, dans l'Helmand. Le kamikaze a été tué.

    Province de Kandahar
    Le chef de la police de Kandahar a été pris pour cible dans l'explosion d'une mine en bord de route (IED). Le chef de la police a survécu mais n civil a été blessé.

    Province de Logar
    Quatre Talibans ont été arrêtés lors d'une opération de police dans la localité de Mohammed Agha.

    Province de Paktia
    Deux combattants talibans ont été tués et deux autres blessés dans la région de Pirlaki du district de Jani Khel dans la province de Paktia. Il n'y a pas eu de victimes parmi les militaires afghans ou les civils afghans au cours de l'opération menée par le  Thunder Corps.
    2021:02:21.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul :
    Trois attentats à l'explosif tuent quatre personnes 
    Trois attentats à l'explosif ont secoué la ville de Kaboul tôt samedi matin, faisant au moins cinq morts et deux blessés.

    La première explosion a visé un véhicule civil sur Darulaman Road dans PD6 de la ville de Kaboul à 8 heures du matin samedi. Au moins deux personnes ont été blessées par l'explosion, a indiqué la police.

    À peine 15 minutes plus tard, un autre engin explosait visait un  véhicule  militaire dans la zone de Kart-e-Parwan dans le PD4 de la ville. Deux soldats ont été tués par l'explosion selon la police. Un passant civil a également été tué.

    La troisième explosion s'est produite dans le PD3 de la ville vers 10 h 20 samedi.  La police a déclaré qu'un véhicule de la police avait été pris pour cible par des engins piégés dans le quartier de Pule Wahdad dans le PD3 de la ville, tuant  deux policiers.

    Aucun groupe, jusqu'à présent, n'a revendiqué la responsabilité des attaques.
    2021:02:20 - 3.jpg

    Lien permanent Catégories : AFGHANISTAN, Kaboul 0 commentaire
  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Mahdi Sirat (tué le 2021:02:16).jpegKaboul
    L'officier de renseignement du NDS, Mahdi Sirat (photo de gauche), a été assassiné dans la région de Dasht-e-Barchi dans le PD-13 de Kaboul ce mardi matin.

    Province de Baghlan
    Dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 février 2021, les forces spéciales afghanes ont pris d'assaut un complexe taliban dans le nord de la province de Baghlan qui était utilisé comme prison, détenant des dizaines de membres des forces de sécurité afghanes et de civils. Les forces spéciales ont fait une descente dans la prison et ont sauvé 42 personnes, dont des membres de la sécurité, ont annoncé mardi des responsables. Les prisonniers avaient été gravement torturés par les talibans, ont indiqué les forces spéciales.

    L'opération de sauvetage a été menée dans la région d'Ali Khowaja à Baghlan-e-Markazi, dans le nord de la province de Baghlan, a déclaré le porte-parole du Corps des opérations spéciales, Abdul Ghafar Nuristani. 25 membres des forces de sécurité afghanes et 17 civils ont été libérés . Les personnes secourues ont été transférées à Mazar-e-Sharif.

    Rappelons que les forces de sécurité afghanes ont libéré de nombreux civils et membres des forces de sécurité des cachots des Taliban dans différentes provinces au cours de la dernière année.
    EuVCviiXAAEd8gK.jpeg

    Province de Nangarhar
    4 personnes, dont un policier, ont été tuées au cours de deux attaques distinctes à l'arme à feu à Jalalabad ce mardi matin.  La première attaque a pris pour cible un véhicule de police dans le PD-3, tuant un policier et en blessant deux autres. La seconde attaque au pistolet a visé un autre véhicule dans le PD-4, tuant 3 personnes. 

    EuU1AUkWQAI-aNW.jpeg


    EuVEr07XcAAKNAa.jpegProvince de Nimruz
    Les talibans ont revendiqué l'explosion d'une bombe artisanale (IED), lundi 15 février, visant un véhicule à Kang. Selon les Talibans, un officier de l'ANDSF (photo) a été tué lors de l'attaque.

    Province de Takhar

    Au moins trois soldats de l'Armée nationale afghane (ANDSF) ont été tués et quatre autres blessés par l'explosion d'une bombe artisanale (IED) qui a visé leur véhicule dans le district de Dashti Qala, mardi après-midi.

  • Afghanistan : Cinq morts dans l'attaque d'un convoi de l'ONU près de Kaboul

    Imprimer

    Cinq agents de sécurité afghans ont été tués jeudi 11 février dans l'attaque d'un convoi de l'Organisation des nations unies qu'ils escortaient dans la province de Kaboul, dernier épisode violent à secouer ce pays, a annoncé la mission de l'ONU.

    La mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (Unama) a précisé qu'aucun membre du personnel de l'ONU n'avait été blessé dans cette attaque, survenue dans le district de Surobi, une zone agitée de la province entourant la capitale afghane. Le véhicule dans lequel se trouvait les cinq agents de sécurité a sauté sur une mine et est tombé dans la rivière Kaboul. Les sauveteurs ont récupéré leurs dépouilles le lendemain.

    EuBcF_bXAAEW2Pp.jpeg

    "La famille des Nations unies en Afghanistan pleure la mort de cinq agents de sécurité de la Direction afghane du service du personnel de protection (DPS) dans un incident aujourd'hui dans le district de Surobi", a tweeté l'Unama, en référence à une unité du ministère de l'Intérieur mettant à disposition de l'ONU et des ambassades étrangères du personnel de sécurité.

    "Aucun membre du personnel de l'ONU n'a été blessé ni aucun véhicule endommagé lors d'une attaque qui a touché un véhicule du DPS qui escortait un convoi de l'ONU", poursuit ce tweet.

    La violence en Afghanistan a augmenté ces derniers mois, en dépit des pourparlers de paix engagés depuis septembre au Qatar entre les talibans et le gouvernement afghan. Les négociations n'ont jusqu'ici permis aucune percée notoire, tandis que les talibans mènent des attaques quotidiennes contre les forces gouvernementales dans les zones rurales. La violence a particulièrement flambé dans la capitale Kaboul, où les assassinats ciblés de journalistes, défenseurs des droits, juges et personnalités politiques sont devenus de plus en plus fréquents.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul : 
    Au moins quatre personnes, dont un chef local de la police, ont été tuées mercredi matin 10 février
    à Kaboul dans l'explosion de plusieurs bombes, a-t-on appris de source policière.

    Et2Fo8mWYAANob6.jpeg

    Conformément à un modus operandi désormais bien établi, deux bombes ciblant des véhicules ont explosé en début de matinée, à une heure de grande affluence sur les routes. Quatre personnes ont été blessées dans la première explosion et "quatre ont été tuées" dans l'autre, a indiqué Ferdaws Faramarz, le porte-parole de la police de Kaboul.

    Kochi Mohamed.jpegMohammad Zai Kochi (à droite sur la photo), le chef de la sécurité du 5ème district de la capitale et trois de ses gardes du corps ont été tués par l'explosion. Une troisième bombe visant une voiture de police a également explosé dans le district de Paghman, en périphérie de Kaboul. Ces trois attaques n'ont pour l'instant pas été revendiquées.

    Une quatrième explosion a eu lieu près de l'hôtel Serena. Au moins 1 personne a été blessée

    Les autorités n'ont pas précisé si ces bombes avaient été fixées aux véhicules ou s'il s'agissait d'engins explosifs improvisés (IED) posés en bord de route. Depuis des mois, Kaboul est frappée par des attaques quasi-quotidiennes à l'encontre de journalistes, personnalités politiques et religieuses, défenseurs des droits humains ou juges, qui ont incité des membres de la société civile à se cacher ou s'exiler.

    Même si l'organisation État islamique a revendiqué certaines de ces attaques qui ont semé la peur et le chaos dans le pays, Kaboul et Washington les imputent aux talibans. Cette tactique nouvelle semble avoir coïncidé avec l'ouverture en septembre à Doha de négociations de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, destinées à mettre fin à deux décennies de guerre.

    Kaboul tente d'obtenir un cessez-le-feu permanent, mais les talibans ont rejeté pour l'instant toute concession. La recrudescence des violences à Kaboul et dans plusieurs provinces afghanes a conduit l'administration du président américain Joe Biden à annoncer un réexamen de l'accord signé en février 2020 à Doha avec les insurgés, qui prévoit le retrait total des troupes américaines d'ici mai. Washington a accusé les insurgés de n'avoir ni réduit les violences ni coupé les liens avec Al-Qaïda, contrairement à ce que prévoyait l'accord.

    Par ailleurs, Des forces de la police spéciale ont mené une opération dans le district de Paghman, au cours de laquelle un taliban a été tué et un autre membre du groupe arrêté. Les deux talibans étaient impliqués dans l'organisation d'attentats terroristes, en particulier la pose de mines magnétiques à Kaboul.

    Province de Ghazni
    L'armée détruit un centre de manufacture de gilets suicides : 12 talibans tués dont 10 combattants étrangers
    Les forces spéciales de sécurité de Ghazni ont détruit, mardi soir, une manufacture de vestes suicide dans le district de Dehik. Wahidullah Jumazadeh, porte-parole du gouverneur de Ghazni, a déclaré ce mercredi que 12 talibans, dont six Arabes, deux Pakistanais et deux Tadjiks, ont été tués dans l'opération.

    Jumazadeh a ajouté que l'opération avait été menée par les forces terrestres et aériennes et avait abouti à l'arrestation de trois personnes, dont l'un des kamikazes, Shahbaz Khan.

    Le groupe taliban Taknoon n'a pas commenté les propos du gouverneur de Ghazni.

    Par le passé, les responsables locaux de Ghazni étaient au courant de jihadistes étrangers  combattant dans les rangs des talibans dans la province. Un haut responsable d'Al-Qaïda avait également été tué par les forces de sécurité dans la province de Ghazni cette année.

    Et2THV3XEAEjjsG.jpeg

    Provinc d'Uruzgan
    Cinq membres "clés" des talibans ont été arrêtés à Daikund.

    Et2vvjoWYAEJno1.png

     Prvince de Nimruz
    Les talibans affirment avoir capturé un soldat de l'armée afghane et des armes lors d'un raid à Khash Rod.

    Et2gl-YXUAImyJ1.jpeg

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul
    Quatre employés du ministère du développement rural tués à Kaboul
    Quatre employés d'un ministère afghan ont été tués par des hommes armés mardi à Kaboul et une personne a été blessée dans une attaque séparée à la bombe contre un véhicule ministériel, a-t-on appris de source policière.

    Des individus armés ont ouvert le feu sur un véhicule transportant des employés du ministère de la Réhabilitation et du Développement rural qui allaient travailler dans une province voisine, a indiqué à la presse Ferdaws Faramarz, le porte-parole de la police de Kaboul. "Vers 7h30 ce matin, quatre employés du ministère du Développement rural, Mohammad Habib, Faridullah, Riyad Ahmad et Baryali, ont été tués par des inconnus dans le quartier de Bagh-e-Dawood Road", a indiqué la police de Kaboul. Une personne a par ailleurs été blessée dans une attaque à la bombe visant à Kaboul un véhicule d'un autre ministère, celui des Affaires étrangères, a ajouté M. Faramarz.

    Lundi, trois attentats à la bombe avaient déjà secoué la capitale, faisant au moins un mort.

    Depuis des mois, Kaboul est frappée par des attaques quasi-quotidiennes à l'encontre de journalistes, personnalités politiques et religieuses, défenseurs des droits humains, juges, qui ont incité des membres de la société civile à se cacher ou s'exiler. Même si l'organisation État islamique a revendiqué certaines de ces attaques qui ont semé la peur et le chaos dans le pays, le gouvernement afghan et Washington les imputent aux talibans. Cette tactique nouvelle semble avoir coïncidé avec l'ouverture en septembre à Doha de négociations de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, destinées à mettre fin à deux décennies de guerre. Kaboul tente d'obtenir un cessez-le-feu permanent, mais les talibans ont rejeté pour l'instant toute concession.

    La recrudescence des violences à Kaboul et dans plusieurs provinces afghanes a conduit l'administration du président américain Joe Biden à annoncer un réexamen de l'accord signé en février 2020 à Doha avec les insurgés, qui prévoit le retrait total des troupes américaines d'ici mai. Washington a accusé les insurgés de n'avoir ni réduit les violences ni coupé les liens avec al-Qaëda, contrairement à ce que prévoyait l'accord.

    Province de Herat :
    Quatre gardes du chemin de fer de Khaf-Herat tués dans une explosion
    Les responsables de la sécurité d'Herat ont annoncé que quatre soldats de la protection publique ont été tués dans la province de Herat. Un cinquième a été blessé.

    L'explosion a eu lieu mardi matin 9 février, sur l'autoroute Herat-Islam Qala.

    Un véhicule Ranger des Forces de protection publique » a été pris pour cible par une mine sur l'autoroute Islam Qala, dans la zone de «Dehsorkh.

    Les Forces de protection publique sont chargées de sécuriser le projet de chemin de fer Khaf-Herat. Il y a quelques mois déjà, leur véhicule avait sauté sur une mine sur l'autoroute Islam Qala.

    DrxLo6IK.jpeg

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul : Deux explosions
    L'explosion d'une mine magnétique sur le véhicule d'Abdul Hadi Rafiee, vice-ministre de l'Agriculture, dans le canton d'Omid-e-Sabz, PD-6 de la ville de Kaboul, a blessé 2 personnes. M. Abdul Hadi n'était pas dans le véhicule au moment de l'attaque.

    Explosion près de la rue Pushtunistan à Kaboul. Il s'agit de la  deuxième explosion à Kaboul ce 8 février.

    EttD0oPWgAAOCbn.jpeg

    Troisième explosion dans la soirée de lundi à Kaboul
    Deux membres de l'armée afghane ont été blessés par l'explosion d'une mine magnétique qui a visé le véhicule des Rangers de l'armée dans la zone PD-8 de la ville de Kaboul.

    EttpWrcXIAMHVjt.jpeg

    Province de Badghis
    Au moins 6 soldats de l'armée afghane ont été tués et 6 autres blessés lors de deux attaques distinctes des Taliban dans la province de Badghis dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 février 2021, selon un responsable provincial.

    Province de Faryab
    Une mine posée par les talibans a fait exploser un véhicule de l'armée afghane (probablement un APC ou Humvee) dans la province de Faryab. L'Attaque  a officiellement été revendiquée par les talibans.

    EttDY2jWgAAh_xH.jpeg

    Etsi7lmXEAAMcyc.jpegProvince de Kandahar
    Des commandos de l'armée afghane ont tué Ibrahim (photo de gauche), le commandant de l'unité rouge des talibans pour Khakreez. C'était un formidable commandant taliban. », a déclaré un officier de lutte contre le terrorisme à Kandahar.

    Ets8pssXMAEjWup.jpegProvince de Nangarhar
    Les forces de sécurité ont arrêté un membre d'al-Qaïda (photo de droite) dans le cadre d'une opération ciblée.

    L'opération ciblée a été menée dans le district de Surkhrod, dans la province de Nangarhar, qui a abouti à la capture de membres d'al-Qaïda.

    Le réseau al-Qaïda a joué un rôle clé dans la planification et la réalisation d'attaques terroristes dans la province, a déclaré le ministère dans un communiqué.

    Nangarhar est l'une des provinces les moins sûres de l'est de l'Afghanistan. Des groupes d'opposition armés, dont les talibans, al-Qaïda et l'Etat islamique, sont très actifs dans la province.

    Zabihullah Ghayur, (tué le 2021:02:08).jpegProvince d'Uruzgan
    Les talibans ont revendiqué avoir tué Zabihullah Ghayur (photo), un commandant de l'armée afghane, lors d'affrontements à Tarinkot, dans la province d'Uruzgan. Sa mort a été confirmée.