Ivano-Frankivsk (aéroport)

  • Ukraine : Le ministère de la Défense russe a annoncé avoir à nouveau utilisé le missile hypersonique  Kinjal contre l'Ukraine

    Imprimer

    Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a annoncé avoir à nouveau utilisé des armes hypersoniques - les complexes Kinjal, ainsi que des missiles de croisière Kalibr, tirés de la mer Noire et de la mer Caspienne, pour des frappes contre des installations militaires ukrainiennes.

    "Depuis les eaux de la mer Caspienne, des missiles de croisière basés en mer "Kalibr", ainsi que de l'espace aérien au-dessus du territoire de la Crimée, des systèmes de missiles d'aviation "Dagger" avec des missiles aérobalistiques hypersoniques ont détruit une grande base de stockage de carburants et de lubrifiants des forces armées ukrainiennes près du village de Konstantinovka, région de Mykolaïv" - a déclaré le représentant officiel du ministère de la Défense de la Fédération de Russie Igor Konashenkov. "De cette base, étaient effectués les principaux approvisionnements en carburant pour les véhicules blindés ukrainiens dans les zones de combat du sud de l'Ukraine", a-t-il déclaré. "Depuis les eaux des missiles de croisière Kalibr  basés sur la mer Noire" ont visé " l'usine de réparation de Nezhin, des ateliers pour la réparation des véhicules blindés ukrainiens endommagés lors des combats".

    Le 19 mars, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, avait déclaré que l'armée russe avait utilisé des missiles hypersoniques du complexe Kinjal pour détruire un entrepôt militaire souterrain dans l'ouest de l'Ukraine. L' agence RIA Novosti a noté qu'il s'agissait de la première utilisation de ces missiles depuis le début de la guerre. "Le 18 mars, le système de missiles d'aviation Kinjal avec des missiles aérobalistiques hypersoniques a détruit un grand entrepôt souterrain de missiles et de munitions d'aviation des troupes ukrainiennes dans le village de Delyatyn, région d'Ivano-Frankivsk", a déclaré Konashenkov lors d'un briefing le samedi 19 mars. 

    Kinjal est un complexe aéronautique avec un missile aérobalistique hypersonique de haute précision. Créé sur la base du chasseur-intercepteur à longue portée modernisé MiG-31 - MiG-31K. Selon l'armée russe, il est capable de toucher des cibles à une distance de plus de 2 000 km, tout en étant assuré de vaincre tous les systèmes de défense aérienne et antimissile existants et développés.

  • Ukraine : L'armée russe a attaqué le terrain d'entraînement militaire de Yavoriv près de Lviv - Au moins 35 morts

    Imprimer

    Le chef de l'administration militaire régionale de Lviv, Maxim Kozitsky , a déclaré que l'armée russe avait attaqué le Centre international pour le maintien de la paix et la sécurité (terrain d'entraînement militaire Yavorovsky), situé près de Lviv.
    FNuF0zHWQAEOHHH.jpeg

    Selon les premières informations, huit missiles ont été tirés sur la cible. Les frappes ont fait 35 morts et 134 blessés, a indiqué le gouverneur militaire de la région de Lviv, Maxim Kozitsky sur Telegram. Andriy Sadovy, le maire de Lviv, située à une quarantaine de kilomètres de la base, a fourni le même bilan, également sur Telegram.

    A noter que le camp pris pour cible est situé à 20km de la frontière avec la Pologne. Des conseillers étrangers étaient basés avant la guerre sur la base de Yavoriv. Des instructeurs étrangers seraient toujours sur cette base pour réceptionner l'aide militaire livrée par les pays membres de l'OTAN via la Pologne. Le camp sert également de casernement pour la 24ème brigade mécanisée ukrainienne.
    FNtRLz_XIAAzw_i.jpeg

    L'armée russe prétend de son côté avoir tué des "mercenaires étrangers" lors de frappes dimanche contre "la localité de Staritchi et la base militaire de Yavoriv".

    "En conséquence de cette frappe, jusqu'à 180 mercenaires étrangers et une importante quantité d'armes étrangères ont été éliminés", a affirmé lors d'un briefing le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, sans que ce chiffre ne puisse être confirmé de source indépendante par l'AFP.

    La chaîne de télévision "Ukraine 24" rapporte que l'armée russe a également attaqué l'aéroport d'Ivano-Frankivsk pour la troisième fois. Les sirènes n'ont pas fonctionné car les missiles, volant trop bas, n'ont pas été repérés par les radars. 

    Au matin du 13 mars, des sirènes de raid aérien ont été entendues à Odessa, Jitomir, Vinnitsa et Uman. Des informations font état de nouvelles frappes de l'armée russe sur de nombreuses cibles en Ukraine. Des sirènes sont également signalées dans la région de Tcherkassy.

    À la suite d'un raid aérien nocturne sur le train d'évacuation Kramatorsk-Lvov, une personne a été tuée et une autre blessée, a déclaré Pavel Kirilenko, chef de l'administration militaire régionale de Donetsk. La chaîne de télévision "Ukraine 24" rapporte que l'attaque contre le train a eu lieu vers minuit dans le nord de la région de Donetsk. Le train se dirigeait vers un centre d'évacuation à Liman. 

    À Svyatogorsk, l'armée russe a tiré sur plusieurs bâtiments du centre régional de santé pour enfants "Perle du Donbass", ainsi que sur la laure de Svyatogorsk. Plus de trente personnes ont été blessées a indiqué Pavel Kirilenko, chef de l'administration militaire régionale de Donetsk.

    À la suite d'une frappe aérienne à Tchernihiv dimanche matin, un bâtiment de plusieurs étages  a été détruit et incendié, une personne est morte, une autre a été blessée, sept autres ont été secourues, rapporte le Service d'urgence de l'État ukrainien.

    Dans la nuit du 13 mars, lors d'un autre bombardement, des roquettes ont touché l'unité de traitement des gaz du GPU Shebelinkagazdobycha, située près du village de Glazunovka, district d'Izyumsky, région de Kharkiv. Une personne a été blessée.
    Il est rapporté des frappes aériennes sur la localité de Bashtanka, région de Mykolaïv. A Mykolaïv, sur la route vers Odessa, un bombardement russe a fait onze morts, dimanche 13 mars. Les forces ukrainiennes sont fortement retranchées à Mykolaïv qui constitue un verrou vers Odessa. 

    Vers 10 heures, les sirènes ont à nouveau retenti à Kharkov.