Israel Aerospace Industries (IAI)

  • Azerbaïdjan/Israël : L'Azerbaïdjan utilise des missiles LORA de fabrication israélienne pour pilonner les forces arméniennes du Haut Karabakh

    Imprimer


    Une vidéo partagée de la guerre entre les forces arméniennes et azéries dans la région du Haut-Karabakh montre les forces azerbaïdjanaises utilisant un missile israélien "LORA" pour bombarder un pont en Arménie.

    La vidéo montre un véhicule arménien s'approchant d'un pont du côté arménien de la zone de conflit lorsqu'un missile frappe soudainement et endommage le pont.

    LORA (LOng Range Attack) est un missile quasi-balistique de théâtre fabriqué par les industries aérospatiales israéliennes (IAI). Il peut être lancé à partir d'un navire ou par voie terrestre. Il a une portée opérationnelle de 400 km. (250 miles), il a une précision d'un rayon de dix mètres, et frappe dans les dix minutes suivant le lancement.

    L'Azerbaïdjan est un allié connu d'Israël. Il fournit à Tel'Aviv environ 40% de ses besoins en pétrole. C'est également un client de longue date de nombreuses sociétés de défense israéliennes. Bakou achète des drones, des missiles et d'autres systèmes d'armes avancés.

    En 2016, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a révélé que son pays avait signé des contrats à long terme d'une valeur de 5 milliards de dollars pour acheter des armes et des équipements de sécurité à Israël.

    Plus récemment, l'Arménie a rappelé son ambassadeur d'Israël, en signe de protestation contre la fourniture par Tel'Aviv d'armes à l'Azerbaïdjan, qu'elle utilise ensuite dans son offensive sur le Haut-Karabakh.

    L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a appelé à un cessez-le-feu humanitaire immédiat pour permettre le rapatriement des restes des militaires tombés au combat.

    Les deux parties ont catégoriquement rejeté tout cessez-le-feu, affirmant que la guerre ne se terminera pas tant que l'une des parties ne sera pas vaincue.

  • Israël : La marine israélienne a testé un nouveau missile anti-navire

    Imprimer

    La marine israélienne et l'administration du ministère de la défense pour le développement des armes et de l'infrastructure technologique ont testé avec succès un nouveau missile anti-navire développé par Israel Aerospace Industries, IAI.

    Au cours de l'essai, le nouveau missile a été lancé depuis une corvette de classe Sa'ar 5 sur un navire cible. Le missile a fait mouche, comme le montre une vidéo du test publiée le 25 septembre.

    Dans un communiqué, les forces de défense israéliennes ont déclaré que le nouveau système de missile avait une meilleure précision, des capacités d'attaque flexibles, une plus longue portée et une meilleure capacité à faire face à des menaces avancées.

    "Le système de missiles assurera la supériorité maritime de la marine", a déclaré le porte-parole des FDI dans une déclaration, ajoutant que "la mise en œuvre du système est une étape importante pour le renforcement de la marine et le maintien de la supériorité des Forces israéliennes dans l'arène maritime".

    Le système de missiles, dont le nom n'a pas encore été annoncé, sera intégré sur les corvettes Sa'ar 5 et sur les nouveaux Sa'ar 6 plus avancés, qui devraient entrer en service actif dans quelques mois.

    Actuellement, la marine israélienne arme ses navires avec des missiles Gabriel de fabrication nationale ainsi que des missiles Harpoon AGM-84 importés des États-Unis.

    L'armée israélienne travaille constamment au renforcement et à la modernisation de ses forces navales, qui sont très actives en Méditerranée orientale.

    Vidéo du nouveau missile antinavire