Jean-René Belliard analyse le Proche-Orient - Page 4

  • Suomi/Venäjä: Venäjä-mieliset hakkerit hakkeroivat Suomen eduskunnan verkkosivuja, joissa mainittiin maan aikomus liittyä Natoon

    Imprimer

    Venäjä-mielinen hakkeriryhmä NoName057(16) hakkeroi Suomen parlamentin verkkosivut ja julkaisi sosiaalisessa mediassa lausuman: "Päätti tehdä 'ystävällisen' vierailun naapurimaahan Suomeen, jonka viranomaiset ovat niin innokkaita liittymään Natoon".

    Suomen eduskunnan verkkosivuille (eduskunta.fi) hyökättiin 9. elokuuta iltapäivällä. Tämän raportin julkaisuhetkellä sivustolle ei ole pääsyä, koska siellä tehdään parhaillaan huoltotöitä.

    Suomalainen uutisportaali Yle toteaa, että NoName057(16) on jo tehnyt verkkohyökkäyksiä Puolan, Liettuan ja Norjan julkisia laitoksia vastaan.

  • Финляндия/Россия: Пророссийские хакеры взломали сайт парламента Финляндии, упомянув о намерении страны вступить в NATO

    Imprimer

    Пророссийская хакерская группировка NoName057(16) взломала сайт парламента Финляндии, распространив в соцсетях заявление: "Решили нанести "дружеский" визит в соседнюю Финляндию, власти которой так стремятся вступить в NATO".

    Сайт парламента Финляндии (eduskunta.fi) был атакован днем 9 августа. На момент публикации данного сообщения сайт недоступен, ведутся технические работы.

    Финский портал Yle отмечает, что ранее группировка NoName057(16) осуществляла кибератаки на госучреждения в Польше, Литве и Норвегии.

  • Finlande/Russie : Des pirates informatiques pro-russes ont piraté le site Web du Parlement finlandais, mentionnant l'intention du pays de rejoindre l'OTAN

    Imprimer

    Le groupe de hackers pro-russes NoName057(16) a piraté le site web du parlement finlandais, diffusant une déclaration sur les médias sociaux : "Décidé de rendre une visite "amicale" à la Finlande voisine, dont les autorités sont si désireuses de rejoindre l'OTAN".

    Le site web du parlement finlandais (eduskunta.fi) a été attaqué dans l'après-midi du 9 août. Le site est inaccessible au moment de la publication de ce rapport, des travaux de maintenance sont en cours.

    Le portail d'information finlandais Yle note que NoName057(16) a déjà mené des cyber-attaques contre des institutions publiques en Pologne, en Lituanie et en Norvège.

  • Украина: Bзрывы в Крыму – результат удара ВСУ

    Imprimer

    Как сообщил газете The New York Times представитель министерства обороны Украины, удар по аэродрому Саки в Крыму был нанесен Вооруженными силами Украины. При этом подчеркивается, что при ударе по военной базе использовались вооружения украинского производства. Добавим, что это первый удар ВСУ по Крыму с начала российского вторжения в Украину.

    О том, что удар нанесен украинской армией, собщает и журналист Майкл Вайсс, специализирующийся на вопросах безопасности – также с ссылкой на источник в МО Украины.

    Эксперты, с которыми беседовал журналист, считают, что с 90% вероятностью для атаки использовались запускаемые с установки залпового огня HIMARS ракеты MGM-140, дальность действия которых составляет 300 километров. Однако не исключено, что удар был нанесен крылатыми ракетами.

    В российском министерстве обороны основной версией происшедшего называют нарушение правил безопасности. Российская сторона утверждает, что речь идет о взрыве нескольких боеприпасов. "Никаких признаков, улик и тем более фактов намеренного воздействия на боеприпасы с целью подрыва – нет", – цитирует представителя МО РФ агентство РИА Новости.

    Глава российской администрации Крыма Сергей Аксенов заявил, что в результате взрывов на военном аэродроме в Новофедоровке под Евпаторией погиб один человек. Также сообщается о пяти раненых и 30 эвакуированных. Аксенов сообщил, что до 24 августа на территории полуострова будет действовать высокий, "желтый" уровень опасности.

    Как сообщает агентство УНИАН, аэродром Саки – один из основных для российских ВВС, здесь базируется 43-й истребительный авиаполк, оснащенный у-30СМ, Су-33 и бомбардировщиками Су-24М. Полк принимает активное участие в ударах по украинской территории.

    Новые обстрелы Крыма, среда 10 августа
    Сообщается, что в среду 10 августа украинская армия нанесла удар в районе Чонхарской дороги, одной из двух дорог, ведущих в Крым и из Крыма.
    Route de Chonhar.jpeg

  • Les explosions en Crimée sont le résultat d'une frappe de l'armée ukrainienne, selon le ministère ukrainien de la défense

    Imprimer

    Un représentant du ministère ukrainien de la défense a déclaré au New York Times que la frappe sur l'aérodrome de Saki en Crimée avait été effectuée par les forces armées ukrainiennes. Dans le même temps, il a souligné que des armes de fabrication ukrainienne avaient été utilisées lors de l'attaque de la base militaire. Nous tenons à ajouter qu'il s'agit de la première frappe des forces armées ukrainiennes sur la Crimée depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine.

    Le journaliste Michael Weiss, spécialisé dans les questions de sécurité, a également cité une source du ministère ukrainien de la défense selon laquelle la frappe a été effectuée par l'armée ukrainienne.

    Les experts interrogés par le journaliste estiment qu'il y a une probabilité de 90% que le lance-roquettes HIMARS MGM-140, qui a une portée de 300 kilomètres, ait été utilisé pour l'attaque. Toutefois, il n'est pas exclu que la frappe ait été effectuée par des missiles de croisière.

    Le ministère russe de la défense affirme que la version principale de l'incident est une faille de sécurité. La partie russe dit qu'il s'agit de l'explosion de plusieurs munitions. "Il n'y a aucun signe, aucun indice et encore moins aucun fait d'impact délibéré sur les munitions dans le but de les faire exploser", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense cité par l'agence de presse RIA Novosti.

    Le chef de l'administration russe en Crimée, Sergey Aksyonov, a déclaré qu'une personne avait été tuée dans les explosions survenues sur l'aérodrome militaire de Novofedorovka, près de Yevpatoriya. On dénombre également cinq blessés et 30 personnes évacuées. M. Aksyonov a déclaré qu'un niveau de danger élevé, "jaune", restera en vigueur sur la péninsule jusqu'au 24 août.

    Selon l'agence de presse UNIAN, l'aérodrome de Saki est l'un des principaux aérodromes des forces aériennes russes. Le 43e régiment d'aviation de chasse, équipé de bombardiers U-30SM, Su-33 et Su-24M, y est basé. Le régiment prend une part active aux frappes sur le territoire ukrainien.

    Nouveau bombardement de la Crimée, mercredi 10 août
    On apprend que l'armée ukrainienne aurait frappé la zone de la route de Chonhar, l'une des deux routes entrant et sortant de la Crimée, mercredi 10 août.
    Route de Chonhar.jpeg

  • Mali : La Russie dote de nouveau le Mali de matériel de guerre

    Imprimer

    La Russie a envoyé de nouvelles dotations de guerre au Mali, a déclaré le ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara.

    Cette déclaration a été faite lors de la réception du matériel en question composé notamment d'une douzaine d'avions de chasse de type L-39, d'hélicoptères de manœuvre de type Mi-8, d'un avion de transport tactique de type Airbus Casa 295, et d'autres armes de guerre ainsi que de munitions.

    L'avion L39 Albatros est un avion d’entraînement tchécoslovaque datant de la fin des années 60. Les avions remis au Mali sont probablement issus d’anciens stocks soviétiques. Coût environ 200 000 USD pièce.
    L-39 Albatros.jpeg

    "Nous consolidons notre capacité de reconnaissance et d’attaque avec les avions de chasse de type L-39, qui s’ajoutent aux Super Tucano et autres appareils déjà en dotation, ainsi que les hélicoptères d’attaque de type Mi-24P, qui s’ajoutent aux Mi-35 et Mi-24 déjà livrés", a précisé le ministre.

    « La mobilité est également renforcée avec les hélicoptères de manœuvre de type Mi-8, ainsi que le deuxième avion de transport tactique de type Airbus Casa 295, qui complètent ainsi les Mi-171, le premier Casa et les autres moyens de transport existants » a-t-il ajouté.

    Le 31 mars 2022, le Mali avait réceptionné deux hélicoptères de fabrication russe de type MI-35P, des radars, des armes de guerre, des munitions et des matériels roulants.

    Le 31 décembre 2021, la Russie avait également fourni au Mali, quatre hélicoptères de type MI-171, des armes de guerre et des munitions, réceptionnés par le ministre malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara.

  • Pakistan : Mort d'un haut responsable taliban pakistanais

    Imprimer

    Les talibans pakistanais confirment officiellement le meurtre du commandant en chef du TTP, Omar Khalid Khorasani (au centre sur la photo), ainsi que de 3 autres personnes. 

    Omar Khalid était un haut responsable d'une faction extrêmement dangereuse du Mouvement des talibans au Pakistan appelée Jamaat-ul-Ahrar active des deux côtés de la ligne Durand (Pakistan et Afghanistan). 

    Omar Khalid aurait été tué par l'explosion d'un engin explosif improvisé (IED) en bordure de route dans le district de Bermal, dans la province de Paktika, dans l'est de l'Afghanistan, le 6 août 2022. Un porte-parole du Mouvement des talibans au Pakistan a confirmé sa mort , bien qu'on avait déjà annoncé deux fois sa mort auparavant.

    Omar Khalid, qui aurait donné refuge à Ayman al Zawahiri, le chef d'al-Qaïda, dans le passé, a appelé au jihad mondial, aux attaques contre les États-Unis et a ouvertement célébré les attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis.

    Le TTP confirme également le meurtre de Maulvi Uqabi - membre de la commission militaire du TTP. 

    Bermal - un fief du réseau Haqqani
    Bermal  est un fief du réseau Haqqani, le puissant sous-groupe des talibans afghans dont le chef Sirajuddin Haqqani est l'un des deux émirs talibans adjoints ainsi que le ministre de l'intérieur du pays. Sirajuddin Haqqani abritait l'émir d'Al-Qaïda Ayman al Zawahiri lorsqu'il a été tué à Kaboul le 30 juillet 2022.

    Les principaux chefs terroristes étrangers se sont réfugiés à Bermal dans le passé. Fin juillet 2015, les États-Unis  ont tué Abu Khalil al Sudani , un haut dirigeant d'Al-Qaïda, lors d'un raid contre le camp d'entraînement d'Al-Qaïda à Bermal. Sudani avait participé au réseau d'opérations extérieures d'Al-Qaïda, qui préparait des attaques contre les États-Unis et l'Occident.

    Le raid sur le camp de Bermal a donné aux États-Unis des informations sur l'existence de  deux autres camps d'entraînement d'Al-Qaïda dans le district de Shorabak,  dans la province de Kandahar. Plus de 150 membres et combattants d'Al-Qaïda ont été tués lors des raids ultérieurs sur les camps d'Al-Qaïda à Shorabak en octobre 2015.

    Omar Khalid al-Khorasani
    Omar Khalid avait pris le contrôle de l'agence tribale Mohmand dans le Khyber Paktunkhkwa au Pakistan après avoir vaincu un groupe terroriste rival et était rapidement devenu le chef du Mouvement des talibans au Pakistan. Il a contrôlé l'agence tribale pendant cinq ans avant que l'armée pakistanaise ne repousse ses combattants vers l'Afghanistan.

    Il était considéré comme l'un des commandants les plus efficaces et les plus puissants des talibans pakistanais dans les zones tribales. Omar Khalid était connu pour entretenir des liens étroits avec Al-Qaïda, notamment avec Zawahiri.

    Omar Khalid était également allié à Qari Zia Rahman, chef taliban et d'Al-Qaïda qui opère dans les régions tribales pakistanaises de Mohmand et Bajaur, ainsi que dans les provinces afghanes de Kunar et Nuristan. Rahman a échappé aux tentatives américaines de le tuer pendant plus d'une décennie. Rahman a établi des camps d'entraînement des femmes kamikazes.
    En août 2011, Omar Khalid  avait revendiqué la responsabilité d'un attentat suicide exécuté par une femme  à Peshawar.

    Omar Khalid a été actif dans la machine de propagande des talibans depuis la mort d'Oussama ben Laden et a exprimé son soutien à Al-Qaïda. À la mi-mai 2011 , il avait juré de se venger des forces pakistanaises et américaines deux semaines seulement après le raid américain sur l'enceinte de Ben Laden à Abbottabad qui a entraîné sa mort.

    "Nous allons nous venger du meurtre d'Oussama sur le gouvernement pakistanais, ses forces de sécurité, l'ISI pakistanais, la CIA et les Américains, ils sont maintenant sur notre liste noire",  avait déclaré Omar Khalid . "Oussama ben Laden nous a donné l'idéologie de l'Islam et du Jihad, par sa mort nous ne sommes pas dispersés mais cela nous a donné plus de force pour continuer sa mission."

    En juin 2011 , Omar Khalid avait déclaré que les talibans étaient à l'origine d'une série d'attaques au Pakistan, et il a de nouveau menacé les États-Unis.

    « Notre guerre contre l'Amérique se poursuit à l'intérieur et à l'extérieur du Pakistan. Lorsque nous lancerons des attaques, cela prouvera que nous pouvons frapper des cibles américaines en dehors du Pakistan », a déclaré Omar Khalid.

    Dans la même interview, Omar Khalid a déclaré qu'Ayman al Zawahiri était le "chef suprême" d'Al-Qaïda. Il avait fait cette déclaration plus d'une semaine avant que  Zawahiri ne soit officiellement déclaré émir d'Al-Qaïda .

    En mars 2012, Omar Khalid a publié une cassette de propagande dans laquelle il a déclaré que les talibans cherchaient à renverser le gouvernement pakistanais, à imposer la charia ou la loi islamique, à saisir les armes nucléaires du pays et à mener le djihad jusqu'à ce que « le califat soit établi dans le monde entier ». 

    Omar Khalid avait d'abord pris de l'importance au cours de l'été 2007, lorsqu'il avait repris un sanctuaire célèbre à Mohmand et l'avait renommé Mosquée rouge en l'honneur de la mosquée radicale d'Islamabad dont les partisans avaient tenté d'imposer la charia dans la capitale.

    Les talibans Mohmand ont pris le contrôle de l'agence tribale après que le gouvernement pakistanais ait  négocié un accord de paix  avec les extrémistes fin mai 2008. L'accord exigeait que les talibans renoncent aux attaques contre le gouvernement pakistanais et les forces de sécurité. Les talibans ont déclaré qu'ils maintiendraient l'interdiction des activités des organisations non gouvernementales dans la région, mais ont accepté de ne pas attaquer les femmes sur le lieu de travail tant qu'elles porteraient le voile. Les deux parties ont échangé des prisonniers.

    Les talibans ont rapidement établi un gouvernement parallèle à Mohmand. Des tribunaux de la charia ont été formés et des ordres ont été donnés aux femmes de  porter le voile  en public. Les soi-disant « criminels » ont été arrêtés et jugés par des tribunaux de la charia. Les femmes ont  reçu l' ordre  d'avoir une escorte masculine à tout moment et ont été empêchées de travailler dans les fermes. Les talibans ont également  kidnappé  des membres d'une équipe de vaccination contre la poliomyélite.

    En juillet 2008, Omar Khalid est devenu le commandant taliban dominant à Mohmand après avoir vaincu le groupe Shah Sahib, un groupe terroriste pro-taliban rival lié au Lashkar-e-Taiba. L'armée pakistanaise a affirmé avoir tué Omar Khalid en janvier 2009, mais les talibans  ont démenti et il a refait surface à plusieurs reprises. Omar Khalid aurait également été tué en 2017, mais il a de nouveau émergé pour réfuter la nouvelle de sa mort.

    Le gouvernement pakistanais avait  placé une prime de 123 000$  sur la tête d'Omar Khalid en 2009.

    Jamaat-ul-Ahrar
    Omar Khalid a fait sécession du Mouvement des talibans  en août 2014 en raison d'un conflit de leadership et a formé Jamaat-ul-Ahrar. Les deux groupes se sont théoriquement  réunifiés  en mars 2015. Jamaat-ul-Ahrar a fonctionné avec un large degré d'autonomie.

    Jamaat-ul-Ahrar a revendiqué de multiples attaques à l'intérieur du Pakistan. Lors de l'une de ses attaques les plus cruelles et les plus meurtrières, un kamikaze de Jamaat-ul-Ahrar s'est fait sauter à l'entrée d'un parc de la ville de Lahore, dans l'est du Pakistan, le jour de Pâques 2016. Au moins 72 personnes, principalement des femmes et des enfants, avaient été tuées. et plus de 300 autres blessés par l'explosion. Le porte-parole du groupe avait explicitement déclaré que  "la cible était les chrétiens".

    Le groupe terroriste a également pris pour cible le consulat américain à Peshawar et les équipes de vaccination contre la poliomyélite à Karachi. En août 2016, le Département d'État américain a  ajouté Jamaat-ul-Ahrar à la liste des organisations terroristes mondiales . L'État a également émis une récompense de 3 millions de dollars pour les informations menant à la capture et à la poursuite d'Omar Khalid.

    Jamaat-ul-Ahrar a promu ses activités sur les réseaux sociaux. En février 2017, il a  fait étalage de ses camps d'entraînement  et a mis en évidence Omar Khalid ainsi que son équipe de kamikazes.