Ile de Tchoukou Telia

  • Tchad : l’armée mène une contre-offensive au Lac Tchad

    Imprimer

    Quelques heures après l’attaque de l'"Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest" (ISWAP) qui a visé les soldats tchadiens qui se trouvaient sur l’île de Tchoukou Telia, l’armée nationale tchadienne (ANT) a renforcé les patrouilles et engagé une contre-offensive dans le secteur du Lac Tchad.

    « Trois secteurs de l’armée tchadienne ont rejoint les éléments de nos forces qui ont essuyé l’attaque dans la nuit de mercredi à jeudi sur cette île », a déclaré à Anadolu, Mahamat Fodoul Makay, gouverneur de la province du Lac.

    « Depuis jeudi, l’armée mène des patrouilles sur l’île de Tchoukou Telia et ses environs. Il y a un appui aérien qui accompagne les troupes sur terre. Nous menons aussi des recherches pour retrouver de nombreux soldats qui n’ont pas répondu à l’appel après l’offensive », a indiqué à l’agence au téléphone le porte-parole de l'armée, le Général Azem Bermandoa Agouna.

    L'armée tchadienne avait annoncé, jeudi sur son site, que l’embuscade tendue par l'ISWAP contre ses éléments dans la zone de Tchoukou Telia, dans le département de Kaya, a fait « 26 morts et 14 blessés dont huit graves » dans les rangs de l’armée.

     

  • Tchad : 24 militaires tués par l'Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP)

    Imprimer

    Au moins 24 militaires tchadiens ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi quand des combattants de l'Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) ont attaqué une position de l’armée sur l’île de Tchoukou Telia dans le lac Tchad, a-t-on appris auprès des autorités locales.

    « Les éléments de l’Armée nationale tchadienne (ANT) de retour d’une mission de patrouille se reposaient quand leur poste a été attaqué par des terroristes de Boko Haram (en fait l'Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP))», a déclaré le sous-préfet de Tchoukou Telia , Haki Djiddi.

    « 24 militaires ont été tués, plusieurs ont été blessés et d’autres militaires qui se sont éparpillés dans la nature, sont encore portés disparus », a-t-il précisé.

    « L’attaque a eu lieu sur l’île de Tchoukou Telia, située à 190 km au nord-ouest de la capitale N’Djamena », a souligné le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna.

    Depuis le décès du Président Idriss Déby en avril dernier, c’est la toute première attaque d’envergure de l'Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) sur le territoire tchadien.
    Le 23 mars 2020, Boko Haram avait infligé une lourde perte à l’armée tchadienne. Au moins 92 soldats avaient péri dans l’attaque et 47 étaient blessés à Bohoma, localité située dans le Lac Tchad. Après cette attaque, considérée comme l'une des plus meurtrières de l'histoire de l'armée tchadienne, le Président Déby avait décidé de prendre la tête des opérations.

    Depuis 2014, à partir de certains de ces îlots, le groupe terroriste Etat Islamique dans la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) a intensifié ses attaques contre les quatre pays qui entourent le lac : le Tchad, le Nigeria, le Niger et le Cameroun.