JIHAD ISLAMIQUE

  • Cisjordanie : Opération spéciale à Burkin, un membre du Jihad islamique éliminé

    Imprimer

    FAgUEf5XsAAGkw3.jpegTôt jeudi matin 30 septembre 2021, lors d'une fusillade avec l'armée israélienne dans le village de Burkin (sud-ouest de Jénine), Alaa Nasser Zayud (photo), 22 ans, a été tué et deux autres Palestiniens blessés, rapporte l'agence palestinienne Maan .

    Le rapport indique que des dizaines de jeeps militaires et des dizaines de soldats des forces spéciales ont encerclé plusieurs maisons à Burkin et procédaient à l'arrestation de "terroristes présumés" lorsque les coups de feu ont éclaté.

    Selon Maan, le Palestinien tué était un militant des Brigades al-Quds, la branche militaire du Jihad islamique.

    L'armée israélienne n'a pas encore commenté cette information. Mais  le service de presse de la police des frontières (MAGAV). Le rapport du MAGAV a indiqué que des unités des forces spéciales des forces frontalières et de Tsahal (Sayeret Cherub) menaient une opération pour détenir des personnes suspectées de terrorisme à Burkin, lorsqu'on a tiré sur les militaires. La source de tir a été réduite au silence par des tirs de riposte. Aucun des Israéliens n'a été blessé. Une mitraillette artisanale "Carl Gustav" ("Carlo") a été retrouvée près du corps du "terroriste" mis hors de combat.
    Carlo.jpeg

    Rappelons que le 26 septembre à Burkin, ainsi que dans le village de Bidou (entre Ramallah et Jérusalem), plusieurs militants du Jihad islamique et du Hamas ont été éliminés. L'armée israélienne a expliqué qu'il s'agissait d'actions préventives pour empêcher une attaque terroriste. Les responsables du « Jihad islamique » ont annoncé leur intention de mener des « représailles » contre les Israéliens.

    1949050.jpegUne Palestinienne tuée à Jérusalem
    Une femme palestinienne âgée de 30 ans, armée d'un objet tranchant, a tenté d'attaquer des policiers dans la vieille ville de Jérusalem, près de la porte de la Chaîne. Elle a été tuée, selon la police.

    Le service de presse de la police israélienne a confirmé que vers 6h30, une habitante du village de Kabatiya (Autorité palestinienne), un couteau à la main, a tenté d'attaquer des policiers dans la vieille ville de Jérusalem. Les policiers ont ouvert le feu sur  la femme qui a été tuée sur le coup. Un artificier a été appelé sur place pour s'assurer que la femme décédée n'avait pas d'engins explosifs.

    FAgRUhOWQAIZ3qS.jpeg

  • Cisjordanie : Affrontements nocturnes près de Jénine et Ramallah entre forces israéliennes  et Palestiniens : 5 Palestiniens tués

    Imprimer

    Cinq Palestiniens auraient été tués lors d'un affrontement nocturne avec les troupes israéliennes à Burqin près de Jénine. Vidéo.

    La radio publique israélienne a fait état, dimanche matin 26 septembre 2021, d'affrontements armés entre des soldats israéliens et des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie suite à une opération militaire destinée à arrêter des suspects du Hamas dans la zone proche de Jénine.

    Il y a une grande contradiction sur les évènements et le nombre des victimes, d'autant plus que plusieurs événements ont eu lieu à des endroits séparés.

    Dimanche matin, les forces israéliennes ont lancé une campagne d'arrestations dans les villes de Biddou et Beit 'Anan, à l'ouest de Ramallah, ce qui a conduit à des affrontements avec les Palestiniens, en plus d'incursions et d'affrontements nocturnes à Burqin, à l'ouest de Jénine.

    Des sources locales à Burqin ont confirmé que l'armée israélienne avait encerclé une maison et exigé que ceux qui s'y trouvaient se rendent sans résistance, mais les occupants de la maison ont ouvert le feu sur les soldats. Des tirs ont également eu lieu depuis le maisons voisines. Des renforts de Tsahal sont vite arrivés sur place et ont riposté sur les tireurs.

    Dans le même temps, les forces spéciales de l'armée israélienne ont arrêté deux suspects dans la ville de Jénine. Un autre suspect a été détenu à Kafr Dan, où un résident local a été blessé alors qu'il résistait.

    Tsahal a confirmé qu'une opération de grande envergure avait été menée dans les régions de Ramallah et de Jénine, dont le but était de neutraliser l'infrastructure de l'organisation Hamas, qui était surveillée depuis plusieurs jours.

    Le rapport de Tsahal a indiqué que cinq combattants palestiniens ont été tués et un quatrième blessé lors d'opérations dans la région de Jénine et le village de Biddou (sud de Ramallah) menées par les forces spéciales de Tsahal Duvdevan et les forces spéciales de la police des frontières YAMAM.

    Les opérations sont terminées, les forces spéciales se sont retirées du territoire de l'Autorité palestinienne. Au total, des opérations simultanées ont été menées dans cinq endroits différents.

    Oussama Sabah 2.jpegLes médias palestiniens ont publié les noms de militants de l'organisation Hamas, mis hors de combat par l'armée israélienne lors de l'opération spéciale des forces israéliennes. Il s'agit de :
    1) Ahmad Zahran - l'un des commandants des "Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas). Il a été tué lors d'un échange de tirs avec des militaires dans la région de Beit 'Anan, près du village de Biddou (sud de Ramallah).
    2) Oussama Sabah (22 ans) (photo ci-dessus et ci-contre) est un combattant du Jihad islamique (pas du Hamas, comme on le pensait auparavant). Tué à Burkin (ouest de Jénine).
    3) Ahmad Adnan Abd (30 ans) est un combattant du Hamas. Abattu près du village de Kafr Dan, à l'ouest de Jénine, alors qu'il tentait de s'enfuir en voiture après une fusillade.
    4) Mahmoud Hamidan est un militant du Hamas qui a passé six ans dans une prison israélienne pour activités terroristes (il avait été libéré il y a trois mois). Il se trouvait avec Zahran lorsqu'il a été tué dans la région de Beit Anan.
    5) Zakaria Baduan est un combattant du Hamas. Il a été tué dans la région de Beit Anan.
    Muhammad al-Zaraini a également été blessé à Burkin.
    Deux combattants palestiniens ont également été capturés : Ahmad Abu Ramila et Mazen Saadi.

    Deux militaires israéliens blessés lors des affrontements à Burkin
    Dimanche vers midi, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que lors des affrontements dans le village de Burkin, deux militaires israéliens ont été blessés. Il s'agit d'un officier et d'un soldat. Les blessés ont été transportés par hélicoptère à l'hôpital. Les informations sur leur état n'ont pas encore été publiées.

     

     

  • Cisjordanie : Recrudescence des violences - les Palestiniens se mobilisent en faveur des prisonniers

    Imprimer

    Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est l'évasion audacieuse de six prisonniers palestiniens de l'établissement pénitencier de haute sécurité de Gilboa, le 6 Septembre.

    Depuis, quatre des six évadés ont été repris. Les deux derniers sont toujours dans la nature.

    En soutien des évadés, les Palestiniens se sont rassemblés dans toute la Cisjordanie où les affrontements avec les forces de sécurité israéliennes sont maintenant quotidiennes.

    Les Palestiniens veulent défendre les prisonniers évadés dans un acte de résistance collective. Les combattants palestiniens du camp de réfugiés de Jénine ont affronté la présence militaire israélienne accrue, se jurant de protéger la zone et la vie des évadés. La même volonté de résister à la force israélienne déployée massivement à la recherche des deux derniers évadés a été observée dans d'autres localités de Cisjordanie.

    Depuis une semaine maintenant, les Palestiniens de Cisjordanie célèbrent l'évasion. Une nouvelle « Journée de colère » a eu lieu le 10 septembre en solidarité avec les évadés et les prisonniers dans toute la Palestine. Vidéo.

    D'énormes manifestations ont éclaté pour dénoncer la violence et les mauvais traitements que subissent les Palestiniens dans les prisons israéliennes. Les forces israéliennes ont riposté pour réprimer les manifestations, faisant de nombreux blessés.

    Le 12 septembre e , des coups de feu lourd ont retenti dans la région de Jénine dans le nord de la Cisjordanie où les forces de sécurité israéliennes auraient essuyé des tirs pendant la chasse à l' homme pour les deux derniers prisonniers évadés.

    De leur côté, les autorités israéliennes prétendent qu'une « attaque majeure » a été déjouée.

    Le service de sécurité du Shin Bet et la police ont déjoué un certain nombre d'attaques, ont rapporté les canaux 12 et 13 de la télévision israélienne, sans donner de détails sur l'attaque majeure empêchée. La police rste en état d'alerte, craignant de nouvelles violences à l'occasion de la fête de Yom Kippour, en particulier à Jérusalem.

    "Je ne sais pas si nous sommes au bord d'une escalade", a déclaré le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev au radiodiffuseur public Kan.

    "Mais nous sommes définitivement dans une période très sensible – les récents attentats, l'évasion des terroristes de la prison et les deux qui n'ont pas encore été arrêtés, ainsi que nos problèmes avec le Hamas."

    Tout incident pourrait mettre à feu et à sang toute la région. Nous nous préparons donc à une escalade à Jérusalem, en Judée-Samarie (Cisjordanie) et à Gaza », a ajouté le ministre.

    Le Hamas et le Jihad islamique ont également lié la récente recrudescence des attaques à l'évasion des prisonniers.

    « La recrudescence des attaques au couteau à Jérusalem, les fusillades, les affrontements croissants, la colère populaire en Cisjordanie et les manifestations à Gaza, s'inscrivent dans le cadre du soulèvement pour la liberté lancé par notre peuple palestinien en solidarité avec les prisonniers héroïques et face aux l'arrogance de l'occupation», a déclaré le porte-parole du Hamas Abdelatif al-Qanou.

    « Maintenir l'affrontement avec l'occupation sioniste et accélérer le rythme des opérations par divers moyens est la meilleure option pour affronter l'occupation sioniste », a-t-il déclaré.

    « Les actes de résistance sont le droit légitime du peuple palestinien, et nous bénissons et soutenons cet acte djihadiste », a déclaré le porte-parole du Jihad islamique Daoud Shehab.

    Une autre raison qui exacerbe la colère palestinienne est la détérioration de la santé de six grévistes de la faim palestiniens, protestant contre leur détention administrative ou leur détention sans jugement.

    Kayed Fasfous, Miqdad Qawasmeh et Hisham Abu Hawash de Hébron ; Raik Bisharat de Tubas ; Alla al-Araj de Tulkarem ; et Shadi Abu Aker de Bethléem sont en grève de la faim prolongée – refusant de manger jusqu'à ce que les autorités israéliennes les informent de quoi ils ont été inculpés et quand ils seront libérés.

    Quelque 1.400 détenus palestiniens vont également entamer une grève de la faim
    Près de 1.400 prisonniers palestiniens s'apprêtent à entamer une grève de la faim pour dénoncer la détérioration de leurs conditions de détention en Israël après l'évasion de six détenus la semaine dernière, dont quatre ont depuis été capturés, a indiqué mardi l'Autorité palestinienne.

    Les prisons israéliennes, qui comptent plus de 4.000 détenus palestiniens, ont connu un accès de tensions la semaine dernière après l'évasion des six Palestiniens, membres de groupes armés, du centre pénitentiaire de haute sécurité de Gilboa (nord) via un tunnel creusé sous un évier.

    Les tensions ont débuté après le transfert de plusieurs centaines de personnes depuis cette prison durant lequel des fouilles ont été opérées et des objets personnels confisqués, d'après le Club des prisonniers palestiniens. Des incendies avaient été allumés par des détenus dans certaines prisons. "La situation à l'intérieur des prisons est très mauvaise, ce qui a incité les prisonniers à observer une grève de la faim", a indiqué à l'AFP Qadri Abou Bakr, président de la Commission chargée des prisonniers, organe de l'Autorité palestinienne, précisant que 1.380 détenus feraient grève à partir de vendredi, puis d'autres se joindraient au mouvement la semaine prochaine.

    La Croix-Rouge a annoncé mardi qu'après décision israélienne, les visites auprès des prisonniers seraient de nouveau possibles après avoir été annulées la semaine dernière.

    Quatre des six fugitifs palestiniens, écroués pour leur responsabilité dans des attaques anti-israéliennes, ont été capturés en fin de semaine dernière dans le nord d'Israël. M. Qadri s'est inquiété de leur sort mardi, affirmant que ni leurs avocats ni la Croix-Rouge n'avaient eu le droit de leur rendre visite.

     

     

  • Gaza/Israël : Emeutes en cours le long de la barrière frontalière ce dimanche soir 29 août 2021

    Imprimer

    Des émeutes sont en cours le long de la frontière de Gaza près de Jabalia. Les forces de Tsahal répondent avec des gaz lacrymogènes. 

    L'agence de presse palestinienne Shehab a averti que dans la soirée du 29 août, le Hamas avait l'intention d'utiliser des « unités de nuit » de Jabalia et Abu Safia pour organiser des émeutes à la frontière avec Israël.

    Le début de l'opération est prévu à 20h00.

    La nuit précédente, des « unités de nuit » du Hamas et du Jihad islamique avaient opéré sur la partie sud de la frontière avec Israël. Des représentants de ces deux groupes ont déclaré que « la reprise des opérations de nuit est due au cours politique d'Israël et le désir de lever le siège de la bande de Gaza ».

    Information en cours de vérification.

  • Le Hamas et Israël conviennent d'une trêve à compter de vendredi

    Imprimer

    Israël et le groupe armé palestinien Hamas vont débuter vendredi à 02h00 (jeudi 23h00 GMT) une trêve dans la bande de Gaza, ont déclaré un représentant du Hamas et la presse israélienne, laissant entrevoir une issue au conflit sans précédent depuis plusieurs années qui a éclaté le 10 mai.

    Le cabinet de sécurité israélien a indiqué jeudi soir avoir voté à l'unanimité en faveur d'une trêve "mutuelle et inconditionnelle" à Gaza sur proposition de l'Egypte, qui a oeuvré en médiateur. Il a toutefois précisé que l'heure d'entrée en vigueur de la trêve n'avait pas encore été décidée.

    La télévision publique égyptienne a rapporté que les efforts du Caire en vue d'un cessez-le-feu à Gaza avaient abouti et que celui-ci débuterait vendredi à 02h00 locales.

    Cette annonce survient après que le président américain Joe Biden a exhorté mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'oeuvrer à une désescalade, sur fond de tentatives de médiation de l'Egypte, du Qatar et des Nations unies.

    Un représentant du Hamas a déclaré à Reuters que le cessez-le-feu serait "mutuel et simultané".

    Depuis le début des hostilités, les autorités sanitaires palestiniennes ont fait état de 232 morts, dont 65 enfants et 39 femmes, et plus de 1.900 blessés dans les bombardements menés par l'armée israélienne sur Gaza. L'Etat hébreu a rapporté de son côté avoir tué au moins 165 combattants de l'enclave palestinienne.

    Selon les autorités israéliennes, 12 personnes ont été tuées en Israël, tandis que des centaines de personnes ont été soignées après avoir été blessées par des tirs de roquettes.

    Le Djihad islamique a confirmé vouloir se conformer à l'accord de cessez-le-feu.
    L'Egypte sera chargée de veiller au respect du cessez-le-feu (sources diplomatiques égyptiennes)
    L'Egypte va envoyer deux délégations à Tel-Aviv et dans les Territoires palestiniens pour veiller au respect du cessez-le-feu approuvé jeudi soir par Israël et les groupes armés palestiniens, ont indiqué des sources diplomatiques égyptiennes.

    "Deux délégations égyptiennes seront envoyées à Tel-Aviv et dans les Territoires palestiniens pour surveiller la mise en oeuvre (du cessez-le-feu) et le processus pour maintenir des conditions stables de manière permanente", ont indiqué ces sources à l'AFP, soulignant que cette trêve "simultanée et mutuelle" avait été "négocié par l'Egypte".



    Les attaques à la roquette pourraient s'intensifier avant le cessez-le-feu
    Un représentant du département de la logistique sur la chaîne de télévision 12 a rappelé que le dernier jour de l'opération Unbreakable Rock, le nombre de roquettes lancées vers Israël a dépassé de 114% le nombre de roquettes qui ont frappé Israël le premier jour de l'opération.
    Le Home Front Office demande aux Israéliens de suivre strictement les instructions émises en cas d'attaques à la roquette: pendant la sirène, vous devez entrer dans l'abri anti-bombe ou dans la zone protégée et attendre 10 minutes.

    Lien permanent Catégories : ÉGYPTE, GAZA, HAMAS, ISRAËL, JIHAD ISLAMIQUE 0 commentaire
  • Gaza/Israël : Rapport de situation du mercredi 19 mai 2021 - Gaza webcam

    Imprimer

    Les. "Brigades Ezzedine al-Qassam" lancent des dizaines de roquettes sur Israël - des obus tombent sur Acre depuis le sud du Liban
    Mercredi 19 mai, les "Brigades Ezzedine al-Qassam" ont annoncé avoir tiré des dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba "en réponse au ciblage de civils et de refuges".
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du mouvement "Hamas", ont confirmé avoir bombardé les bases terrestres "Tselem" et les bases aériennes "Hatzerim" à coups de roquettes.
    Les sirènes ont effectivement retenti à Ashkelon, Beer Sheva et Sderot. 8 roquettes ont atteint Beer Sheva et 5 autres ont explosé dans des zones ouvertes à l'extérieur de la ville.
    Les services de sécurité israéliens ont également signalé que les sirènes avaient été déclenchées à Kiryat Malachi et Bir Tuvia.

    Roquettes en provenance du Liban
    D'autre part, les médias israéliens ont rapporté que des roquettes avaient été tirées sur Acre à partir du territoire libanais.
    La chaîne libanaise Al-Jadid a également publié un clip vidéo montrant le lancement d'un certain nombre de roquettes depuis la ville de Siddiqin au sud du Liban vers Israël.
    L'armée israélienne a confirmé que «4 roquettes avaient été tirées du Liban vers Acre (Akko) et Haïfa, mais affirme qu'elle pense que les roquettes ont atterri à l'intérieur du territoire libanais»

    Israël a poursuivi ses opérations militaires mercredi 19 mai
    De son côté, entre les 10 et 18 mai, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres groupes ont tiré environ 3 500 roquettes sur le territoire israélien. Les bombardements ont eu lieu non seulement dans les zones voisines de Gaza et les villes du sud du pays, mais également à Jérusalem, Tel Aviv et d'autres villes du centre d'Israël. Une tentative a été faite pour bombarder l'aéroport de Ramon, au nord d'Eilat.

    17h00
    À 17 h 47, bombardement de Sderot et d'autres localités frontalières.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que la veille, à la suite d'une opération conjointe de Tsahal et du Shabak, les activités de trois militants de la cyber-unité du Hamas ont été arrêtées. Après avoir reçu des informations du renseignement, une frappe a été lancée contre le bâtiment de la ville de Gaza, où était basée la cyberunité.

    À 17 h 16, Ashkelon a de nouveau été bombardé depuis Gaza. Les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues dans la ville et ses environs. À 17 h 26, les militants palestiniens ont tiré sur le poste de contrôle de Kisufim.
    17h00 bombardements du Néguev occidental et central.

    16h00
    À 16: 46-16: 48 sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été confirmés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    À 16 h 47, Alarmes à Sufa et Holit.
    À 16h33, Alarmes à Sufa.
    À 16h16, Alarmes à Nativ Ha-Asara.
    A 16h09 "Enfer de Tseva" à Sderot et au checkpoint "Erez". A Sderot, une roquette a frappé une maison sans faire de victimes.

    15h00
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que Tsahal a détruit deux lance-missiles - à Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza et à Khan Younes dans le sud. Le service de presse de l'armée a déclaré que les lance-missiles avaient été utilisés par les militants lors du récent bombardement de Beer Sheva.
    À 15h49, une alarme retentit au point de contrôle d'Erez.
    À 15: 28-15: 29 sirènes "Enfer de Tseva" à Kiryat Malakhi, Beer Tuvia et dans d'autres localités du district sud. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été enregistrés.
    À 15: 07-15: 08 sirènes à nouveau à Ashdod.
    À 15h00-15h00, des sirènes se sont déclenchées à Beer Sheva.
    À Ashdod, au moins deux roquettes sont tombées dans des zones résidentielles, provoquant des dégats.  Il n'y a aucune information sur d'éventuelles victimes. Une fusée a explosé près d'une autoroute près d'Ashdod.

    14h00
    À 14H58 -14H59 sirènes "Enfer de Tseva" à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant la destruction d'un poste d'observation du Hamas caché dans un bunker souterrain. La publication de Tsahal note que ce bunker au centre de la bande de Gaza faisait partie de l'infrastructure des tunnels des Brigades Ezzedine al-Qassam.

    A 14h14 alarme dans le village de Reim.

    13h00
    À 13 h 58-13 h 59, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé. Plusieurs missiles ont été abattus.
    Tsahal a annoncé l'élimination de trois militants du Jihad islamique qui se préparaient à tirer des roquettes sur le territoire israélien.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant l'élimination d'un combattant du Hamas après qu'il ait été établi qu'il était impliqué dans une attaque à la roquette sur le territoire israélien. Selon la vidéo publiée, après le bombardement, effectué depuis une position cachée près d'un immeuble résidentiel à Khan Younes (dans le sud-est de la bande de Gaza), le militant a tenté de s'échapper. Mais pendant tout ce temps, ses actions ont été surveillées depuis un avion, et à la fin, il a été éliminé par une frappe de missile ponctuelle. Dans le même temps, aucun dommage n'a été causé à un immeuble résidentiel situé à côté de l'endroit frappé par la roquette.

    A 13h19, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti  à Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la partie nord de la bande de Gaza ont été enregistrés.

    12h00
    A 12h10, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. A 12h11, alarme à Nahal Oz. À 12 h 27, alarme à Nahal Oz.

    11h00
    A 11h58, alarme près de la frontière de Gaza, au sud d'Ashkelon.

    219 morts à Gaza 
    Le ministère de la Santé de la bande de Gaza, contrôlé par le Hamas, a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 219 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne et environ 1530 blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 63 sont des mineurs et 36 sont des femmes. 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté dans la matinée du 18 mai, qu'environ 160 militants avaient été tués à Gaza (130  du Hamas, 30 du Jihad islamique). Au cours de la dernière journée, des dizaines de militants ont été éliminés  par les attaques de Tsahal.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte une attaque contre le complexe militaire du département technologique du Hamas dans un bâtiment de la région de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air de Tsahal a frappé un lance-missiles qui a tiré sur le territoire israélien depuis la ville de Gaza. La cible a été détruite.

    À 11 h 12,alarme à Nir Oz.

    10h00
    A 10h42, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. Plusieurs bâtiments ont été endommagés par des bombardements au mortier. Il n'y a pas de victimes.
    A 10h36, alarme au checkpoint de Kisufim.
    À 10 h 02, alarme à Nir Oz.

    Des sources dans la bande de Gaza rapportent qu'un UAV israélien a tiré deux missiles sur le toit ou sur une cible au dernier étage de la tour Al-Andalus dans l'ouest de la ville de Gaza. Peut-être parlons-nous d'un bombardement d'avertissement, suivi d'une frappe sur le bâtiment. Il y a quelques jours, les FDI ont déjà attaqué l'une des cibles de cette tour. Des informations sur la nouvelle attaque sont apparues sur Twitter du Centre d'information palestinien du Hamas et sur la chaîne Telegram du blogueur israélien Abu Ali.

    09h00
    À 9h57, alarme à Nir Oz.
    A 09h41, les sirènes "Enfer de Tseva" retentissent dans les villages de Sufa et Kholit (conseil de district d'Eshkol).
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la ville de Khan Younes (dans le sud de la bande de Gaza), les FDI ont attaqué  la maison du chef du service de renseignement militaire du Hamas, Oussama Tabash.

    L'agence de presse Maan rapporte qu'à la suite des frappes des FDI dans la bande de Gaza, une dizaine de maisons ont été détruites cette nuit et ce matin. Quatre décès sont signalés.

    06h00 - 09h00
    Aucune attaque depuis Gaza n'a été enregistrée.

    07h00
    50 roquettes tirées depuis Gaza entre 19H, le 18 mai et 07H le 19 mai
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 18 mai à 07h00 le 19 mai, environ 50 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Les bombardements nocturnes du territoire israélien n'ont causé aucun dommage significatif. Aucune victime n'a été rapportée.

    De leur côté, les FDI ont largué 120 bombes de précision sur des cibles situées dans le territoire de Gaza. L'armée israélienne affirme avoir achevé la cinquième phase de la destruction du «projet métro», nom donné à l'opération de destruction des tunnels du Hamas. En particulier, les infrastructures souterraines à Khan Younes et Rafah (dans le sud de la bande de Gaza) ont été détruites. Une quarantaine de cibles souterraines ont été frappées lors d'une attaque de 25 minutes. L'attaque a été menée avec la participation de 52 avions de combat israéliens. En outre, les FDI ont frappé un certain nombre de cibles terrestres du Hamas à Khan Younes et Rafah, en particulier les postes de commandement et des avant-postes des militants, ainsi qu'un  dépôt d'armes situé au siège du service de sécurité intérieure du Hamas. Les FDI ont également attaqué des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza, notamment un lance-missiles.


    05:00
    Alarme au kibboutz Ein HaShlosha.

    04:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    03:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.
    Vers 3 heures du matin, la chaîne de télévision par satellite Al-Aqsa, diffusée depuis Gaza, a rapporté que l'artillerie israélienne s'était jointe aux frappes de l'armée de l'air israélienne et tirait sur des cibles à l'est de Khan Younis.

    02:00
    L'alarme a retenti à Sderot, à la ferme Shikma, kibboutzim Erez, Nir Am, Meflasim.

    01:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    00:00
    Des sources palestiniennes rapportent que l'armée de l'air de Tsahal continue de frapper dans la région de Khan Younes. Un mort et huit blessés sont signalés.
    Le Hamas avoir tiré des roquettes contre les bases de l'armée de l'air de Tsahal: Hatzor, Hatzerim, Nevatim, Tel Nof, Palmachim et Ramon. Le Hamas a déclaré qu'il s'agissait d'une réponse aux frappes aériennes dans le sud de la bande de Gaza. Aucun des missiles n'a atteint sa cible.

    Gaza Webcam

     

     

     

  • Gaza/Israël : Poursuite des bombardements

    Imprimer

    Dizaines de frappes israéliennes sur la bande de Gaza
    L'armée israélienne a mené dans la nuit de dimanche à lundi des dizaines de frappes sur la bande de Gaza, ont indiqué des témoins dans l'enclave palestinienne, où des groupes armés ont tiré des roquettes vers Israël.
    Des dizaines de missiles sont tombés en différents endroits de l'enclave palestinienne, ont constaté des journalistes de l'AFP. Dans un court communiqué, l'aviation israélienne a indiqué que ses "avions de chasse" étaient en train de frapper "des cibles terroristes" à Gaza.

    Des centaines de bâtiments endommagés par les frappes aériennes israéliennes nocturnes sur des cibles dans la bande de Gaza
    L'Agence France Presse, citant des sources officielles à Gaza, rapporte qu'à la suite des frappes aériennes massives infligées par l'armée israélienne dans le secteur la nuit dernière, des centaines de bâtiments ont été détruits ou endommagés.
    Lundi matin, des avions de combat israéliens ont détruit une villa appartenant à l'homme d'affaires palestinien Abdel Aziz Al-Khalidi, située au nord-ouest de la ville de Gaza. Vidéo.
    khaldi.pngL'artillerie israélienne a également participé aux actions militaires et bombardé plusieurs secteurs à l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza et d'autres zones de la bande.
    Les médias gazaouis ont rapporté que les tirs de l'artillerie israélienne avaient incendié un certain nombre de maisons palestiniennes et de terres agricoles dans la région de Zalata, à l'est de Rafah.
    L'armée israélienne a également bombardé la maison de la famille Al-Ghra dans le quartier d'Al-Sabra et la maison de la famille Al-Haddad dans la zone d'Al-Shaaf dans le quartier d'Al-Tuffah, à l'est de la ville de Gaza, et une maison dans le Zone d'Al-Falouja dans le camp de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza. 
    Les médias gazaouis ont également rapporté qu'un raid israélien avait visé, lundi 17 mai, l'usine d'éponges «FOMCO» dans le nord de la bande de Gaza.
    Il a ajouté qu'.

    L’armée de l’air de Tsahal a procédé à la troisième phase du "projet Métro" visant à détruire l'infrastructure militaire souterraine de Gaza
    Lundi 17 mai, le service de presse des Forces de défense israéliennes a annoncé la troisième phase de liquidation du "Projet Metro" visant à détruire l'infrastructure souterraine du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.
    Dimanche soir, dans le laps de 20 minutes environ, 35 cibles ont été attaquées. L'attaque a été menée par 54 avions, qui ont largué une centaine de bombes sur les infrastructures souterraines. Au moins 15 km de tunnels souterrains ont été attaqués.
    L'attaque faisait partie d'une opération à grande échelle des FDI visant à endommager gravement l'infrastructure militaire souterraine dans la bande de Gaza.


    Du dimanche 19h00 au lundi 07h00, une soixantaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza, dont 10 sont tombées dans le secteur
    Le bureau de presse de Tsahal a rapporté le 17 mai que de dimanche 19h00 à lundi 07h00, environ 60 missiles ont été tirés depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien.
    Une dizaine de roquettes sont tombées sur le territoire du secteur. Des dizaines ont été abattues par le système de défense antimissile Iron Dome.

    07H47 : l'armée de l'air israélienne a attaqué un complexe gouvernemental à Gaza, annonce le Hamas
    Dans la matinée du lundi 17 mai, l'armée de l'air israélienne a lancé une frappe sur le complexe Ansar dans la ville de Gaza, où se trouvent les bureaux du gouvernement du Hamas. La frappe aérienne a été rapportée par le centre d'information palestinien du Hamas.
    Tsahal n'a pas encore commenté ces informations.
    Rappelons qu'il y a quelques jours, Tsahal avait déjà mené des frappes sur le complexe d'Ansar.
    Complexe Ansar.jpeg

    09H35 : Le bombardement des localités situées à la frontière avec Gaza a repris
    Lundi 17 mai, à 9 h 34, le bombardement des colonies à la frontière avec Gaza a repris. Les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" ont retenti dans les kibboutzim Sufa et Holit.

    11H58 : Ashkelon et les localités à la frontière avec Gaza à nouveau sous les tirs de roquettes
    Les sirènes "Enfer de Tseva"  ont à nouveau retenti à 11h58, puis à 12h02 à Ashkelon. Les alarmes ont également été déclenchées dans les localités au sud de la ville et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza. Une roquette a chuté sur le territoire de la mairie d'Eshkol.

    Ministère de la Santé de Gaza: Près de 200 personnes tuées lors des bombardements
    Dans la soirée du dimanche 16 mai, le ministère de la Santé contrôlé par le Hamas dans la bande de Gaza a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 197 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne, et environ 1235 ont été blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 58 mineurs et 34 femmes.
    1860594.jpegHarbid.jpeg12H43 - Le commandant du district nord des "Brigades Al-Qods" Husam Abu Arbid éliminé
    À la suite d'actions conjointes des Forces de défense israéliennes et du Service général de sécurité (SHABAK), le commandant du district nord des Brigades Al-Quds (la branche militaire du Jihad islamique) Husam Abu Arbid (photo) a été éliminé, a communiqué Tsahal.
    Abu Arbid a occupé ce poste pendant plus de 15 ans;. Les autorités israéliennes le tiennent responsable du bombardement du territoire israélien avec des missiles antichar. En outre, Husam Abu Arbid a dirigé des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Selon des sources palestiniennes, l'armée de l'air israélienne a attaqué trois véhicules au carrefour d'Abu Hasir dans la ville de Gaza; l'attaque a tué Husam Abu Arbid et deux autres militants. Vidéo.
    Une première tentative israélienne d'éliminer Husam Abu Arbid avait eu lieu en mai 2019. 

    12H57 : Avertissement de Tsahal aux habitants de Gaza d'évacuer deux écoles 
    L'armée israélienne aurait transité par les voies officielles l'avertissement selon lequel les écoles administrées par l'ONU Al Aqsa et Buraq doivent être évacuées en vue du ciblage des positions militantes à proximité des écoles

    13H11 : Bombardement de Beer Sheva
    Les bombardements de Beer Sheva et des localités près de la frontière avec la bande de Gaza se poursuivent. Des roquettes ont ciblé le complexe industriel "Neot Hovav" et des hameaux bédouins au sud de Beer Sheva.

    13H30 : Des blessés à Ashdod
    Vers 13h30, une roquette tirée depuis Gaza a frappé un immeuble résidentiel de quatre étages à Ashdod.
    Selon le MADA, trois personnes ont été légèrement blessées (principalement des coupures causées par des éclats de verre). Cinq personnes sont tombées en état de choc et ont nécessité des soins médicaux.
    Au moment du coup direct de la roquette dans la maison, tous ses habitants se trouvaient dans un endroit protégé.
    Une autre roquette est tombée sur la plage d'Ashdod. Cinq personnes ont été légèrement blessées.
    1861034.jpeg

    14H04 : Yigal Yeshua, 56 ans, habitant de Lod, blessé lors d'une tentative de lynchage, décède de ses blessures
    Dimanche 16 mai, Yigal Yeshua, 56 ans, un habitant de Lod, blessé lors d'une tentative de lynchage menée par des émeutiers arabes il y a quelques jours, est décédé.
    L'homme a passé plusieurs jours à l'hôpital, où les médecins ont tenté de lui sauver la vie. 

    14H26 : la marine et l'armée de l'air israélienne ont déjoué une tentative d'attaque navale du Hamas.
    Le service de presse de l'armée israélienne a rapporté que la marine et l'armée de l'air israéliennes ont empêché par une opération conjointe  une tentative d'attaque navale du Hamas utilisant un véhicule sous-marin sans pilote.
    L'appareil a été acheminé par des militants sur la côte de la partie nord de la bande de Gaza et, apparemment, était censé être utilisé pour attaquer la marine israélienne. L'attaque par mer et par air a permis de détruire le sous-marin et le véhicule qui l'avait transporté jusqu'à la côte.
    En raison des derniers développements, la plate-forme offshore Tamar a arrêté ses opérations par crainte de tirs de roquettes en provenance de Gaza. La plate-forme est située 20 km au large.
    Jusqu'à présent, aucune attaque au missile n'a pris pour cible les plate-formes offshore.


    Le Hamas et le Jihad islamique poursuivent leurs bombardements d'Israël
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du Hamas, ont annoncé qu'elles avaient commencé une "grande riposte". Elles ont confirmé avoir bombardé la base aérienne "Hatzerim" avec une grenade propulsée par roquette et avoir renouvelé le bombardement au mortier du kibboutz "Erez".
    Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont indiqué avoir "lancé une salve de dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba ". Elles avaient annoncé plus tôt dans la journée avoir lancé des roquettes sur Ashkelon et le site de Kissufim, "en réponse aux bombardements israéliens continus contre les civils", ont elles précisé.
    Les Brigades Ezzedine a-Qassam ont déclaré avoir bombardé la ville de  Kiryat Malachi avec une grenade propulsée par roquette. Elles ont également annoncé avoir bombardé Netivot et les bases militaires Hatzerim et Tselem  à coups de roquettes, et bombardé au mortier le site de soutien "Sufa". 
    De leur côté, les Brigades al-Quds, la branche armée du Jihad islamique, ont annoncé avoir bombardé au missile  Herzliya, au nord de Tel Aviv, et bombardé le site militaire de Nahal Oz et les bâtiments militaires à proximité du site avec des dizaines d'obus de mortier. .
    Les médias israéliens ont confirmé  qu'une puissante explosion avait été entendue à "Herzliya", au nord de Tel Aviv.
    Les Brigades al-Quds ont également lancé une importante salve de missiles sur Ashdod.

    17H00 Ashdod à nouveau pris pour cible
    A 16H59-17H00 les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" ont retenti à nouveau à Ashdod, Gan Yavne et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés.
    Le système de défense antimissile Iron Dome a abattu plusieurs missiles. Le reste des roquettes est tombé dans des terrains vagues.

    Près de 190 roquettes ont été tirées depuis Gaza dans la journée, 13% sont tombées dans le secteur
    Le service de presse de Tsahal rapporte que le 17 mai, de 7 heures à 19 heures, le lancement d'environ 190 missiles depuis Gaza a été enregistré. Environ 25 (environ 13%) sont tombés dans le secteur. Le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté des dizaines de missiles volant vers des zones résidentielles.

    Gaza Videocam