Intérêts turcs en Somalie

  • Somalie : Attaque kamikaze anti-turque 

    Imprimer
    Plusieurs morts dans un attentat suicide visant des ingénieurs turcs travaillant à la construction de la route Mogadiscio-Afgoye, un méga-projet financé par le Qatar.
     
    Le mouvement jihadiste al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'attentat suicide.

    L'attaque a fait quatre morts, dont deux Turcs, ont annoncé les autorités. Les deux autres personnes tuées dans l'attaque appartenaient à la police spéciale somalienne. Le ministre turc de la Santé, Fahrettin Koca, a ajouté que 14 autres personnes, dont trois Turcs, avaient été blessées et étaient soignées dans un hôpital géré par la Turquie à Mogadiscio.

    L'attentat-suicide a visé des employés d'une entreprise turque en train de construire une route située entre Mogadiscio et Afgoye, une ville à environ 25 km à l'ouest de la capitale.

    Un officier de police somalien a indiqué que les forces de sécurité avaient ouvert le feu au moment où le kamikaze tentait d'entrer de force sur le site en construction où des travaux étaient en cours.

    "Malheureusement, il était déjà trop près de l'endroit où les gens étaient rassemblés et il s'est fait sauter", a-t-il ajouté.

    La Turquie est l'un des partenaires les plus proches de la Somalie et figure parmi les pays entraînant des soldats pour prendre le relais de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), dont les troupes doivent quitter le pays l'an prochain après 14 ans de mission. 

    Selon le site du ministère turc des Affaires étrangères, la plus grande ambassade du pays à l'étranger se situe à Mogadiscio et les investissements de la Turquie en Somalie se montent à 100 millions de dollars (88 millions d'euros).

    Ce sont des entreprises turques qui gèrent l'aéroport international de Mogadiscio et le port. Ankara offre aussi souvent son aide humanitaire et en matière d'éducation; la Turquie a par ailleurs envoyé l'an dernier des équipements médicaux pour aider le pays à lutter contre l'épidémie de coronavirus.

    Ce n'est pas la première attaque des jihadistes Shebab contre la Turquie. En juin 2020, deux personnes avaient été tuées dans un attentat-suicide qui avait visé un camp d'entraînement militaire turc à Mogadiscio.

    Une station de radio affiliée au mouvement Shebab visée par un raid aérien
    Par ailleurs, la station de radio pro-Al-Shabaab, Al-Furqaan, a été la cible de frappes aériennes, selon les médias affiliés à Al-Shabaab. Le rapport indique que 4 missiles ont touché vendredi 1er janvier un bâtiment dans la ville de Kunyo Barrow, endommageant la station. Il n'y a pas de confirmation indépendante de l'attaque et personne n'a revendiqué la responsabilité