Jundallah

  • Liban : Deux islamistes du groupe Joundallah tués à Tripoli dans un règlement de compte

    Imprimer

    Kanaan Naji.jpegDeux membres du groupe islamiste Joundallah, dirigé par le cheikh salafiste Kanaan Naji (photo), ont été tués samedi soir 24 juillet 2021 dans un apparent règlement de comptes à Tripoli, au Liban-Nord. 

    Des inconnus à bord d'un vélo ont ouvert le feu hier soir sur Amer Merheb et Talal Omrane, les tuant sur le coup. Une vive tension était palpable dans la région et des tirs en l'air ont retenti dans la nuit. Une réunion s'est tenue au domicile du cheikh Naji, afin de calmer la tension. Les forces de sécurité se sont déployées sur place et une enquête est en cours. 

    Les funérailles des deux victimes se sont tenues en fin de matinée dimanche, dans le quartier de Kobbé, au milieu d'une importante présence de l'armée et des forces de sécurité.

    Tripoli, ville la plus pauvre du bassin méditerranéen,  est régulièrement en proie à des incidents sécuritaires, notamment à caractère islamiste. Kanaan Naji, qui avait été détenu pour son implication dans une série d'attaques meurtrières menées par le jihadiste Abdel Rahmane Mabsout début juin 2019 dans la grande ville du Liban-Nord, avait été libéré il y a deux ans.