INGOUCHIE

  • Russie : 4 partisans de l'Etat islamique arrêtés en Ingouchie par le FSB

    Imprimer

    Quatre partisans de l'Etat islamique (Daech), ont été arrêtés. Ces quatre hommes prévoyaient de mener des attentats contre les forces de l'ordre, rapporte le Centre de relations publiques du FSB.

    Tous les détenus sont des citoyens russes. Ils étaient en contact par internet avec des membres de l'organisation islamique radicale pour  « la préparation et la commission d'actes terroristes, y compris des attaques contre les forces de l'ordre à l'aide d'engins explosifs improvisés (EEI) et d'armes blanches », rapporte « Interfax ».

    Des armes à feu et des armes blanches, des explosifs improvisés et des engins incendiaires ont été saisis aux domiciles des détenus.

    Les agents du FSB ont retrouvé dans la correspondance des détenus avec des membres de Daech une confirmation de leurs intentions criminelles », affirme « Interfax », citant le FSB.

    Le 1er juillet 2021, le FSB avait déjà fait état d'une opération spéciale menée dans la région d'Astrakhan. Lors de son arrestation, le terroriste islamique, membre de Daech a opposé une résistance armée et a été abattu . Son complice a été arrêté à Moscou. Selon la version du FSB, les suspects préparaient une attaque dans un lieu très fréquenté de Moscou et de la région d'Astrakhan.

  • Russie : Une attaque terroriste de l'Etat islamique déjouée à Moscou

    Imprimer

    Les autorités russes ont annoncé, jeudi 1er juillet 2021, avoir tué un membre présumé de l'Etat islamique (Daech) et en avoir arrêté un autre. Ils étaient accusés de préparer des attaques à Moscou et dans le sud du pays.

    "Agissant sous les ordres des dirigeants du groupe terroriste, deux citoyens russes planifiaient des attaques simultanées à Moscou et dans la région d'Astrakhan, avec l'utilisation d'armes à feu et de couteaux dans des lieux particulièrement fréquentés", ont indiqué les services de sécurité russes (FSB) dans un communiqué. Selon les autorités, le jihadiste présumé à Astrakhan a "opposé une résistance armée" à son arrestation et a été éliminé, tandis que le deuxième a été arrêté à Moscou. Aucun membre des forces de sécurité n'a été blessé. Le FSB a indiqué avoir trouvé des "armes automatiques et des munitions, une grenade et de la littérature religieuse extrémiste" dans les domiciles des suspects.

    Les autorités annoncent régulièrement avoir déjoué des projets d'attentats de l'Etat islamique, dont l'influence reste limitée en Russie même si des attaques se produisent périodiquement, en particulier dans les républiques du Caucase à majorité musulmane de Tchétchénie, d'Ingouchie et du Daguestan.

    En avril 2017, l'Etat islamique avait revendiqué une attaque dans laquelle deux policiers avaient été tués à Astrakhan, une ville située à quelques centaines de kilomètres des républiques du Caucase russe.

  • Russie: Un membre de l'Etat islamique tué en Ingouchie

    Imprimer

    Un membre de l'Etat islamique de la province du Caucase (Wilayah al-Qawqaz) tué à Nazran (Ingouchie) .
    Un fusil AKM standard et un pistolet Glock - qui semblait être une copie - ont été récupérés.

    Information en cours d'investigation.

  • Russie : Les autorités disent avoir déjoué un projet d'attentat de l'EI au Daguestan

    Imprimer
    Les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé samedi 26 décembre avoir déjoué un projet d'attentat fomenté par une cellule de l'Etat Islamique au Daguestan, instable république russe du Caucase, et arrêté quatre personnes.
     
    "Les membres du groupe prévoyaient de faire exploser un engin près de l'un des bâtiments administratifs des forces de l'ordre, suivi d'une attaque armée contre des employés du ministère de l'Intérieur" à Makhatchkala, la capitale du Daguestan, a indiqué le FSB dans un communiqué. "Des armes à feu et des armes blanches, une grande quantité de munitions et un engin explosif ont été retrouvés dans une cache", a ajouté le FSB, disant avoir aussi saisi des téléphones portables contenant une "correspondance avec des coordinateurs se trouvant à l'étranger". "Quatre membres de la cellule du groupe terroriste international État islamique ont été arrêtés", a-t-il encore indiqué.
     
    Ces arrestations font suite à une attaque le 17 décembre visant les forces de l'ordre dans la république russe voisine de Tchétchénie, lors de laquelle deux assaillants avaient été tués. En octobre, une fusillade avait également fait au moins six morts, dont deux membres des forces de l'ordre, lors d'une opération de "contre-terrorisme" à Grozny, la capitale tchétchène.
     
    Le Caucase russe a été secoué par deux conflits meurtriers dans les années 1990 et 2000 entre forces fédérales et rébellion séparatiste tchétchène, qui s'est progressivement islamisée et s'est étendue aux autres républiques de la région, jusqu'à prêter allégeance à l'Etat islamique en juin 2015. Même si l'influence du groupe jihadiste reste limitée, des attaques visant les autorités se produisent encore périodiquement en Tchétchénie, au Daguestan, et parfois en Ingouchie voisine.

    Carte.png

  • Tchétchénie : Deux membres de la sécurité tués lors d'une opération spéciale à Grozny

    Imprimer

    Deux membres des forces de l'ordre ont été tués lors d'une opération spéciale à Grozny , selon le centre d'information du Comité national antiterroriste ( NAC ).
    La veille, un groupe de militants armés avait été découvert dans le district d'Oktyabrsky et un régime de KTO (régime juridique approprié) a été mis en place.
    Les autorités de sécurité, ainsi que les forces spéciales Rosgvardia et la police ont alors encerclé la maison où se trouvaient les terroristes. Les deux morts appartenaient à la Rovsgvardia.
    "Les forces du quartier général opérationnel ont bloqué les bandits dans une maison privée. À la suggestion des forces de l'ordre de se rendre aux autorités, les bandits ont ouvert le feu avec des armes automatiques. Pendant la fusillade, quatre bandits ont été neutralisés", indique le communiqué.
    Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a déclaré que les criminels tués venaient de l'étranger et planifiaient des attaques dans la région.
    Le 11 octobre, deux militants avaient été liquidés en Tchétchénie lors d'une opération antiterroriste dans la région de Sernovodsk. Fin août, trois militants de l'Etat étaient blessés.
    Comme l'a rapporté le directeur du FSB , Alexander Bortnikov à la mi-juin, près de 160 attaques terroristes ont été déjouées en Russie au cours des dix dernières années, 43 en 2019 et plus de 20 cette année.

  • Ingouchie : 2 membres des forces spéciales blessés lors d'une intervention anti-terroriste

    Imprimer

    Deux soldats des forces spéciales ont été blessés lors d'une opération antiterroriste en Ingouchie , au cours de laquelle trois terroristes ont été tués, a indiqué le Comité national antiterroriste (NAC).

    Les siloviki ont reçu une assistance médicale, personne n'a été blessé parmi la population civile.

    L'opération antiterroriste (KTO) dans le village de Troitskoye dans la région de Sunzhensky de la république a eu lieu dimanche matin.

    Un comité du NAC indique : "Les bandits qui logeaient dans la maison ont été priés de déposer les armes et de se rendre aux autorités. En réponse, ils ont ouvert le feu sur les forces de l'ordre, et pendant la fusillade, les trois bandits ont été neutralisés."
    Des pistolets, des mitrailleuses, une grande quantité de munitions et des engins explosifs improvisés ont été retrouvés sur place.

    Membres de l'Etat islamique
    Selon les rapports, les bandits étaient des partisans de l'Etat islamique.

     

  • Exemple de la newsletter envoyée chaque jour aux abonnés - 8 octobre 2016

    Imprimer

    Cher lecteur

    Ceci est un exemple de la newsletter que vous pourriez recevoir pratiquement chaque jour en vous abonnant. Elle a été envoyée aux abonnés le 7 octobre 2016.
    Si vous êtes intéressés, professionnellement ou à titre privé, par les évènements qui agitent le Moyen Orient, l'Afrique du nord, le Sahel et par les problèmes liés au jihadisme, cette newsletter est un outil indispensable pour vous tenir informés.
    Pour plus de renseignements, écrire à ptolemee@belliard74.com
    Vous recevrez par retour les conditions d'abonnement.

    JR Belliard

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Abou Walid al sahraoui, al-Mourabitoune, Alep, ALGÉRIE, Ankawa, AQMI, AQPA, Armée Syrienne Libre, ASSYRIENS, Base aérienne Hmeimeim/Bassel al-Assad, Baydah (gouvernorat), Bekaa, Boumerdès, brigade Faylaq al-Rahman, Cavusoglu Mevlüt, Comité national antiterroriste (NAK), Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, Cukurca (province de Hakkari), Deir ez-Zhor, Delattre François (Ambassadeur à l'ONU), Dorrian John (Colonel), Douaouda (Tipaza), Droukdel Abdelmalek, Erbil, ÉTAT ISLAMIQUE, ÉTAT ISLAMIQUE DANS LE GRAND SAHARA (EIGS),, ÉTATS-UNIS, Forces de défense Est du Kurdistan (YRK), FRANCE, Front al-Nosra, GRANDE BRETAGNE, Haïdar Abadi, Hakkari, HEZBOLLAH, INGOUCHIE, IRAK, IRAN, ISRAËL, Istanbul, Jeich Fateh al-Cham, John Kerry, JORDANIE, Kermanshah, Kirby John, Kirkouk, Konashenkov Igor (major-général ), KURDISTAN, Lavrov Sergueï, LIBAN, Mossoul, Nazran, Parti pour la vie libre au Kurdistan (PJAK), Pentagone, PKK, Qoudsaya, RUSSIE, S-300, SYRIE, Tartous, TURQUIE, YEMEN 0 commentaire