Hotel Marriott de Jakarta

  • Indonésie : 15 ans de prison pour un terroriste lié à Al-Qaïda

    Imprimer

    Le chef militaire du groupe indonésien Jemaah Islamiah (JI), lié à Al-Qaïda, Aris Sumarsono, connu sous le nom de Zulkarnaen, a été condamné à 15 ans de prison le 18 janvier après qu'un tribunal indonésien l'ait reconnu coupable d'avoir caché aux autorités des informations qu'il possédait concernant l'attentat de Bali et fourni un abri à des suspects. L'homme était déjà considéré comme l'un des suspects responsables de l'attaque terroriste qui en 2002 a tué plus de 200 personnes sur l'île de Bali.

    Les procureurs avaient requis la prison à vie pour Zulkarnaen, 58 ans, pour son rôle dans les attentats de Bali. Cependant, un jury de trois juges du tribunal de district de l'est de Jakarta a déclaré avoir ignoré la première accusation des procureurs car la durée des poursuites avait expiré. Zulkarnaen a été condamné à 15 ans de prison pour avoir hébergé d'autres suspects, dont le fabricant de bombes Upik Lawanga  et pour avoir caché des informations aux autorités sur des attentats islamistes. Les procureurs ont déclaré qu'ils feraient appel devant une juridiction supérieure, tandis que Zulkarnaen a déclaré qu'il acceptait la décision, ajoutant qu'il ne ferait pas appel.

    Zulkarnaen a déclaré que bien qu'il soit un chef de file de l'aile militaire du réseau, il n'était pas impliqué dans les attentats de Bali, car il se concentrait sur l'organisation de son équipe à Ambon et Poso et dans le sud des Philippines. Lors de son procès, qui a débuté en septembre 2021, d'autres militants reconnus coupables des attentats de Bali en 2002, dont Umar Patek et Ali Imron, respectivement condamnés à 20 ans et à la prison à vie, ont confirmé la version de Zulkarnaen, affirmant qu'il était au courant du complot mais qu'il n'avait pas joué un rôle dans son exécution.

    Le Code pénal indonésien prévoit que la prescription des actes criminels est de 18 ans. Zulkarnaen a été capturé le 10 décembre à la suite d'un mandat d'arrêt émis en 2005. Depuis mai de cette année-là, Zulkarnaen a été placé sur une liste de sanctions contre Al-Qaïda par le Conseil de sécurité des Nations Unies pour être associé à Oussama ben Laden ou aux talibans. Les juges ont décidé que le temps déjà purgé sera déduit de sa peine.

    La police et les procureurs disent que Zulkarnaen est l'ancien commandant militaire de Jemaah Islamiyah. Zulkarnaen a été l'un des premiers militants indonésiens à être formé en Afghanistan. L'homme est soupçonné d'avoir été responsable de la fabrication des bombes utilisées lors de l'attentat de Bali en 2002 mais aussi de l'attentat contre l'hôtel JW Marriott de la capitale indonésienne Jakarta en 2003, au cours duquel 12 personnes avaient été tuées. En outre, les autorités pensent qu'il a fourni un abri à Lawanga, qui a été condamné à la prison à vie. Le mandat d'arrêt contre lui a été émis en 2005, à la suite d'une attaque contre un marché à Poso, sur l'île de Sulawesi, au cours de laquelle 20 personnes ont été tuées. Selon la police, Zulkarnaen a également formé une équipe de djihadistes connue sous le nom de Laskar Khos,

    L'Indonésie est le plus grand pays à majorité musulmane du monde et lutte depuis longtemps contre l'émergence de groupes militants et d'attaques terroristes. Dans  le Global Terrorism Index 2020  , le pays a été placé en 37e position parmi les 163 pays dans lesquels l'impact du terrorisme a été mesuré, avec un indice égal à 4 629.  En 2007, suite à des affrontements avec la police, le JI a failli disparaître après l'arrestation de plus de 40 de ses militants et, à l'heure actuelle, ce serait l'organisation liée à l'État islamique  Jamaah Ansharut Daulah (JAD), l'organisation la plus active en termes d'attaques terroristes dans le pays.

  • Indonésie : arrestation de Zulkarnaen, dirigeant de Jemaah Islamiyah liée à al Qaïda

    Imprimer

    zulkarnaen.jpegL'équipe antiterroriste du détachement spécial 88 du quartier général de la police nationale a arrêté un haut dirigeant (photo) de l'organisation islamiste Jemaah Islamiyah (JI), liée à el-Qaëda, qui était recherché pour son rôle dans les attentats de 2002 à Bali, a annoncé dimanche 13 décembre un porte-parole de la police.

    En fuite depuis 18 ans, Dhu al-Qarnayn (Zulkarnaen), âgé de 57 ans, a été interpellé jeudi à Lampung, sur l'île de Sumatra, a indiqué ce porte-parole, Argo Yuwono. Zulkarnaen "est actuellement interrogé" et des perquisitions ont lieu à son domicile, a-t-il ajouté. "Il était le chef militaire de la Jemaah Islamiyah au moment des attentats" qui avaient fait 202 morts.

    La cellule que dirigeait Zulkarnaen est soupçonnée d'avoir organisé l'attentat suicide contre l'hôtel Marriott de Jakarta qui avait fait 12 morts en 2003. Il était un des fugitifs les plus recherchés en Indonésie, et était le seul Indonésien sur la liste américaine des personnes recherchées. Washington promettait une prime de cinq millions de dollars pour sa capture.

    Vétéran de la guerre en Afghanistan, Zulkarnaen avait créé au sein de la Jemaah Islamiyah une unité spéciale chargée de l'organisation des attentats. Cette unité avait aussi pour mission d'attiser les tensions ethniques et religieuses aux Célèbes ou aux Moluques, dans lesquelles des milliers de personnes ont péri entre 1998 et 2002. La Jemaah Islamiyah fut fondée dans les années 1980 par une poignée de militants islamistes indonésiens en exil en Malaisie et compta des cellules dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est.