Jabal Murad (Marib)

  • Yémen : Les rebelles chiites houthis capturent un camp militaire clé au sud de Marib et ciblent le palais présidentiel de la ville avec un missile balistique

    Imprimer

    Les rebelles chiites Houthis continuent d'avancer vers la ville de Ma'rib, dans le centre du Yémen, malgré la résistance acharnée de la coalition dirigée par les Saoudiens et de ses alliés.

    Le 4 novembre, les houthis ont capturé le camp militaire d'Umm Reesh (photo ci-dessus), situé à environ 35 kilomètres au sud de Marib, aux mains des forces soutenues par les Saoudiens. Le camp était la base d'accueil de la 115 e brigade d'infanterie pro-saoudienne des forces armées yéménites.

    Umm Reesh était le dernier camp militaire des forces soutenues par les Saoudiens dans le sud de Ma'rib. Le camp a été évacué à la suite d'une large attaque des Houthis.

    Quelques heures après la chute du camp d'Umm Reesh, un missile balistique a frappé le Palais Républicain au cœur de la ville de Ma'rib. L'attaque a été attribuée aux Houthis. Aucune victime n'a été signalée. La veille, une attaque similaire avait visé des tours de communication à l'ouest de la ville sous contrôle saoudien.

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a intensifié ses frappes aériennes contre les forces houthies à Ma'rib au cours des dernières semaines. Cependant, il n'a pas réussi à arrêter ou même à ralentir la progression des guérilleros chiites.

    La semaine dernière, les Houthis et leurs alliés ont capturé les districts d'  al-Jawbah et de Jabal Murad dans la région de Ma'rib.

    À leur rythme actuel, les Houthis pourraient atteindre la périphérie sud de la ville de Ma'rib d'ici quelques semaines. Les forces soutenues par les Saoudiens, qui combattent les Houthis depuis plus de huit mois maintenant, semblent être au bord de l'effondrement.