Jufrin

  • Syrie : Les rebelles retranchés dans la région du Grand Edleb ont pilonné le nord ouest de Hama à l'arme lourde

    Imprimer

    Jeudi 24 septembre, les rebelles retranchés dans la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie, ont bombardé la ville de Jurin, contrôlée par les forces gouvernementames, dans le nord-ouest de la province de Hama. Les rebelles ont tiré des obus artisanaux de gros calibre (IRAM).

    Selon l'Agence de presse arabe syrienne, les IRAM ont atterri à proximité de Jurin, causant de graves dégâts matériels à un certain nombre de maisons civiles. Aucune perte humaine n'a cependant été signalée.

    Des sources de la rébellion ont révélé que l'attaque avait été menée par le groupe al-Fateh al-Mubin. Il s'agit d'une coalition de factions rebelles soutenues par les Turcs et dirigée par l'organisation jihadiste Hayat Tahrir al-Sham, autrefois liée à Al-Qaida.

    Un important camp militaire de l'armée arabe syrienne, où sont stationnées des forces russes , est situé près de Jurin. Le camp était la cible de l'attaque manquée.

    La veille, une série de tirs d'artillerie sur le sud d'Edleb avait coûté la vie à trois militaires syriens.

    Ces violations répétées pourraient forcer les forces gouvernementales à reprendre leurs opérations terrestres dans le Grand Edleb dans un proche avenir. Les forces aérospatiales russes ont déjà repris leurs opérations aériennes.