Islamistes armés

  • Algérie : Mort d'un soldat lors d'une opération de l'armée dans le Nord

    Imprimer

    Un soldat algérien a été tué lors d'une opération de l'armée contre le "terrorisme" dans la préfecture de Aïn Defla, dans le nord du pays, a tweeté mercredi 6 juillet 2022 le président Abdelmadjid Tebboune.

    "Mes sincères condoléances à la famille du martyr, le caporal contractuel Salawi Samir, et à tous les membres de l'Armée nationale populaire (...), tombé au champ d'honneur à Aïn Defla faisant face aux terroristes", a écrit le président.

    Aucune information n'a été divulguée sur cette opération militaire en cours à Aïn Defla (150 km au sud-ouest de la capitale Alger) où deux soldats avaient été tués il y a environ un an lors d'une opération "antiterroriste".

    Le terme "terroriste" est utilisé par les autorités pour désigner des groupes islamiques armés restés actifs depuis la guerre civile de la "décennie noire" (1992-2002).

    Malgré la mise en œuvre en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile (200.000 morts), des groupes islamiques armés restent actifs et ciblent généralement les forces de sécurité.

    Depuis le début de l'année, l'armée a tué 10 jihadistes, arrêté une dizaine d'autres et saisi 323 armes, selon un bilan publié mercredi par le ministère de la Défense.

  • Algérie : 7 terroristes tués à Skikda

    Imprimer

    Samedi 19 février 2022, le ministère algérien de la Défense a déclaré que des détachements de l'Armée nationale populaire avaient réussi à éliminer 7 terroristes dans la province de Skikda, dans le nord du pays.

    Un communiqué de la "Défense" algérienne précise que "des détachements de l'Armée nationale populaire ont éliminé, ce matin, samedi, 7 terroristes, au cours d'une opération de ratissage dans la forêt de Wad El-Dawwar, commune de Bani Zeid, arrondissement de Qol, dans l'état de Skikda, dans le cinquième district militaire."

    Elle a souligné que "l'opération, qui est toujours en cours, a permis de récupérer 6 Kalachnikov, un fusil avec lunette, des quantités importantes de munitions et d'appareils de communication, ainsi que des vêtements, des médicaments et d'autres objets".

     

  • Algérie : Deux militaires tués dans un affrontement avec un groupe armé terroriste

    Imprimer

    Vendredi 28 janvier 2022, le ministère algérien de la Défense a annoncé la mort de deux militaires et l'élimination de deux terroristes dans un affrontement armé avec un groupe armé terroriste dans l'Etat d'In Guezzam frontalier du Niger, à l'extrême sud du pays.

    Le ministère a indiqué dans un communiqué que "dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et de la protection des frontières, et suite à un affrontement avec un groupe terroriste sur la bande frontalière dans la zone de Hassi-Terreen dans l'Etat d'En Guezzam, deux militaires ont été tués dans la nuit de jeudi dernier.."

    Selon le communiqué, l'opération a abouti à l'élimination de deux terroristes et à la récupération d'une mitrailleuse lourde de 12,7 mm, de deux Kalachnikovs, d'un véhicule à quatre roues motrices et d'une quantité de munitions de divers calibres.

    Dans ce contexte, le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général de corps d'armée Said Changriha, a présenté ses condoléances aux familles des deux militaires.

    Le communiqué cite Changriha disant que "l'armée confirme sa volonté de poursuivre les opérations de lutte contre les vestiges des groupes terroristes et de protéger nos frontières contre le fléau du terrorisme et de toutes les formes de crime organisé dans toutes les régions du pays, en toutes circonstances et conditions". ."

    De temps en temps, l'Algérie annonce l'élimination d'"éléments terroristes". Le ministère de la Défense a précédemment révélé que ses forces avaient mis hors d'état de nuire 23 terroristes cours de l'année 2021.  Neuf d'entre eux ont été éliminés et 8 capturés dans des opérations de l'armée. Six autres se sont rendus aux forces de sécurité.

    Depuis les années 90 du siècle dernier, les forces de sécurité ont fait face à des groupes armés, mais leur activité a diminué ces dernières années et s'est déplacée vers des zones isolées dans les montagnes et les zones désertiques bordant les pays du Sahel. Le plus important de ces groupes est "Al-Qaïda au Maghreb islamique" (AQMI).

  • Algérie : Un djihadiste capturé par les forces de sécurité

    Imprimer

    Un djihadiste recherché appelé Laouar Fahim (alias « Naim »), qui appartenait à l'ancien groupe islamiste armé (GIA ), a été arrêté dans la région de Jijel, le 25 août 2021.
    Deux fusils AKM ont été récupérés avec des chargeurs AK de 7,62x39mm et de l'argent.

    Lien permanent Catégories : ALGÉRIE, Islamistes armés, Jijel 0 commentaire
  • Algérie : Deux soldats tués par l'explosion d'une mine

    Imprimer

    Deux soldats algériens ont été tués et un troisième blessé par l'explosion d'une mine artisanale lors d'une opération militaire dans la province d'Ain Defla, dans le nord de l'Algérie, a annoncé samedi le ministère de la Défense.

    L'explosion a eu lieu vendredi 6 août 2021 alors que l'armée menait des opérations de recherche dans la province, située à quelque 150 kilomètres au sud-ouest d'Alger, "dans le cadre de la lutte contre le terrorisme", a précisé le ministère dans son communiqué. Les autorités algériennes emploient le terme "terroriste" pour désigner des islamistes armés restés actifs depuis la guerre civile (1992-2002).

    Jalonnée de massacres, entre groupes islamistes, jihadistes et forces de sécurité, la "décennie noire" a fait officiellement 200.000 morts. Malgré la Charte pour la paix et la réconciliation de 2005 censée permettre de tourner la page du conflit, des groupes armés continuent de mener des opérations sporadiques. En juillet, le ministère de la Défense a indiqué que neuf islamistes armés avaient été tués dans des opérations militaires depuis le début de l'année et que cinq s'étaient rendus aux autorités. Trois soldats algériens ont par ailleurs trouvé la mort au cours de la même période.

  • Algérie : Capture d'un jihadiste

    Imprimer

    Le terroriste islamiste dénommé  « Abdelaziz Ould Mantou » à été capturé à Tamanrasset, dans la 6ème région militaire alors qu'il tentait  d'entrer clandestinement en Algérie à partir du  Mali. 

  • Algérie : Lutte anti-terroriste

    Imprimer

    Premières redditions en Janvier  aux autorités militaires de BBM en 6ème région militaire. Les terroristes dénommés «Mahradja Hamma» dit "Abu Talha" et Larbi Ladmi Mahdi» dit "Abba" qui avaient rallié les groupes terroristes en 2012 au Sahel, se sont rendus aux forces de sécurité.

    EtTlqXGWgAMNv0t.jpeg

    EtTlqXLXcAA_Up7.jpeg

    Par ailleurs, un fusil mitrailleur et des munitions ont été découverts lors d’une opération de fouille et de recherche à Adrar en 3ème région militaire.

    EtTdzHpXYAAz_v5.jpeg

     

    Lien permanent Catégories : ALGÉRIE, Islamistes armés 0 commentaire