Insécurité au Pakistan

  • Pakistan : Deux membres du "Tehreek-e-Taliban Pakistan Noor" Islam (TTP) tués lors d'une opération du Contre-terrorisme du Sind (CTD)

    Imprimer

    Le Département antiterroriste de la police du Sind a déclaré avoir tué deux terroristes lors d'une opération dans la région de Sukkur, dans le Sind.

    Selon un communiqué de presse publié par le porte-parole du CTD, l'affrontement a eu lieu après que le CTD ait obtenu des informations sur l'arrivée de membres du groupe interdit Tehreek-e-Taliban Pakistan Noor Islam dans le Sind pour une opération terroriste potentielle.

    Surveillant les suspects, une équipe a mené un raid dans la région de Patni dans la nuit du vendredi 26 au  samedi 27 février. 

    Le communiqué de presse indique que les suspects ont ouvert le feu sur la police  mais ils ont été tués par la risposte de la police.

    Selon les informations des services de renseignement, les suspects étaient affiliés au groupe Noor Islam du TTP South Waziristan. Ils avaient été impliqués dans diverses activités terroristes au Sud-Waziristan et dans le district de Shangla, y compris une explosion qui a coûté la vie à cinq policiers. Ils sont également accusés d'avoir mené de multiples attaques à la grenade  contre des postes de contrôle militaires dans le Sud-Waziristan.

    Il s'agit de la première opération majeure du CTD après l'affrontement du 8 février, dans la région de Shah Latif à Karachi, au cours duquel un terroriste a été tué et cinq autres blessés.

    Versions différentes du TTP
    Dans une déclaration, le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) affirme que la mort des deux militants du TTP à Sukkur, revendiqué par le département anti-terrorisme du Pakistan (CTD), est un assassinat. Le TTP affirme que ses deux membres ont été arrêtés et tués après avoir été interrogés.

  • Pakistan : Attaques terroristes croissantes dans le pays

    Imprimer

    Un homme armé non identifié tue un chef religieux et deux autres personnes à Islamabad
    La police pakistanaise a déclaré qu'un chef religieux et deux autres personnes avaient été tuées dans une attaque par des hommes armés non identifiés. L'attaque a eu lieu dans la région de Bahara Kahu, à la périphérie de la capitale, Islamabad.

    Le Mufti Ikram-ur-Rehman, un garçon de 7 ans et un étudiant taliban ont été tués au cours de l'attaque.

    Ikram-ur-Rehman était affilié au Jamiat Ulema-e-Islam sous la direction de Maulana Fazl-ur-Rehman, un groupe qui vise à renverser le gouvernement.

    Aucun individu ou groupe n'a encore revendiqué l'attaque.

    On note depuis quelque temps une croissance inquiétante des attaques extrémistes au Pakistan.