Jalalabad

  • Afghanistan : Les talibans s'attaquent à l'Etat islamique dans le Sud du pays

    Imprimer

    Les talibans ont lancé l'assaut, lundi 15 novembre 2021, contre plusieurs caches présumées de la branche locale du groupe Etat islamique dans la province afghane de Kandahar (sud), opération dans laquelle au moins quatre combattants de l'Etat islamique et deux civils ont été tués, a-t-on appris de source policière.

    Cette opération contre l'Etat islamique-Khorasan (EI-K) a été lancée vers minuit dans quatre districts de la province et a continué dans la matinée, a expliqué à l'AFP le chef taliban de la police provinciale, Abdul Ghafar Mohammadi. "Jusqu'ici, quatre combattants de Daech ont été tués et 10 arrêtés (...) L'un d'entre eux s'est fait sauter à l'intérieur d'une maison", a-t-il affirmé lundi en milieu de journée. Un porte-parole des talibans a pour sa part écrit lundi soir sur Twitter que deux civils et trois membres de l'EI-K ont été tués lors de l'opération. Un membre des services de renseignement talibans ayant requis l'anonymat a lui indiqué à l'AFP qu'au moins trois civils avaient été tués.

    Aux dernières nouvelles (lundi 16H30 heure française), les affrontements se poursuivent dans les 15e, 6e et 3e arrondissements de la ville de Kandahar. Il y a de lourdes pertes des deux côtés.

    Depuis leur retour au pouvoir à Kaboul le 15 août 2021, les talibans, qui font de la sécurité leur priorité après des décennies de guerre, sont confrontés à une vague d'attentats menés par l'EI-K. Ce groupe est particulièrement actif autour de la ville de Jalalabad (est), l'un de ses bastions de longue date où il a déjà visé à plusieurs reprises des talibans. Il a aussi ciblé la minorité chiite à Kunduz (nord-est), Kaboul et dans la ville de Kandahar où un attentat contre une de ses mosquées à la mi-octobre avait fait au moins 60 morts.

    L'EI-K, qui avait été fortement affaibli en 2019 par des opérations de l'armée afghane, aidée des Etats-Unis, et par sa rivalité avec les talibans, a retrouvé un nouvel élan avec le retour de ceux-ci au pouvoir. Groupe islamiste sunnite, comme les talibans, il est encore plus rigoriste et prône un "jihad global". L'EI-K constitue la principale menace envers le pouvoir taliban, même si celui-ci tend à minimiser son influence.
    FEPe3RuWQAIEXjX.jpeg

  • Afghanistan : Deux attaques à la bombe dans l'est de la province de Nangarhar ont fait au moins huit morts

    Imprimer

    Des sources locales dans la province de Nangarhar rapportent au moins explosions à Jalalabad, la capitale de la province de Nangarhar.

    Au moins huit talibans ont été tués et 17 autres ont été blessés.

    La province de Nangarhar a été l'une des provinces les plus instables d'Afghanistan au cours des deux derniers mois. Elle a été le théâtre de plusieurs activités terroristes chaque jour.
    FDLYBFXXoAEeZP3.png

  • Afghanistan : Plusieurs explosions ont pris pour cible des talibans

    Imprimer

    A Asadabad, ans la province de Kunar, trois explosions ciblant des talibans ont été rapportées.

    A Jalalabad, capitale de la province de Nangarhar, deux talibans ont été tués dans une attaque revendiquée par l'Etat islamique-Khorasan.
    FBQ2qiUX0AIn0c3.jpeg



  • Afghanistan : L'Etat islamique revendique avoir tué ou blessé 85 talibans en moins d'une semaine

    Imprimer

    Vendredi 4 septembre 2021, al-Naba, le journal officiel de l'Etat islamique, a publié un résumé des récentes opérations du groupe islamique radical contre les talibans en Afghanistan.

    Selon al-Naba, les cellules de l'Etat islamique-Khorasan (EI-K) ont mené un total de 20 opérations contre les talibans entre le 18 et le 22 septembre. Les opérations comprenaient 15 attaques à l'aide d'engins explosifs, quatre assassinats et une embuscade.

    Au moins 85 talibans ont été tués ou blessés au cours des opérations de l'EI-K. Par ailleurs, trois véhicules des talibans ont été détruits et neuf autres ont été endommagés.

    Les cellules de l'EI-K mènent quotidiennement des opérations contre les talibans, en particulier dans la province orientale de Nangarhar.

    Le 23 septembre, l'Etat islamique a affirmé que six talibans ont été tués et trois autres blessés lors de trois attaques distinctes à Nangarhar. Deux des attaques ont eu lieu dans la capitale de la province, Jalalabad. La ville semble être infestée de cellules du groupe islamique.

     

  • Afghanistan : Les talians affirment avoir tué trois membres de l'Etat islamique à Jalalabad

    Imprimer

    Jeudi 23 septembre 2021, des responsables des forces de sécurité taliban ont annoncé que trois membres de l'Etat islamique-Khorasan (EI-K) avaient été éliminés lors d'une opération près de la ville afghane de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, où le groupe islamique radical est très actif.

    L'opération a eu lieu près de la frontière administrative de Jalalabad avec le district de Bihsud. Les cadavres des trois membres présumés de l'IS-K ont été exhibés dans la région.

    Des photos montrent les trois jihadistes étaient ligotés et les yeux bandés. Ils semblent avoir été exécutés.

    Le problème est que, selon des sources locales, les trois hommes sur les photos ont été identifiés comme étant des commerçants locaux de Jalalabad. Les hommes n'avaient aucun lien connu avec EI-K, ce qui a été confirmé par les familles des suppliciés, même s'ils étaient connus comme des salafistes.

  • Afghanistan : Deux talibans et trois civils tués dans une nouvelle attaque à Jalalabad

    Imprimer

    Lors d'une attaque, des hommes armés ont ouvert le feu sur un véhicule taliban dans une station-service de la capitale provinciale de Jalalabad, tuant deux talibans et un pompiste, ont déclaré des témoins. Un enfant a également été tué, ont-ils ajouté.

    Un autre enfant a été tué et deux talibans ont été blessés lors d'une attaque à l'explosif contre un autre véhicule taliban à Jalalabad. Une personne qui se trouvait à proximité a également été blessé, bien qu'il ne soit pas clair si cette personne était un responsable taliban ou non.

    Dans un incident distinct, des habitants ont indiqué à l'AFP que deux combattants talibans avaient été blessés alors qu'ils tentaient de désamorcer un engin explosif improvisé à Jalalabad. Aucune autre détail n'était disponible dans l'immédiat.

    La ville de Jalalabad, capitale du Nangarhar, a été secouée le week-end dernier par une série d'attaques revendiquées par la branche locale de l'Etat islamique (EI-K). Les trois explosions de samedi - premiers attentats meurtriers en Afghanistan depuis le départ des dernières troupes américaines le 30 août - ont tué au moins trois personnes et blessé une vingtaine d'autres, selon un responsable taliban.

    Le Nangarhar est le principal foyer du groupe de l'EI-K, rival des talibans, qui a revendiqué une série d'attaques meurtrières ces dernières années, dont l'attentat sanglant de l'aéroport de Kaboul le 26 août dernier.

  • Afghanistan : Un véhicule taliban à nouveau pris pour cible à Jalalabad

    Imprimer

    Un véhicule transportant des talibans a été pris pour cible, dimanche 19 septembre 2021 à Jalalabad, selon des médias locaux, moins de vingt-quatre heures après une attaque similaire dans la grande ville de l'est de l'Afghanistan.

    Selon des témoins cités par la presse locale, plusieurs talibans ont été transportés à l'hôpital après l'explosion qui, d'après un journaliste, s'est produite près de la gare routière, à proximité d'un échangeur routier en direction de la capitale Kaboul. Aucun autre détail n'était disponible dans l'immédiat. Cet attentat survient au lendemain d'une triple explosion - dont l'une a visé un véhicule taliban - qui a fait au moins trois morts et 19 blessés à Jalalabad. Ces attentats sont les premiers attentats meurtriers recensés depuis le départ des dernières troupes américaines du pays le 30 août, après vingt ans de présence militaire.

    Jalalabad est la capitale du Nangarhar, principal foyer des rebelles de l'Etat islamique en Afghanistan (EI-K), rivaux des talibans, qui ont notamment revendiqué l'attentat sanglant qui a tué plus de 100 personnes à l'aéroport de Kaboul le 26 août.

    Revendication de l'Etat islamique
    l’Etat islamique-Khorasan (EI-K) a revendiqué 7 attentats en 48h contre les Taliban à Jalalabad, province de Nangarhar. Ils revendiquent avoir tué et blessé 35 taliban au cours de ces attaques.

    Les femmes et les écolières protestent
    Des femmes ont protesté contre la décision des talibans de remplacer le ministère de la Condition féminine par la tristement célèbre "police des mœurs". Vidéo.

    Par ailleurs, les talibans ont interdit pour l'instant aux filles de fréquenter les écoles secondaires. Par solidarité, de nombreux garçons refusent d'aller eux-mêmes à l'école. « Nous n'allons pas à l'école sans nos sœurs », lit-on sur les pancartes. Vidéo.
    E_oZ3twX0AACPY4.jpeg

    Ci-dessous, une fillette afghane affiche une pancarte demandant « quel est notre crime d'être empêché de poursuivre notre éducation » ?
    E_nQnQGWEAMFaH9.jpeg