Jowhar

  • Somalie : Un attentat suicide à la voiture piégée du groupe islamique al-Shabab fait 3 morts et 14 blessés

    Imprimer

    Au moins trois personnes ont été tuées et plus de 14 autres blessées suite à l'explosion d'une voiture piégée dans la ville de Jowhar dimanche 17 juillet 2022, ont indiqué des responsables. Vidéo.

    Un officier de police de Jowhar a déclaré qu'un attentat suicide à la voiture piégée avait visé l'hôtel Nur Dob, tuant au moins trois personnes et en blessant plus de 14 autres, dont le ministre de la Santé de l'État d'Hirshabelle.

    L'explosion a également détruit de nombreux bâtiments et commerces situés à proximité, a-t-il ajouté.

    Le Premier ministre somalien Hamza Abdi Barre a condamné l'attentat et a adressé ses condoléances aux familles des victimes.

    Jowhar , centre administratif de l'État d'Hirshabelle, est situé à 90 kilomètres (55 miles) au nord de la capitale Mogadiscio.

    Des témoins oculaires ont déclaré que l'explosion avait touché des bâtiments voisins et qu'il s'agissait de l'une des plus violentes qu'ils aient connues ces derniers temps.

    Le groupe terroriste al-Shabab, affilié à Al-Qaida, a revendiqué la responsabilité de l'attentat.

    Lien permanent Catégories : al-Shebab, Hirshabelle, Jowhar, Shebab, SOMALIE 0 commentaire
  • Somalie : 4 civils morts dans l'explosion d'une mine dans le sud du pays

    Imprimer

    L'explosion d'une mine a fait 4 morts civils et plusieurs blessés, samedi, 11 juin 2022 dans la ville de Jowhar dans la région du Shabeellaha Dhexe, au sud de la Somalie.

    Le lieutenant de police, Abdi Ahmed, a déclaré que "L'explosion a été causée par une mine posée sur le bord de la route menant à l'aéroport civil de Jowhar, dans l'État local de Hirshabelle, au moment du passage d’un tuk-tuk (une moto à trois roues)".

    Ahmed a également fait savoir que "l'explosion avait causé la mort de 4 civils, qui se trouvaient à bord du véhicule, et 2 autres blessés qui sont des passants qui se trouvaient par hasard près du lieu de l'explosion. Ils ont été transférés dans les hôpitaux de la ville".

    Le tuk-tuk est le moyen de transport le plus utilisé par les Somaliens, notamment dans les grandes villes.

    Aucune partie n'a encore revendiqué l'attentat mais les responsables somaliens accusent généralement les islamistes d'al-Chabab, qui ciblent souvent les véhicules des officiels et des militaires qui empruntent la route reliant l'aéroport à la ville.

    La Somalie mène une guerre depuis des années contre le mouvement al-Chabab, qui a été fondé au début de l’année 2004. Ce mouvement armé, idéologiquement affilié à al-Qaïda, a revendiqué de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

    Lien permanent Catégories : al-Shebab, Hirshabelle, Jowhar, Shebab, SOMALIE 0 commentaire
  • Somalie : L'armée somalienne tue un haut dirigeant du groupe islamiste al-Shabab et en arrête deux autres 

    Imprimer

    L'Armée nationale somalienne (SNA) a confirmé que l'armée, avec le soutien de la Mission de l'Union africaine, a tué un combattant de haut rang du groupe islamiste Shabab et arrêté deux autres dans la région de Moyenne Shabelle.

    Abshir Mohamud, commandant de la SNA pour l'unité 3, a déclaré à la radio militaire que l'armée avait infligé des pertes aux islamistes lors d'une opération planifiée le long de la route reliant les villes de Balad et de Jowhar dans le sud de la Somalie dimanche 18 avril 2021.

    «Nos forces ont tué un haut commandant Shabab, qui était chargé de planter des mines terrestres dans la région de Moyenne Shabelle», a déclaré Mohamud.

    Il a ajouté que les forces avaient également tué le garde du corps du combattant et appréhendé deux autres hauts dirigeants Shabab dans l'opération.

    «Un certain nombre de combattants d'al-Shabab ont été capturés et remis à la police somalienne pour des enquêtes complémentaires», a déclaré la Mission de l'Union africaine (AMISOM) dans un communiqué.

    Selon le communiqué, l'opération visait à assurer la libre circulation des Somaliens sur la principale route d'approvisionnement de Mogadiscio-Jowhar.

    Les partenaires humanitaires des autorités somaliennes ont déclaré que les combattants d'Al-Shabab restreignaient la circulation des personnes et contrôlaient les routes d'approvisionnement vers la plupart des zones reconquises par les autorités somaliennes.

    Les forces gouvernementales somaliennes ont récemment intensifié leurs opérations contre al-Shabab dans les régions du sud, mais les militants contrôlent encore certaines zones rurales de ces régions, menant des embuscades et plantant des mines.

    Les troupes de l'Union africaine effectuent régulièrement des patrouilles et escortent des véhicules transportant des secours humanitaires et participent à des opérations de combat contre al-Shabab pour sécuriser les principales routes d'approvisionnement.

    Les affrontements entre les forces gouvernementales et les combattants d'Al-Shabab dans la région sud ont commencé en août 2011 lorsque les militants ont été expulsés de la capitale Mogadiscio.

     

  • Somalie: Au moins 15 morts dans l'explosion d'une mine

    Imprimer

    L'explosion d'une mine, mercredi 14 avril 2021 dans la région méridionale de la Moyenne Shabelle, au sud de la Somalie, a fait au moins 15 morts et 5 blessés.

    La radio publique Mogadiscio a rapporté qu'une mine avait explosé au passage d'un véhicule de transport public qui se dirigeait vers la ville de Jowhar.

    Quinze passagers sont décédés et cinq autres ont été blessés dans l'attentat. 

    Aucune partie n'a encore revendiqué l'attentat  mais le mouvement "Al-Shabab" est le premier sur la liste des suspects.

    Depuis des années, la Somalie mène une guerre contre Al-Shabaab, un mouvement islamiste armé créé en 2014 et affilié à l'organisation terroriste d'Al-Qaïda. Il a adopté de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

    Les opérations de sécurité menées par les forces gouvernementales se sont intensifiées récemment, dans le but de neutraliser les terroristes d'Al-Shabab, dans les villages et villes du sud.