Jaffa

  • Israël : Attaque au couteau à Jaffa - Un blessé

    Imprimer

    Mercredi 15 septembre 2021, à Jaffa, dans la rue A-Limon, une attaque à l'arme blanche a été perpétrée contre un habitant local, un juif.

    Le service de presse des forces de l'ordre a rapporté qu'un homme de 40 ans a été blessé de gravité modérée. Il a été emmené à l'hôpital.

    L'agresseur a été arrêté par des policiers.

    Étant donné que le détenu est un résident de l'Autorité palestinienne (AP), la version de l'attaque terroriste est en cours de vérification. Dans le même temps, la police souligne que toutes les versions de ce qui s'est passé sont en cours d'élaboration.

    Une importante présence de la police est sur place à Jaffa, et une recherche d'éventuels complices de l'agresseur est en cours.

    Lien permanent Catégories : ISRAËL, Jaffa 0 commentaire
  • Gaza/Israël : Rapport de situation du mercredi 19 mai 2021 - Gaza webcam

    Imprimer

    Les. "Brigades Ezzedine al-Qassam" lancent des dizaines de roquettes sur Israël - des obus tombent sur Acre depuis le sud du Liban
    Mercredi 19 mai, les "Brigades Ezzedine al-Qassam" ont annoncé avoir tiré des dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba "en réponse au ciblage de civils et de refuges".
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du mouvement "Hamas", ont confirmé avoir bombardé les bases terrestres "Tselem" et les bases aériennes "Hatzerim" à coups de roquettes.
    Les sirènes ont effectivement retenti à Ashkelon, Beer Sheva et Sderot. 8 roquettes ont atteint Beer Sheva et 5 autres ont explosé dans des zones ouvertes à l'extérieur de la ville.
    Les services de sécurité israéliens ont également signalé que les sirènes avaient été déclenchées à Kiryat Malachi et Bir Tuvia.

    Roquettes en provenance du Liban
    D'autre part, les médias israéliens ont rapporté que des roquettes avaient été tirées sur Acre à partir du territoire libanais.
    La chaîne libanaise Al-Jadid a également publié un clip vidéo montrant le lancement d'un certain nombre de roquettes depuis la ville de Siddiqin au sud du Liban vers Israël.
    L'armée israélienne a confirmé que «4 roquettes avaient été tirées du Liban vers Acre (Akko) et Haïfa, mais affirme qu'elle pense que les roquettes ont atterri à l'intérieur du territoire libanais»

    Israël a poursuivi ses opérations militaires mercredi 19 mai
    De son côté, entre les 10 et 18 mai, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres groupes ont tiré environ 3 500 roquettes sur le territoire israélien. Les bombardements ont eu lieu non seulement dans les zones voisines de Gaza et les villes du sud du pays, mais également à Jérusalem, Tel Aviv et d'autres villes du centre d'Israël. Une tentative a été faite pour bombarder l'aéroport de Ramon, au nord d'Eilat.

    17h00
    À 17 h 47, bombardement de Sderot et d'autres localités frontalières.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que la veille, à la suite d'une opération conjointe de Tsahal et du Shabak, les activités de trois militants de la cyber-unité du Hamas ont été arrêtées. Après avoir reçu des informations du renseignement, une frappe a été lancée contre le bâtiment de la ville de Gaza, où était basée la cyberunité.

    À 17 h 16, Ashkelon a de nouveau été bombardé depuis Gaza. Les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues dans la ville et ses environs. À 17 h 26, les militants palestiniens ont tiré sur le poste de contrôle de Kisufim.
    17h00 bombardements du Néguev occidental et central.

    16h00
    À 16: 46-16: 48 sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été confirmés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    À 16 h 47, Alarmes à Sufa et Holit.
    À 16h33, Alarmes à Sufa.
    À 16h16, Alarmes à Nativ Ha-Asara.
    A 16h09 "Enfer de Tseva" à Sderot et au checkpoint "Erez". A Sderot, une roquette a frappé une maison sans faire de victimes.

    15h00
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que Tsahal a détruit deux lance-missiles - à Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza et à Khan Younes dans le sud. Le service de presse de l'armée a déclaré que les lance-missiles avaient été utilisés par les militants lors du récent bombardement de Beer Sheva.
    À 15h49, une alarme retentit au point de contrôle d'Erez.
    À 15: 28-15: 29 sirènes "Enfer de Tseva" à Kiryat Malakhi, Beer Tuvia et dans d'autres localités du district sud. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été enregistrés.
    À 15: 07-15: 08 sirènes à nouveau à Ashdod.
    À 15h00-15h00, des sirènes se sont déclenchées à Beer Sheva.
    À Ashdod, au moins deux roquettes sont tombées dans des zones résidentielles, provoquant des dégats.  Il n'y a aucune information sur d'éventuelles victimes. Une fusée a explosé près d'une autoroute près d'Ashdod.

    14h00
    À 14H58 -14H59 sirènes "Enfer de Tseva" à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant la destruction d'un poste d'observation du Hamas caché dans un bunker souterrain. La publication de Tsahal note que ce bunker au centre de la bande de Gaza faisait partie de l'infrastructure des tunnels des Brigades Ezzedine al-Qassam.

    A 14h14 alarme dans le village de Reim.

    13h00
    À 13 h 58-13 h 59, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé. Plusieurs missiles ont été abattus.
    Tsahal a annoncé l'élimination de trois militants du Jihad islamique qui se préparaient à tirer des roquettes sur le territoire israélien.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant l'élimination d'un combattant du Hamas après qu'il ait été établi qu'il était impliqué dans une attaque à la roquette sur le territoire israélien. Selon la vidéo publiée, après le bombardement, effectué depuis une position cachée près d'un immeuble résidentiel à Khan Younes (dans le sud-est de la bande de Gaza), le militant a tenté de s'échapper. Mais pendant tout ce temps, ses actions ont été surveillées depuis un avion, et à la fin, il a été éliminé par une frappe de missile ponctuelle. Dans le même temps, aucun dommage n'a été causé à un immeuble résidentiel situé à côté de l'endroit frappé par la roquette.

    A 13h19, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti  à Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la partie nord de la bande de Gaza ont été enregistrés.

    12h00
    A 12h10, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. A 12h11, alarme à Nahal Oz. À 12 h 27, alarme à Nahal Oz.

    11h00
    A 11h58, alarme près de la frontière de Gaza, au sud d'Ashkelon.

    219 morts à Gaza 
    Le ministère de la Santé de la bande de Gaza, contrôlé par le Hamas, a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 219 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne et environ 1530 blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 63 sont des mineurs et 36 sont des femmes. 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté dans la matinée du 18 mai, qu'environ 160 militants avaient été tués à Gaza (130  du Hamas, 30 du Jihad islamique). Au cours de la dernière journée, des dizaines de militants ont été éliminés  par les attaques de Tsahal.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte une attaque contre le complexe militaire du département technologique du Hamas dans un bâtiment de la région de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air de Tsahal a frappé un lance-missiles qui a tiré sur le territoire israélien depuis la ville de Gaza. La cible a été détruite.

    À 11 h 12,alarme à Nir Oz.

    10h00
    A 10h42, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. Plusieurs bâtiments ont été endommagés par des bombardements au mortier. Il n'y a pas de victimes.
    A 10h36, alarme au checkpoint de Kisufim.
    À 10 h 02, alarme à Nir Oz.

    Des sources dans la bande de Gaza rapportent qu'un UAV israélien a tiré deux missiles sur le toit ou sur une cible au dernier étage de la tour Al-Andalus dans l'ouest de la ville de Gaza. Peut-être parlons-nous d'un bombardement d'avertissement, suivi d'une frappe sur le bâtiment. Il y a quelques jours, les FDI ont déjà attaqué l'une des cibles de cette tour. Des informations sur la nouvelle attaque sont apparues sur Twitter du Centre d'information palestinien du Hamas et sur la chaîne Telegram du blogueur israélien Abu Ali.

    09h00
    À 9h57, alarme à Nir Oz.
    A 09h41, les sirènes "Enfer de Tseva" retentissent dans les villages de Sufa et Kholit (conseil de district d'Eshkol).
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la ville de Khan Younes (dans le sud de la bande de Gaza), les FDI ont attaqué  la maison du chef du service de renseignement militaire du Hamas, Oussama Tabash.

    L'agence de presse Maan rapporte qu'à la suite des frappes des FDI dans la bande de Gaza, une dizaine de maisons ont été détruites cette nuit et ce matin. Quatre décès sont signalés.

    06h00 - 09h00
    Aucune attaque depuis Gaza n'a été enregistrée.

    07h00
    50 roquettes tirées depuis Gaza entre 19H, le 18 mai et 07H le 19 mai
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 18 mai à 07h00 le 19 mai, environ 50 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Les bombardements nocturnes du territoire israélien n'ont causé aucun dommage significatif. Aucune victime n'a été rapportée.

    De leur côté, les FDI ont largué 120 bombes de précision sur des cibles situées dans le territoire de Gaza. L'armée israélienne affirme avoir achevé la cinquième phase de la destruction du «projet métro», nom donné à l'opération de destruction des tunnels du Hamas. En particulier, les infrastructures souterraines à Khan Younes et Rafah (dans le sud de la bande de Gaza) ont été détruites. Une quarantaine de cibles souterraines ont été frappées lors d'une attaque de 25 minutes. L'attaque a été menée avec la participation de 52 avions de combat israéliens. En outre, les FDI ont frappé un certain nombre de cibles terrestres du Hamas à Khan Younes et Rafah, en particulier les postes de commandement et des avant-postes des militants, ainsi qu'un  dépôt d'armes situé au siège du service de sécurité intérieure du Hamas. Les FDI ont également attaqué des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza, notamment un lance-missiles.


    05:00
    Alarme au kibboutz Ein HaShlosha.

    04:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    03:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.
    Vers 3 heures du matin, la chaîne de télévision par satellite Al-Aqsa, diffusée depuis Gaza, a rapporté que l'artillerie israélienne s'était jointe aux frappes de l'armée de l'air israélienne et tirait sur des cibles à l'est de Khan Younis.

    02:00
    L'alarme a retenti à Sderot, à la ferme Shikma, kibboutzim Erez, Nir Am, Meflasim.

    01:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    00:00
    Des sources palestiniennes rapportent que l'armée de l'air de Tsahal continue de frapper dans la région de Khan Younes. Un mort et huit blessés sont signalés.
    Le Hamas avoir tiré des roquettes contre les bases de l'armée de l'air de Tsahal: Hatzor, Hatzerim, Nevatim, Tel Nof, Palmachim et Ramon. Le Hamas a déclaré qu'il s'agissait d'une réponse aux frappes aériennes dans le sud de la bande de Gaza. Aucun des missiles n'a atteint sa cible.

    Gaza Webcam

     

     

     

  • Gaza/Israël : Évènements du 15 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure

    Imprimer

    Bilan provisoire
    Le dernier bilan des autorités palestiniennes fait état de 139 morts, parmi lesquels 39 enfants et 1.000 blessés dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis lundi.
    En Israël, plus de 2.300 roquettes ont été lancées sur le territoire israélien depuis lundi, tuant 10 personnes, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et faisant plus de 560 blessés, selon les secours. Selon l'armée, le bouclier antimissile "Dôme de fer" a intercepté plus de la moitié de ces missiles.

    12H06 : Un drone kamikaze lancé depuis Gaza  abattu 

    Le service de presse de Tsahal rapporte que le samedi 15 mai, vers midi, un véhicule aérien sans pilote lancé par des militants de Gaza vers le territoire israélien a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.
    Le contrôle de la circulation aérienne a surveillé le drone jusqu'à ce qu'il soit abattu. L'UAV était muni d'explosifs. Les experts pensent que la cible du drone était militaire.
    Il s'agit du sixième drone du Hamas abattu depuis une semaine. Pour la troisième fois, le drone a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.

    13H29 : Les attaques à la roquette contre le centre du pays depuis Gaza ont repris
    A 13h29, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Holon, Bat Yam, Tel Aviv, Jaffa, Ramat Gan, Rishon LeZion et d'autres localités. Selon des données préliminaires, au moins 30 roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    Une fusée est tombée dans le centre-ville de Ramat Gan. Plusieurs véhicules de service MADA ont été dépêchés sur lieux. Selon des données préliminaires, un homme de 50 ans est décédé des suites des bombardements à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel Aviv.  L'identité de la victime a été révélée. Il s'agit de Gershon Franko, 55 ans. Selon la sœur du défunt, l'homme avait un handicap de 100%. Lors du bombardement, Franco était dans son appartement à Ramat Gan et n'a pas eu le temps de se cacher dans un abri.
    Située à 70 km au nord de Gaza, la métropole de Tel-Aviv avait déjà été visée jeudi par des militants palestiniens tirant des roquettes depuis la bande de Gaza.
    Une roquette est tombée à Rishon LeZion, près d'un magasin IKEA et une autre près de l'aéroport Ben Gourion.
    A 13h57, les sirènes ont à nouveau retenti dans le centre du pays. Cette fois, Tel Aviv, Givatayim et Bnei Brak ont ​​été la cible de tirs. Une dizaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    À 14 h 08, une troisième vague de bombardements a suivi. Des sirènes ont retenti à Tel Aviv, Bat Yam, Holon, Rishon LeZion et quelques autres villes du centre du pays. 5 à 10 missiles ont été tirés.
    Il y a des blessés à Lod, Rehovot, Bnei Brak, Givat Shmuel, Taiba. L'état de tous les blessés est considéré comme léger.
    Le Hamas a déclaré qu'il avait tiré des dizaines de roquettes sur le centre d'Israël "en réponse à une frappe israélienne "contre des femmes et des enfants" dans le camp de réfugiés d'Ash-Shati à l'ouest de la ville de Gaza. Dix membres d'une famille palestinienne parmi lesquels huit enfants et deux femmes avaient été tués samedi matin dans cette frappe, selon les secours palestiniens. 
    Vidéo de la chute d'une roquette à Ramat-Gan

    Une roquette sur Taiba, une localité arabe
    Une des roquettes tirées de la bande de Gaza vers le centre d'Israël est tombée à Taiba (photo de Taiba ci-dessous), une localité dont la population est à 100% arabe. La chute du missile a fait des blessés au sein de la population mais leur état est jugé bénin. Et pourtant, les habitants ont fêté l'événement.
    1859004.jpeg

    14H30: L'armée de l'air de Tsahal a détruit trois lance-roquettes du Hamas dans le camp de réfugiés d'Al-Bureij
    Samedi 15 mai, vers 14h30, le service de presse des Forces de défense israéliennes annoncé qu'au cours des dernières heures, l'armée de l'air de Tsahal avait détruit trois lance-roquettes du Hamas sur le territoire du camp de réfugiés d'Al-Bureij.
    Un dépôt d'armes appartenant au Hamas à Jabaliya a également été détruit.

    Frappe israélienne sur la tour al-Jala  des médias Al-Jazeera et Associated Press
    L'armée israélienne a mené une frappe samedi sur l'immeuble al-Jala de 14 étages abritant les bureaux de renseignement militaire du Hamas et les locaux de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera et de l'agence de presse américaine Associated Press (AP). 
    "L'armée a prévenu le propriétaire de la tour dans laquelle AP a ses locaux qu'elle serait ciblée" par une frappe, avait écrit sur Twitter un journaliste de l'agence AP peu de temps avant. Vidéo de la discussion entre le propriétaire et un militaire israélien. Le document incroyable a été mis en ligne par le journaliste Wassim Nasr.
    GDN_ISRAEL-PALESTINIANS-_0515_11-1621081163_424612.jpeg

    E1b7JE2XMAc6In9.jpeg

    Tour al-Jala.jpeg

    L'agence AP "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne contre ses bureaux à Gaza
    L'agence de presse américaine AP s'est dite samedi "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne qui a détruit la tour abritant ses bureaux et ceux d'Al-Jazeera à Gaza, la qualifiant de "développement incroyablement inquiétant".
    "Nous sommes choqués et horrifiés par le fait que l'armée israélienne vise et détruise l'immeuble abritant le bureau d'AP et d'autres médias à Gaza", a dit dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Ils connaissent depuis longtemps l'emplacement de notre bureau et savaient que des journalistes s'y trouvaient. Nous avons été avertis que l'immeuble serait frappé", a-t-il ajouté.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines. Une dizaine de journalistes et de pigistes d'AP se trouvaient dans l'immeuble et heureusement, nous avons pu les évacuer à temps", a-t-il précisé.
    Des journalistes de l'AFP ont vu la tour de 13 étages se faire pulvériser par plusieurs missiles. "Nous avons demandé des informations au gouvernement israélien et sommes en contact avec le département d'Etat américain pour essayer d'en savoir plus", a encore dit Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui", a-t-il conclu.
    Jawad Mehdi, propriétaire de la tour Jala, a indiqué qu'un officier israélien du renseignement l'avait prévenu avant la frappe qu'il disposait d'une heure pour faire évacuer le bâtiment. Il a demandé dix minutes supplémentaires pour que les journalistes puissent emporter leur équipement, mais a essuyé un refus.
    La chaîne Al-Jazeera a confirmé sur Twitter que ses locaux étaient dans ce bâtiment et a retransmis en direct les images de la tour s'effondrant dans un nuage de poussière. L'armée israélienne a affirmé que des équipements militaires du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans l'enclave, se trouvaient dans la tour frappée par ses avions de combat.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines", a déclaré dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui"

    Les résidents de Tel Aviv seront responsables de la destruction de la tour Al-Jala, prévient le Hamas

    Abu Ubeida, porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam (l'aile militaire du Hamas), a menacé Israël d'une réponse dévastatrice  à la destruction de la tour al-Jala de 12 étages dans la ville de Gaza. Abu Ubeida a déclaré que "les habitants de Tel Aviv seront responsables de ce crime". Sa déclaration, publiée sur le réseau Telegram, est citée par Safa .
    Selon un correspondant de Safa, la tour Al-Jala a été complètement détruite et des dommages ont également été causés à plusieurs bâtiments voisins.

    Samedi  15 mai, les bombardements depuis la bande de Gaza ont tué une personne et fait 45 blessés
    Selon le MADA, de minuit à 15 h 45 le samedi 15 mai, à la suite des bombardements depuis la bande de Gaza, une personne a été tuée et autres 45 blessées. Six d'entre elles ont été gravement à modérément blessés par des éclats d'obus, et six autres ont été légèrement blessés. 33 personnes ont été blessées en se précipitant vers un abri anti-bombes: l'une des victimes est dans un état de gravité modérée, le reste dans un état léger. Vingt-quatre autres personnes ont subi une crise de panique.

    17H21 L'armée israélienne a détruit un drone kamikaze lancé de Gaza vers Israël
    Les forces de Tsahal ont contrecarré une tentative du Hamas de lancer un drone kamikaze vers Israël. D'après ce qu'on sait, le drone a été détourné et est retourné vers la rampe de lancement, tuant les deux opérateurs. Cela semble être le septième drone du Hamas abattu en une semaine.
    Ces drones kamikazes, fabriqués à Gaza, peuvent transporter une charge explosive jusqu'à 5 kg. Ils constituent une menace sérieuse, car ils utilisent le GPS pour viser une cible.

    18H10 L'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya, dans la région de Shajaya.
    La dernière fois que sa maison a été détruite par les FDI, c'était en 2014, lors de l'opération militaire "Unbreakable Rock".

    18H55 : L'armée israélienne a attaqué des sites de lancement de missiles souterrains et en surface qui tiraient sur le centre et le sud d'Israël
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué un certain nombre de sites de lancement souterrains et en surface qui lançaient des roquettes depuis la bande de Gaza vers le centre et le sud d'Israël.

    19H31 : Les maisons de deux militants de haut rang du Hamas détruites
    L'armée de l'air israélienne a attaqué les maisons de deux militants de haut rang du Hamas: Tisar Mabashara, le commandant d'un «bataillon» opérant à Khan Younes, et Hazi Tamaa, un commandant d'une «brigade» de militants de la ville de Deir al- Balah.
    Les maisons étaient impliquées dans l'infrastructure du Hamas et étaient utilisées comme entrepôts pour stocker des armes, de sorte que leur destruction est un coup dur pour le potentiel militaire du Hamas, souligne le service de presse de Tsahal.

    Webcam de Gaza momentanément  interrompue en raison des évènements

  • Gaza/Israël : Poursuite des bombardements et affrontements entre Juifs et Arabes en Israël

    Imprimer

    Tir à Lod, pierres à Jaffa: deux personnes dans un état grave
    Malgré les efforts de la police, les troubles se poursuivent dans le Néguev, à Lod, Jaffa et d'autres régions à population mixte.
    1857484.jpeg

    À Lod, des habitants arabes de la ville ont ouvert le feu sur la rue Exodus dans le quartier de Ramat Eshkol. Un Juif de 19 ans a été grièvement blessé et emmené à l'hôpital Asaf HaRofe. De plus, un ambulancier de la MADA a été légèrement blessé dans une fusillade. Les pompiers de la ville ne peuvent intervenir que sous escorte policière. Enfin, un Juif de 40 ans a été légèrement blessé par des tirs à Hillel Silver Street à Lod. Les médecins ambulanciers du Magen David Adom lui ont donné les premiers soins, puis l'ont emmené à l'hôpital Asaf Ha-Rofe de Tzrifin.
    Toujours à Lod, des émeutiers arabes ont incendié une synagogue. Il s'agit de la synagogue Dosa dans le quartier Ramat Eshkol de Lod. C'est au moins la deuxième synagogue incendiée par les Arabes à Lod depuis le début des troubles.
    1857434.jpeg

    Les habitants juifs de Lod ont sorti des rouleaux de la Torah et des livres saints de plusieurs synagogues afin de les sauver de la destruction.
    A Haifa, un bus de passagers a été atteint par des jets de pierres. La police a utilisé des moyens spéciaux pour disperser une foule d'Arabes.
    Plus tôt à Jaffa, un soldat de 19 ans a été lapidé par une foule. Il a été admis à l'hôpital avec des blessures mineures, mais plus tard, son état s'est aggravé en raison d'une hémorragie intracrânienne. Pour le moment, son état est jugé grave.Sur l'autoroute entre le kibboutz Shoval et Mishmar ha-Negev, le conducteur de la voiture a été visé par des jet des pierres, et arrivé à destination, il a trouvé une balle coincée dans la voiture.
    À Umm al-Fahm, une famille juive avec trois enfants a été lapidée en entrant dans la ville par erreur. Il a fallu une intervention de la police pour les faire sortir. Tous les cinq nécessitaient des soins médicaux.
    Arad et le quartier Ganei Aviv de Lod sont régulièrement coupés du reste du pays en raison des troubles arabes sur les routes qui y mènent.
    Dans le quartier HaTikva de Tel Aviv, la police a bloqué un groupe de Juifs se dirigeant vers Jaffa avec des grenades lacrymogènes. Le département juif du Shabak a informé la police que des groupes d'activistes juifs de tout le pays avaient l'intention de se rendre aujourd'hui dans des villes mixtes et des villages bédouins du Néguev. C'est ainsi qu'un grand groupe d'activistes juifs est arrivé à Lod avant le couvre-feu.

    20H17 : Tirs sur Ofakim et Nativ Ha-Hasara
    Les sirènes ont retenti à Ofakim et au kibboutz Nativ ha Hasara.

    20H25 : Tirs sur Ofakim à nouveau pris pour cibles
    Vers 20h25, les sirènes ont retenti à Ofakim. Les colonies du conseil régional du Néguev occidental étaient également sous le feu.

    21H Ashdod, Ashkelon et les environs sont ciblées par des tirs de roquettes
    Les alarmes ont retenti à A 21h00 à Ashdod, Ashkelon, ainsi qu'au conseil régional de Hof Ashkelon.
    Les forces de sécurité ont ordonné aux habitants des localités du conseil régional de Hof Ashkelon de ne pas quitter leur domicile.
    Apparemment, les autorités sécuritaires ont des craintes quant à une éventuelle pénétration de combattants palestiniens sur le territoire israélien.

    22H01 Salve de missiles contre 'Ashdod,  Ashkelon et le Néguev occidental. 
    À 22 h 01, une salve de missiles a été tirée de la bande de Gaza vers Ashdod, Ashkelon. L'alarme a également retenti dans des dizaines de localités du Néguev occidental.
    Plusieurs missiles dans la région d'Ashkelon, Ashdod et Sderot ont été interceptés par le Dôme de fer.
    Il y a des informations qu'une roquette aurait frappé une maison à Ashdod. Il n'y a aucune information sur des victimes éventuelles.
    Abu Ubeida, un porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche militaire du Hamas), a déclaré qu'environ 90 roquettes avaient été tirées vers Ashdod et Ashkelon en quelques minutes.

    22H15  Le centre d'Israël pris pour cible. Sirènes à l'aéroport Ben Gourion et Modiine
    Les zones peuplées du centre d'Israël ont été soumises à d'intenses bombardements depuis la bande de Gaza.
    Le système de défense antimissile Iron Dome s'est déclenché.
    Une tentative a été faite pour tirer des roquettes sur l'aéroport international Ben Gourion. Auparavant, l'Autorité aéroportuaire israélienne avait notifié à toutes les compagnies aériennes que jusqu'au 18 mai, tous les vols seraient détournés vers l'aéroport de Ramon, situé près d'Eilat.
    Des sirènes ont également retenti dans la zone de Modi'in.

    22H29  Un missile frappe une maison à Ramla - Information non confirmée
    Les habitants de Ramla ont signalé aux services de secours qu'une roquette ou ses fragments étaient tombés sur le territoire de la ville. Il y a également eu des rapports selon lesquels une roquette a frappé un immeuble résidentiel.
    Les sauveteurs et les représentants du département de la logistique, qui sont arrivés sur le site de la chute présumée de la fusée, ont déclaré qu'elle était tombée sur un terrain vague à proximité d'immeubles résidentiels, provoquant la mise à feu de la végétation.

    22H37 Tsahal détruit le siège de l'unité de sécurité intérieure du Hamas
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que l'armée de l'air de Tsahal avait détruit le quartier général de l'unité de sécurité intérieure du Hamas.
    Selon les services de renseignement israéliens, le bâtiment détruit abritait le bureau du chef de la sécurité intérieure du district de Rafah et d'autres départements du Hamas.
    De plus, il y avait un entrepôt d'armes dans le bâtiment.

    23H25 Les attaques à la roquette continuent de viser des colonies dans le Néguev occidental
    Les alarmes retentissent dans les colonies du Néguev occidental. Ein Haslosha, Kisufim, Meflasim, Nir Am, Kfar Aza, Saad ont été bombardés.

    23H32 Bombardement de Beer Sheva - Des immeubles résidentiels endommagés
    Une salve de roquettes a été tirée de la bande de Gaza vers Beer Sheva et les colonies du Néguev central.
    La chaîne de télévision Keshet-12 a rapporté qu'une roquette était tombée entre deux immeubles résidentiels à Beer Sheva. Des dommages ont été causés aux bâtiments et aux biens. Il n'y a pas de victimes.
    Les bombardements d'Ashkelon et des villages frontaliers se poursuivent également.

     

  • Israël : Echauffourées entre Juifs et Arabes palestiniens à Lod, Akko (Acre), Haïfa, Jérusalem

    Imprimer

    Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 mai, les affrontements entre Juifs et Arabes se sont poursuivis à Lod, à Haïfa et dans d'autres villes d'Israël.

    À Jérusalem et aux alentours, la police a arrêté 37 suspects dans une série d'incidents. Un propriétaire de petite entreprise a été attaqué dans le centre de la capitale. Les affrontements ont eu lieu près du pont à cordes, sur Derekh Haim Bar-Lev et non loin de la porte de Sichem.

    Dans les environs de Beit Shemesh, le propriétaire d'une station-service a été attaqué. Plus tard, un soldat a été attaqué dans la rue Neviim. Trois Arabes ont été arrêtés. La vieille ville de Beit Shemesh a également été attaquée. La police y a détenu deux personnes.

    À Lod, une femme arabe de 29 ans, enceinte de 39 semaines, a été blessée à la tête lors des émeutes. La femme a été emmenée à l'hôpital, où elle a donné naissance à un enfant en toute sécurité. Vers 9 h 30, un jeune juif a été poignardé à Lod par un couteau. Selon la victime, il a été attaqué par un Arabe près de la mosquée. La victime a été légèrement blessée.

    À Akko, des personnes non identifiées ont incendié un bâtiment de trois étages, qui abrite le centre international pour la protection des antiquités, situé dans la vieille ville. L'incendie s'est propagé à un autre bâtiment où se trouvait l'hôtel. La municipalité d'Akko a annoncé qu'elle n'enverrait pas de pompiers et d'employés du bureau du maire en raison d'attaques dans la vieille ville. En raison des émeutes, la liaison ferroviaire avec la ville a été interrompue pendant plusieurs heures et la circulation sur l'autoroute près de la ville a été bloquée.

    À Kafr Kasem, deux véhicules de patrouille de police ont été incendiés. Les Arabes ont jeté des pierres sur les voitures qui passaient. La police a interdit à tous les résidents, à l'exception des résidents locaux, d'entrer dans la colonie et a fermé à la circulation le tronçon de l'autoroute n ° 5 du côté d'Oranit.

    A l'entrée d'Arad, les émeutes des Bédouins locaux se sont poursuivies toute la nuit, jetant des pierres et incendiant des pneus. Il y avait des fragments de pierres lourdes sur l'autoroute, ce qui a créé une urgence. Pour cette raison, la police a fermé l'entrée de la ville pendant plusieurs heures.

    À Haïfa, des personnes non identifiées ont incendié des voitures garées dans un parking à proximité d'un immeuble résidentiel. À la suite de l'incendie criminel, 59 personnes ont été légèrement intoxiquées au monoxyde de carbone. Les victimes ont reçu une assistance, plusieurs personnes ont été conduites dans les hôpitaux de Bnei Zion, Carmel et Rambam. Des vandales inconnus ont jeté des pierres sur le bâtiment du musée d'art de Haïfa, endommageant l'entrée du musée. La police a recueilli des preuves. Dans la région d'Adar et de Moshav Germanit, il y a eu des attaques contre des passants et des actes de vandalisme. Les vitrines de plusieurs magasins sont cassées. Plus tard à Haïfa, trois Arabes ont été arrêtés parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir jeté un cocktail Molotov dans un immeuble résidentiel.

    La police a également arrêté deux suspects dans le passage à tabac brutal à Bat Yam d'un Arabe de 33 ans de Ramla. Un résident local de 20 ans et un résident de Holon de 16 ans ont été arrêtés.

    374 personnes détenues dans différentes villes d'Israël pour avoir participé à des émeutes

    Le service de presse des forces de l'ordre a fait état de l'arrestation de 374 personnes soupçonnées de participation aux émeutes dans diverses villes d'Israël.
    La police a déclaré que la situation avait été maîtrisée dans "des points de tension spéciaux", mais il y a encore plusieurs endroits où la police des frontières et les policiers continuent de disperser les participants aux affrontements entre Arabes et Juifs.
    Par ailleurs, le service de presse de la police a rendu compte de la détention de deux résidents de Lod, âgés de 20 ans, soupçonnés d'avoir utilisé des armes à feu contre des policiers. Les suspects ont été arrêtés alors qu'ils se rendaient à Haifa (Jaffa).

    Netanyahu: "Je m'en fiche si votre sang bouillonne, le lynchage est inacceptable."
    Dans la soirée du 12 mai, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a commenté les affrontements entre juifs et arabes dans diverses villes d'Israël.
    "Nous voyons des émeutiers arabes qui incendient des synagogues, incendient des voitures, attaquent des policiers et battent des citoyens innocents. Il est impossible de supporter cela. C'est de l'anarchie. Il n'y a rien qui puisse être justifié, et je vais vous dire Il n'y a rien qui puisse justifier le lynchage d'un Juif par les Arabes, et rien ne peut justifier le lynchage d'un Arabe par les Juifs ", a déclaré le Premier ministre.
    "Je dis aux citoyens d'Israël: je ne suis pas intéressé de savoir si votre sang est en train de bouillir. Vous ne pouvez pas vous faire justice vous-même", a ajouté le chef du gouvernement.
    "J'ai ordonné à la police d'utiliser les pouvoirs d'urgence dont elle dispose, pour assurer le respect normal du couvre-feu. Il a également été décidé de renforcer les unités MAGAV stationnées dans des villes mixtes", a déclaré Netanyahu.

     

    Lien permanent Catégories : ISRAËL, Jaffa, Lod 1 commentaire
  • Israël : Affrontements entre la police et les habitants des districts arabes à Haifa

    Imprimer

    Dimanche 9 mai, une manifestation de solidarité entre les habitants des districts arabes de Haifa et les habitants de Jérusalem-Est a eu lieu.

    Le service de presse des forces de l'ordre a rapporté que plusieurs participants à cette action avaient jeté des pierres sur la police et tenté de recourir à la force pour franchir la clôture dressée par la police.

    Quinze personnes ont été arrêtées par les policiers.

    Les organisateurs du rassemblement affirment que la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades de choc contre les participants.

    Les ambulanciers paramédicaux du service d'ambulance du Magen David Adom ont rapporté que trois personnes avaient été blessées par des pierres.

    Lien permanent Catégories : ISRAËL, Jaffa 0 commentaire
  • Jérusalem : Arrestations et blessés lors de heurts à Jérusalem-Est et Jaffa

    Imprimer

    Plusieurs personnes ont été blessées et huit arrêtées lors de heurts dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 avril 2021 à Jérusalem-Est et dans la ville à majorité arabe de Jaffa près de Tel-Aviv, selon des sources israéliennes et palestiniennes.

    D'après le Croissant-Rouge palestinien, quatre Palestiniens ont été blessés à Jérusalem-Est  où la police israélienne a précisé avoir arrêté trois personnes. Des manifestants y ont visé des agents des forces de l'ordre avec des pierres et des pétards, a affirmé la police israélienne, précisant qu'aucun blessé n'était à déplorer dans ses rangs.

    Selon des vidéos publiées sur des réseaux sociaux, la police a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Ces heurts se sont produits près de la Vieille ville où la police a interdit l'accès à des zones très fréquentées habituellement pendant le mois de jeûne du ramadan qui vient de commencer.

    A Jaffa, où cinq personnes ont été placées en détention, une confrontation a commencé lorsque des habitants arabes israéliens s'en sont pris au chef d'une yeshiva - école talmudique. Deux hommes ont été arrêtés, a indiqué la police.

    Moshe Sendovich, le directeur du séminaire et le rabbin examinaient ensemble un site possible pour la construction de logements pour étudiants quand ils ont été agressés.

    "Les communautés juives de Jaffa sont plus faibles et nous sommes venus pour les renforcer", a affirmé M. Sendovich sur une radio publique israélienne.

    Pour le parlementaire Sami Abou Shehadeh, un habitant arabe israélien de Jaffa, les promoteurs de cette construction cherchent à changer le quartier. "Ces gens ont une idéologie dangereuse pour une ville mixte", a-t-il affirmé. A la suite de l'agression, des habitants arabes israéliens et des étudiants de yeshiva se sont opposés dans la rue.

    Des policiers équipés d'un attirail anti-émeute sont intervenus, parfois à cheval, dans des quartiers résidentiels où de la fumée flottait dans les rues après que des habitants aient fait exploser des pétards. Certains ont lancé des pierres, a relaté la police dont deux agents ont été blessés. Trois personnes ont été arrêtées lors de ces événements.

    Lien permanent Catégories : ISRAËL, Jaffa, JERUSALEM 0 commentaire