Homs

  • Syrie : Cinq tués, dont des miliciens syriens affiliés au Hezbollah, dans des frappes israéliennes

    Imprimer

    Cinq personnes ont été tuées dans des frappes israéliennes qui ont visé mercredi à l'aube des zones où le Hezbollah pro-iranien est implanté dans le centre de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

    Selon l'OSDH, les bombardements israéliens visaient les environs de trois villages à l'ouest de Homs, où sont basés des combattants syriens fidèles au Hezbollah. 

    L'agence officielle syrienne Sana, citant une source militaire, a affirmé que deux civils avaient été tués et sept autres personnes blessées dans ces frappes. "L'agression (israélienne) a entraîné la mort de deux civils et a blessé six soldats ainsi qu'un civil", a dit cette source militaire.  En fait, selon l'OSDH, trois militaires syriens et deux miliciens syriens affiliés au Hezbollah qui combat aux côtés du régime de Damas ont été tués.

    Les frappes ont ciblé "certaines positions dans la région centrale" du pays, a ajouté Sana sans autre précision. Selon ce média d'Etat, la défense aérienne syrienne a "repoussé l'agression et a abattu la plupart" des missiles.

    Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes en territoire syrien, ciblant notamment des positions des forces iraniennes et du Hezbollah libanais, grands alliés du régime de Damas. Israël confirme très rarement ses attaques en Syrie voisine, mais affirme régulièrement que l'Etat hébreu ne permettra pas à ce pays de devenir la tête de pont des forces de la République islamique d'Iran, son ennemi juré.

    Interrogé mercredi matin par l'AFP, un porte-parole militaire israélien a déclaré : "Nous ne commentons pas les informations publiées dans les médias étrangers". Mais, selon des sources israéliennes, des civils ont été tués par la chute des fragments des missiles anti-missiles syriens, et non par les missiles de l'armée de l'air israélienne.

    Le 8 novembre, deux soldats syriens avaient été blessés dans des frappes israéliennes contre des objectifs dans le centre et l'ouest de la Syrie, selon Sana. Fin octobre, cinq combattants pro-iraniens en Syrie avaient été tués lors d'une frappe israélienne contre des objectifs dans les environs de Damas, selon l'OSDH. Selon cette ONG, une nouvelle frappe aérienne israélienne dans le centre de la Syrie avait fait neuf morts parmi des combattants alliés au gouvernement syrien, le 14 octobre.

  • Syrie : Raids aériens israéliens en fin de soirée

    Imprimer

    Dans la soirée du lundi 8 novembre, les médias syriens ont fait état d'explosions dans le secteur de la ville de Homs dans l'ouest du pays. Plus tard, il a été annoncé que l'armée de l'air israélienne avait lancé des frappes de missiles contre des cibles dans la zone du port de Tartous. SANA et d'autres médias ont rapporté que des batteries de défense aérienne basées dans la ville de Tartous ont été activées contre des avions dans l'espace aérien libanais. Il a été rapporté que l'une des cibles était une usine d'armes dans la région de Homs. Non loin du port, une roquette a touché un immeuble. Selon SANA, deux militaires ont été blessés.

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), rapporte que des frappes de missiles depuis l'espace aérien libanais ont été menées contre des casernes militaires et un centre de commandement près de l'aéroport de Shayrat, où sont stationnés le Hezbollah et d'autres milices pro-iraniennes.

    Plus tard, l'OSDH a publié un rapport selon lequel à la suite de la chute de missiles de la défense aérienne syrienne, des incendies se sont déclarés dans plusieurs zones près de Homs et de Tartous. Des blessés ont été signalés à la suite d'une explosion sir une base de la défense aérienne près de Tartous. On ignore si cette explosion était le résultat d'une attaque de l'armée de l'air israélienne ou de la chute d'un anti-missile lancé par les militaires syriens eux-mêmes).

    . Vidéo.

    Information en cours d'évaluation.

  • Syrie : Mystérieuse explosion sur un site de stockage et transport de pétrole à Homs

    Imprimer

    Dans la soirée du mardi 19 janvier, une puissante explosion a mis le feu à des réservoirs de pétrole et à des camions citernes d'une société de transport de pétrole brut dans la province de Homs. L'explosion a eu lieu à l'intérieur de la zone de l'entreprise. Les camions citernes  étaient vides au moment de l'explosion. Celle-ci a provoqué un incendie qui s'est étendu sur une vaste zone. L'incident n'a pas fait de  victimes.
     
    Le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Bassam Touma, a déclaré à l'agence de presse syrienne SANA que les pertes étaient limitées au matériel.
     
    En 2020, les terroristes de l'Etat islamique ont mené plusieurs attaques contre des oléoducs et des infrastructures dans le centre de la Syrie. L'incident du 19 janvier est peut être le résultat d'un acte de sabotage.



    Lien permanent Catégories : Etat islamique en Syrie, Homs, SYRIE 0 commentaire
  • Syrie : L'armée syrienne tente de sécuriser l'axe Homs-Deir ezZor avec le soutien de l'armée russe

    Imprimer

    Samedi 16 janvier 2021, les forces gouvernementales syriennes ont lancé une vaste opération de ratissage pour sécuriser l'autoroute M20, qui relie Homs à Deir Ezzor.
     
    Des unités du 5 e corps d'assaut de l'armée arabe syrienne (une unité entraînée par les Russes), des forces de défense nationale et de la brigade palestinienne al-Qods participent à l'opération. Les forces russes sont également engagées dans cette opération.
     
    Cette nouvelle opération est une réponse aux récentes attaques des cellules de l'Etat islamique. Les jihadistes tendent régulièrement des embuscades aux troupes gouvernementales et aux civils qui empruntent l'autoroute M-20..
     
    Plus tôt ce mois-ci, des cellules de l'Etat islamique ont  tendu une embuscade à un bus près de la ville de Kabbajb sur le M20. tuant 25 personnes, dont des civils
     
    Les avions de combat des forces aérospatiales russes ont mené au moins 65 raids aériens sur les positions, les caches et les dépôts de matériel de l'Etat islamique dans le centre de la Syrie au cours des dernières 24 heures. 

    A noter que les avions de reconnaissance russes ont repris leurs vols dans la région de Deir ezZor après une interruption de deux jours   en raison de la présence d'avions inconnus dans le ciel de la province.
     
    Les cellules de l'Etat islamique cherchent à étendre leur influence dans le centre de la Syrie. Au cours des derniers mois, les jihadistes ont lancé des attaques dans le triangle Hama-Alep-Raqqa ainsi que dans l'ouest et le sud de Deir Ezzor.
     
    La nouvelle opération pourrait sécuriser l'autoroute M20 à court terme. Néanmoins, des mesures plus sérieuses seront nécessaires pour éliminer définitivement la menace de l'Etat islamique dans la région centrale.

  • Frontlive-Chrono du vendredi 1er mai 2020

    Imprimer

    English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) 日本語 (Japonais) Nederlands (Néerlandais) 简体中文 (Chinois simplifié) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)

    Egypte : Deux « jihadistes » tués par l’armée égyptienne après un attentat

    Deux jihadistes présumés ont été tués vendredi par l’armée égyptienne dans le Sinaï au lendemain d’un attentat visant des soldats dans cette péninsule en proie à une insurrection, ont annoncé les forces armées. Le porte-parole des forces armées Tamer al-Rifai a indiqué dans un communiqué que deux jihadistes « très dangereux » avaient péri lors d’un « échange…Login abonnés


    Lac Tchad : Vidéo de l’Etat islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWAP) dans la région du lac Tchad

    Quelques heures après que les positions du Hezbollah aient été prises pour cible dans les provinces de Daraa et Quneitra, dans le sud syrien, les attaques aériennes israéliennes ont repris, vendredi 1er mai, contre la milice libanaise du Hezbollah sur la route Homs-Palmyre, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. De puissantes explosions ont été…Login abonnés


    Syrie : Activité de l’Etat islamique dans le pays

    Province de Deir ez-Zor Un officier de renseignement des Forces Démocratiques Syriennes (du PKK selon l’agence jihadiste) blessé, le jeudi 30 avril, par l’explosion d’un IED contre son véhicule à Soussa, près de Hajin, dans la province syrienne de Deir ez-Zor.Désert d’al-Badia (province de Homs) Une mine terrestre a explosé au passage d’un bus transportant…Login abonnés


    Égypte : Attaque de l’Etat islamique dans le nord de la péninsule du Sinaï – 10 soldats et officiers tués et blessés

    Peu après minuit le 1er mai, les médias syriens ont rapporté que des hélicoptères de l’armée de l’air israélienne attaquaient plusieurs cibles militaires dans la région de Quneitra. SANA a déclaré que trois à cinq missiles ont été lancés vers les cibles. Selon le rapport officiel, l’attaque n’a pas fait de victimes mais des dégâts…Login abonnés

  • Le bombardement américain d'une base syrienne provoque un nouveau bouleversement au Moyen Orient

    Imprimer

    59 missiles" de croisière Tomahawk visent en pleine nuit la base aérienne d'Al-Chaayrat
    Donald Trump a déclenché dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril une frappe contre la Syrie en riposte à l'attaque chimique de Khan Cheikhoun imputée à Bachar el-Assad.
    Le  président américain a exhorté les "nations civilisées" à faire cesser le carnage dans ce pays ravagé par la guerre civile.

    Lire la suite

  • Syrie : La grande bataille d'Alep est désormais engagée - 2 août 2016

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 2 août  2016
    Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le 1er août sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
    Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite