Jalalabad

  • Afghanistan : Attaque d'envergure contre une prison dans l'Est - 29 morts

    Imprimer

    (Photo des assaillants)

    Dimanche 2 août, des hommes armés ont pris d'assaut une prison dans l'est de l'Afghanistan, tuant et blessant d'autres personnes. Trois bombes ont explosé à l'extérieur d'un complexe pénitentiaire dans la ville de Jalalabad, dans l'État de Nangarhar.
    Selon des sources bien informées, 29 personnes ont été tuées, 50 autres blessées et une centaine de personnes ont pris la fuite. Les forces afghanes ont réussi à arrêter la moitié d'entre elles et les ont renvoyées en prison.
    Cette attaque, dans laquelle les insurgés talibans ont nié toute responsabilité, vient briser un calme relatif à travers le pays, où aucun heurt n'avait été constaté depuis le début vendredi d'une trêve de trois jours décrétée par le gouvernement et les talibans à l'occasion des festivités musulmanes de la fête de l'Adha.
    "Cette attaque n'est pas de notre fait. Nos moudjahidines ne sont pas encore autorisés à mener des attaques", a assuré à l'AFP Zabihullah Mujahid, un porte-parole des insurgés.

    EebSbt0X0AA1sWt.jpeg

    Sohrab Qadri, membre du conseil régional de Jalalabad, a déclaré qu'une voiture piégée avait explosé et avait été suivie par l'explosion d'au moins deux petites bombes devant la prison.
    Des assaillants, déguisés en membres des forces de sécurité, étaient postés dans un marché et des localités proches de la prison. Ils sont entrés dans la prison à l'issue de violents affrontements,
    Le respect, ces dernières 72 heures, de la trêve entre talibans et autorités afghanes, la troisième pause officielle seulement dans les combats en deux décennies de conflit, laissait espérer une avancée dans le timide processus de paix récemment entamé.
    Le président Ashraf Ghani et les insurgés ont laissé entendre que des pourparlers entre gouvernement et talibans pourraient débuter après l'Adha.
    Dernières informations concernant l'attaque de Jalalabad
    Non seulement la prison, mais la base aérienne de Jalalabad est également attaquée. La base aurait reçu une dizaine de roquettes et l'attaque serait toujours en cours.
    Combats difficiles
    U commandant des forces spéciales afghanes impliquées dans l'opération indique : "Nous luttons contre un certain nombre d'agresseurs. Il fait nuit. Ils (les agresseurs) sont à l'intérieur d'un bâtiment qui se trouve dans une zone résidentielle. C'est une opération difficile."
    Des étrangers parmi les assaillants
    Des prisonniers à l'intérieur de la prison ont affirmé qu'il y a eu entre 30 et 35 agresseurs armés de fusil d'assaut AK47, et de M4. Certains des attaquants ne parlaient pas ni pachtou ni le dari, mais une langue étrangère. Les assaillants voulaient brûler la prison..." a dit le membre du PC Qaderi.
    Bilan après 18 heures de combat
    29 morts ~ 50 blessés, 8 jihadistes tués et +275 prisonniers dans la nature

    EebQMpPWAAsLKSF.jpeg
    L'Etat islamique Khorassan a revendiqué la responsabilité de l'attaque de Jalalabad

    Eejqzi2XgAAkAwJ.jpeg

    Eejqzi8X0AAPZaW.jpeg

    EefrdvhWsAABtx2.jpeg

    Une vengeance de l'Etat Islamique Khorassan/Pakistan (ISKP)
    L'attaque de Jalalabad pourrait être une vengeance de l'ISKP pour l'assassinat extrajudiciaire du chef des services de renseignement de l'Etat islamique, Assadullah Orakzai, par les services de renseignement afghans (NDS).
    Les jihadistes de l'Etat islamique-Khorassan auraient pu obtenir les plans de la prison de Jalalabad sur Twitter lorsque ces plans sont apparus en arrière plan lors de la présentation du nouveau directeur de la prison :

    Prison.jpeg



  • Golfe d’Oman: deux pétroliers visés dans le golfe d’Oman

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais)nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié)

    Deux pétroliers croisant dans le golfe d’Oman ont été évacués après un « incident » et les équipages sont sains et saufs, selon des sources maritimes citées jeudi matin par l’agence Reuters.
    La marine britannique a rapporté, de son côté, un « incident indéterminé » dans le golfe d’Oman, un mois après le mystérieux sabotage de quatre navires au large des Émirats arabes unis qui a accru les tensions entre l’Iran et les États-Unis, selon l’agence de presse Associated Press.
    « Le Royaume-Uni et ses partenaires sont en train d’enquêter », a déclaré l’United Kingdom Marine Trade Operations (UKMTO) sur son site internet, sans donner de précisions.
    Selon le site de la télévision d’État iranienne, qui cite des informations de la chaîne panarabe al-Mayadeen, deux explosions ont touché deux pétroliers.
    Une torpille aurait touché le pétrolier « Front Altair » appartenant à une compagnie norvégienne au large de l’émirat de Fujairah aux Émirats arabes unis, a déclaré l’agence de presse Reuters citant Winds Winds.
    Des sources locales ont indiqué que l’un des deux transporteurs était le « Front Altair », battant pavillon des îles Marshall, alors que le second pétrolier s’appelait « Kokuka courageous ». Le Kokuka Courageous est un pétrolier exploité par la société japonaise de transport maritime Kokuka Sangyo. Il battait pavillon du Panama.
    L’un des responsables aurait déclaré que le capitaine et l’équipage du pétrolier « Kokuka Courageous » avaient été retrouvés dans un bateau de sauvetage, soulignant que le pétrolier se trouvait toujours dans le golfe d’Oman et ne risquait pas de couler. L’attaque aurait causé des dommages au côté droit du pétrolier. Un des membres de l’équipage a été légèrement blessé.
    Le « Kokuka Courageous » était en route de Jubail, en Arabie Saoudite, à destination de Singapour. Il était chargé de méthanol. Le chargement de méthanol serait intact.
    Le pétrolier « Front Altair » avait chargé du pétrole à Abou Dhabi. Un incendie se serait déclaré à bord. Selon les premières indications, il aurait été touché par une torpille. L’équipage était composé principalement de citoyens de Russie, de Géorgie et des Philippines.
    Le journal norvégien VG a cité un porte-parole de la compagnie maritime norvégienne Frontline, affirmant que la compagnie avait confirmé que son pétrolier était en feu. Le porte-parole de la compagnie a ajouté qu’un navire à proximité avait récupéré les 23 membres d’équipage et les avait transporté dans un endroit sûr.
    « Front Altair » transportait 75 000 tonnes de naphte. Il semble avoir été torpillé » vers midi à l’heure de Taïwan (4h00 GMT), a indiqué Wu I-fang, responsable de la division pétrochimique de la société. Il a confirmé que tous les membres de l’équipage étaient sains et saufs.
    Front-Altair a été aperçu pour la dernière fois dans le golfe d’Oman, au large des côtes iraniennes, après avoir chargé sa cargaison à Ruwais aux Émirats arabes unis.
    Aux dernières nouvelles, il aurait finalement coulé.
    La Ve Flotte américaine a reçu deux appels de détresse de navires « attaqués »
    La Ve Flotte américaine a fait état de deux « appels de détresse » tôt jeudi matin émanant de pétroliers dans le Golfe d’Oman qui auraient été la cible d’une « attaque ».
    « Nous sommes au courant d’une attaque signalée contre des pétroliers dans le Golfe d’Oman », a déclaré le commandant Joshua Fry, porte-parole de la Ve Flotte américaine basée à Bahreïn, dans un communiqué. « Des forces navales américaines dans la région ont reçu deux appels de détresse distincts, à 06h12 locales et un second à 07h00 locales », a-t-elle ajouté. Le communiqué précise que « des navires américains sont dans la zone et prêtent assistance ».
    L’Iran a porté secours à 44 marins
    L’Iran a porté secours jeudi à « deux tankers étrangers » ayant eu un « accident » en matinée en mer d’Oman, a rapporté l’agence officielle iranienne Irna, citant « une source informée ».
    « Quarante-quatre marins ont été sauvés des eaux par une unité de secours de la Marine (iranienne) de la province d’Hormozgan (sud de l’Iran, NDLR) et transférés au port de Bandar-é Jask », écrit Irna.
    Les cours du pétrole flambent
    Les prix du pétrole bondissaient de près de 3% jeudi au début des échanges européens, les opérateurs s’inquiétant de la situation dans le Golfe après deux « appels de détresse » émanant de pétroliers qui auraient été la cible d’une « attaque ».
    Vers 08H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août grimpait de 1,70 dollar (2,83%) à 61,67 dollars. Le baril de WTI pour livraison en juillet montait de 1,38 dollar (2,70%) à 52,52 dollars.
    Une attaque déjà le 12 mai
    Le 12 mai, quatre navires – deux saoudiens, un émirati et un norvégien – ont été la cible d' »actes de sabotage » au large de Fujaïrah, membre des Émirats arabes unis. Fujaïrah est le seul émirat de la fédération situé sur la côte de la mer d’Arabie, au sud du détroit d’Ormuz, par où passent la plupart des exportations de pétrole du Golfe. Téhéran, qui a menacé à plusieurs reprises de fermer ce détroit stratégique, juge ces actes « alarmants ».

    Articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 13 juin 2019

    • Afghanistan: Attentat dans l’est du pays – au moins 9 morts – Abonnés
    • Belgique: les Kurdes ont remis à la Belgique cinq orphelins de familles de jihadistes – Abonnés
    • Gaza : raid aérien israélien contre une position du Hamas après un tir de roquette – Abonnés
    • Golfe d’Oman: deux pétroliers attaqués dans le golfe d’Oman – L’un d’eux a coulé – Lecture libre
  • Malaisie: démantèlement d’un groupe lié à l’Etat islamique et saisie d’explosifs

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien)

    La police de Malaisie a annoncé lundi l’arrestation de quatre hommes liés au groupe jihadiste Etat islamique (EI) et la saisie d’explosifs avec lesquels ils prévoyaient d’attaquer des lieux de culte non musulmans.
    Les suspects – deux Rohingyas de Birmanie, un Indonésien et un Malaisien qui dirigeait le groupe – ont été arrêtés la semaine dernière lors d’opérations menées aux alentours de Kuala Lumpur et dans l’Etat de Terengganu (nord-est).
    Selon le chef de la police nationale, Abdul Hamid Bador, ils constituaient « une cellule de l’Etat islamique » et préparaient « des assassinats de personnalités ainsi que l’attaque de lieux de culte hindous, chrétiens et bouddhistes en Malaisie ». Il n’a fourni aucun détail à propos des personnalités visées. La police a également saisi six engins explosifs artisanaux, un pistolet et 15 balles, a-t-il ajouté.
    Les attaques en préparation visaient selon la police à venger la mort d’un pompier musulman survenue durant des violences près de Kuala Lumpur l’année dernière.
    L’un des deux Rohingyas arrêtés a déclaré soutenir l’Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan (ARSA) et comptait également s’en prendre, selon la police, à l’ambassade de Birmanie à Kuala Lumpur.
    Le deuxième Rohingya, âgé de 25 ans, a avoué avoir des liens avec l’EI, selon la police.
    Les Rohingyas de Birmanie sont une minorité musulmane apatride victime de longue date de persécutions dans ce pays majoritairement bouddhiste.
    La police recherche trois autres suspects membres du même groupe, qui auraient planifié des attaques contre des lieux de loisir.
    Les autorités en Malaisie, pays majoritairement musulman, annoncent régulièrement des arrestations d’extrémistes liés à l’EI mais rarement des saisies d’armes ou d’explosifs.
    Aucun attentat d’envergure n’a frappé le pays ces dernières années, mais les forces de sécurité craignent le retour de combattants après la perte de ses territoires par l’EI au Proche-Orient.

    Autres articles publiés sur Frontlive-Chrono le lundi 13 mai 2019

    • Afghanistan: Quatre explosions ont retenti à Jalalabad – Abonnés
    • Algérie: Arrestation de deux terroristes à In Guezzam – Abonnés
    • Cameroun : un poste militaire, une église et des dizaines des maisons incendiés par Boko Haram – Abonnés
    • Emirats Arabes Unis: 2 des 4 navires sabotés étaient des pétroliers saoudiens – Abonnés
    • Irak : Derniers incidents de sécurité – Abonnés
    • Malaisie: démantèlement d’un groupe lié à l’Etat islamique et saisie d’explosifs – Lire l’article
    • Syrie: Le chef de l’ex-branche d’el-Qaëda en Syrie appelle à défendre Idleb – Abonnés
    • Syrie : 35 morts dans des combats entre régime et jihadistes, selon l’OSDH – Abonnés
  • Frontlive-Chrono – Lundi 8 avril 2019

    Imprimer

    Ces articles ont aussi été publiés en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    • Afghanistan : au moins 12 policiers et soldats tués dans des combats avec les talibans – Abonnés
    • Afghanistan : attaque à la voiture piégée contre un convoi près d’une base américaine – Abonnés
    • Iran : les Gardiens de la Révolution classés organisation « terroriste par les USA – L’Iran classe l’armée US comme organisation terroriste – Abonnés
    • Libye: Près de cinquante personnes tuées dans les combats pour Tripoli – Abonnés

    Frontlive-Chrono est un site web totalement indépendant.
    Il ne vit que de ses abonnements:
    Trois options d’abonnement : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 6 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 6 mars 2019.

     

    FRANÇAIS

    • Afghanistan: Au moins 16 morts dans une attaque terroriste dans la ville de Jalalalabad – Abonnés
    • Bosnie : Selon la presse locale, Nusret Imamovic, un islamiste radical pourrait être en Libye – Abonnés
    • Syrie: 400 jihadistes arrêtés en tentant de fuir l’ultime réduit de l’Etat islamique – Abonnés
    • Syrie: Plus de combats à Baghouz – 2000 personnes dont 13 enfants ont été évacués – Abonnés
    • Turquie et Iran s’accordent pour mener une opération conjointe contre les Kurdes – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Afghanistan: Suicide bomber strikes near airport in Jalalabad – 16 people killed – Subscribers
    • Bosnia: According to local press, Nusret Imamovic, a radical Islamist could be in Libya – Subscribers
    • Syria: Syrian Democratic forces net 400 jihadists trying to flee the last IS enclave – Subscribers
    • Syria: No more fighting in Baghouz – 2000 people including 13 children, evacuated – Subscribers
    • Turkey and Iran agree to conduct a joint operation against the Kurds – Subscribers

     

    العربية (ARABIC)

    سوريا: لا قتال بالباغوز.. وإجلاء المئات بينهم 13 طفلا إيزيديا
    سوريا: 
    ألقت قوات سوريا الديمقراطية القبض على 400 مقاتل من تنظيم داعش
    تركيا
     تنسق لعملية عسكرية مع إيران ضد تنظيم “بي كاكا
    أفغانستان
    هجوم انتحاري في مدينة جلال آباد

    DEUTSCH

    • Afghanistan: Mindestens 16 Menschen bei Terroranschlag auf das Bauunternehmen in Jalalabad getötet – Abonnenten
    • Bosnien: Nach Angaben der lokalen Presse, Nusret Imamovic, könnte ein radikaler Islamist in Libyen sein – Abonnenten
    • Syrien: Syrische demokratische Kräfte verhafteten 400 Dschihadisten, die versuchten, aus der Enklave zu fliehen – Abonnenten
    • Syrien: Keine Kämpfe mehr in Baghouz – 2000 Menschen, darunter 13 Kinder, evakuiert – Abonnenten
    • Türkei und Iran vereinbaren eine gemeinsame Operation gegen die Kurden – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Afganistán: Al menos 16 muertos en un ataque en la ciudad de Jalalabad – Suscriptores
    • Bosnia: prensa local, el islamista radical Imamovic podría estar en Libia – Suscriptores
    • Siria: 400 jihadistas detenidos mientras intentan escapar de la reducción definitiva del EI – Suscriptores
    • Siria: No hay más combates en Baghouz – 2000 personas, incluidos 13 niños, han sido evacuadas – Suscriptores
    • Turquía e Irán acuerdan llevar a cabo una operación conjunta contra los kurdos – Suscriptores

     

    BAHASA INDONESIA

    • Afghanistan: Serangan Bom Bunuh Diri di Perkantoran, 16 Orang Tewas – Masuk

     

    ITALIANO

    • Afghanistan:  Almeno 16 morti in un attacco nella città di Jalalabad – Abbonati
    • Bosnia: stampa locale, islamista radicale Imamovic potrebbe essere in Libia – Abbonati
    • Siria: 400 jihadisti arrestati mentre cercavano di sfuggire alla riduzione definitiva dello SI – Abbonati
    • Siria: Non ci sono più combattimenti a Baghouz – 2000 persone, tra cui 13 bambini, sono state evacuate – Abbonati
    • La Turchia e l’Iran convengono di condurre un’operazione congiunta contro i curdi – Abbonati

     

    日本語 (JAPONAIS)

    • アフガンで自爆攻撃、建設会社の従業員16人死亡 – 購読者

     

    NEDERLANDS

    • Afghanistan: Minstens 16 doden bij terreuraanval op bouwbedrijf in Jalalabad – Abonnees
    • Bosnië: Volgens de lokale pers, Nusret Imamovic, zou een radicale islamist in Libië kunnen zijn – Abonnees
    • Syrië: Syrische democratische krachten gearresteerd 400 jihadisten die probeerden de enclave te ontvluchten – Abonnees
    • Syrië: Geen gevechten meer in Baghouz – 2000 mensen, waaronder 13 kinderen zijn geëvacueerd – Abonnees
    • Turkije en Iran komen overeen een gezamenlijke operatie tegen de Koerden uit te voeren – Abonnees

     

    POLSKI

    • Afganistan: co najmniej 16 osób zginęło w ataku na biuro firmy budowlanej w Jalalabade – Subskrybenci
    • Bośnia: Według lokalnej prasy, w Libii może być radykalny islamista Nusrat Imamovich – Subskrybenci
    • Syria: Syryjskie Siły Demokratyczne (SDF) aresztowały 400 dżihadystów próbujących uciec z enklawy Baghous – Subskrybenci
    • Syria: W Baghouz nie ma już walk – 2 000 osób, w tym 13 dzieci, zostało ewakuowanych – Subskrybenci
    • Turcji i Iranu do przeprowadzenia wspólnej operacji przeciwko Kurdom – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Afeganistão: Pelo menos 16 mortos num ataque na cidade de Jalalabad – Assinantes
    • Bósnia: a imprensa local, o islamista radical Imamovic pode estar na Líbia – Assinantes
    • Síria: 400 jihadistas presos enquanto tentavam escapar da redução final do EI – Assinantes
    • Síria: Não há mais combates em Baghouz – 2000 pessoas, incluindo 13 crianças, foram evacuadas – Assinantes
    • Turquia e Irão acordam em conduzir uma operação conjunta contra os Curdos – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Афганистан: В результате нападения на офис строительной компании в Афганистане погибли не менее 16 человек — Подписчики
    • Босния: По данным местной прессы, радикальный исламист Нусрет Имамович может быть в Ливии — Подписчики
    • Сирия: Сирийские демократические силы (СДС) арестовали 400 джихадистов, пытавшихся бежать из анклава Багхауз — Подписчики
    • Сирия: Больше никаких боевых действий в Багхаузе — 2000 человек, включая 13 детей, эвакуированы — Подписчики
    • Турция и Иран проведут совместную операцию против курдов — Подписчики

    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

     

     

     

     

  • Frontlive-Chrono – Samedi 25 août 2018

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais) nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)

    • Afghanistan: Un attentat suicide fait trois morts dans l’est du pays – Log in
    • Autorité Palestinienne: L’administration Trump annule 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens – Log in
    • Egypte: Quatre jihadistes tués lors de l’attaque d’un poste de police – Log in
  • Frontlive-Chrono du 19 mai 2018

    Imprimer

    Articles parus sur Frontlive-Chrono le 19 mai 2018

    • Afghanistan: 11 morts dans un attentat contre un match de cricket – Abonnés
    • Arabie saoudite: Prince Mohammad Ben Salmane – Libre
    • L’Egypte érige une cloture autour du territoire de Rafah – Abonnés
    • Indonésie: Psychose du terrorisme : de fausses informations affirment que Daech a pénétré la société Uber Gojek – Abonnés
    • Indonésie: Le patron de Daech en Indonésie devrait être condamné à mort – Abonnés
    • Niger : Au moins 18 morts dans l’attaque d’un village près la frontière malienne – Abonnés
    • Russie: 4 rebelles, un policier tués lors d’une attaque contre une église en Tchétchénie – Abonnés
    • Syrie : Les forces françaises déploient 6 batteries d’artillerie dans des zones contrôlées par les Forces Démocratiques Syriennes – Abonnés