Hezbollah (perte en Syrie)

  • Syrie : Le porte-parole du commandement russe affirme que les défenses aériennes syriennes ont repoussé un nouveau raid aérien israélien

    Imprimer

    contre-amiral Vadim Kulit.jpegDans la soirée du 25 juillet, le chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes en République arabe syrienne, le contre-amiral Vadim Kulit (photo), a déclaré que dimanche matin, les défenses aériennes syriennes avaient repoussé avec succès un nouveau raid de l'armée de l'air israélienne. .

    « De 5 h 40 à 5 h 54 le 25 juillet, deux chasseurs tactiques F-16 de l'armée de l'air israélienne, sans entrer dans l'espace aérien de la République arabe syrienne, en provenance du sud-ouest, ont frappé avec deux missiles guidés aéroportés des cibles dans le village de la province de Sayyidah Zainab à Damas », a déclaré Kulit. Selon lui, les deux missiles ont été abattus à l'aide des complexes Buk-M2E de fabrication russe, qui sont en service au sein de la défense aérienne de l'armée syrienne.

    Les autorités israéliennes n'ont pas commenté cette déclaration.

    Il s'agit de la troisième déclaration de ce type sur les succès du système de défense aérienne syrien, faite par le contre-amiral Vadim Kulit au cours des deux dernières semaines. Il a affirmé que dans la soirée du 19 juillet, sept des huit missiles guidés tirés par des avions israéliens sur des cibles au sud-est d'Alep ont été interceptés par des complexes Pantsir-S et Buk-M2 de fabrication russe. Et plus tard, il a affirmé que les complexes Buk-M2E de l'armée syrienne avaient détruit tous les (quatre) missiles guidés tirés dans la nuit du 22 juillet par deux chasseurs F-16 israéliens sur des cibles dans la province syrienne de Homs.

    La fiabilité des déclarations du représentant du commandement russe est extrêmement douteuse. Lui, comme l'armée syrienne, prétend avoir intercepté tous ou presque tous les missiles israéliens, mais il s'est avéré plus tard que toutes les cibles avaient été touchées.

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a rapporté que dans la nuit du 22 juillet, dans la zone de l'aéroport militaire d'Al-Dabaa et dans la zone de Qousseir à l'ouest de la province de Homs, l'armée de l'air israélienne avait détruit des dépôts d'armes et de munitions du Hezbollah libanais, ainsi que des bastions et des installations du Hezbollah dans l'est de la province de Homs. L'OSDH a également fait état de morts et de blessés. Le fait que des cibles ont été touchées a été confirmé par des images satellites.

    Et l'OSDH a également rapporté que tard dans la soirée du 19 juillet, à la suite d'une attaque de l'armée de l'air israélienne contre des dépôts d'armes iraniens dans la province d'Alep au nord de la Syrie, cinq combattants (deux Syriens et trois étrangers) avaient été tués.

    L'OSDH n'a pas signalé de tentative d'attaque le 25 juillet.

    Selon l'OSDH, depuis le début de 2021 seulement, Israël a mené 14 attaques en Syrie, détruisant plus de 40 cibles et tuant près de 100 personnes.

     

  • Syrie : L'armée israélienne frappe des cibles près de l'aéroport international de Damas

    Imprimer

    Lundi 31 août, le correspondant de l'agence de presse syrienne (SANA) a rapporté que l'armée de l'air israélienne avait attaqué, à 22H40, plusieurs cibles au sud de Damas. L'agence, citant des sources militaires, affirme que plusieurs missiles ont été abattus par le système de défense aérienne.

    Selon cette source, la frappe a été lancée du côté israélien du plateau du Golan.

    Selon d'autres sources, les frappes provenaient d'avions de l'armée de l'air israélienne.

    EgzhE6GWkAA7kXs.jpegLes premières informations indiquent que ce sont des installations du Hezbollah qui ont été attaquées. L'attaque aurait fait au moins cinq tués, parmi eux, deux soldats syriens (photo ci-contre d'un des soldats décédés). Sept autres soldats syriens auraient été blessés.

    Selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (OSDH), l'armée de l'air israélienne a attaqué des cibles du Hezbollah libanais et de l'armée syrienne près de l'aéroport international de Damas et dans la région de Kiswah, au sud de Damas. Des frappes ont également été menées sur des cibles à Naamer, Karfa et Mhadja (au nord de Daraa), à proximité d’Israël. Selon SOHR, au moins cinq miliciens pro-iraniens, dont trois étrangers, ont été tués. Plus de dix autres ont été blessés. l'OSDH confirme que les défenses aériennes syriennes sont entrées en action pour repousser les attaques, mais ignore si des missiles israéliens ont été abattus.

    Le bureau de presse des Forces de défense israéliennes ne commente pas les informations provenant de sources étrangères. Mais on peut noter que les frappes israéliennes contre des infrastructures du Hezbollah en Syrie interviennent le lendemain du discours de Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, menaçant Israël de représailles pour la mort d'un de ses commandants.

    Dimanche, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait affirmé que son mouvement abattrait un soldat israélien pour chaque membre de sa formation tué par Israël, faisant comprendre qu'il n'avait pas encore vengé la victime d'un raid en Syrie. "Les Israéliens doivent comprendre: lorsqu'ils tuent l'un de nos combattants, nous tuerons l'un de leurs soldats. C'est l'équation", a affirmé M. Nasrallah lors d'un discours télévisé.

    Ismaïl Qaani.jpegLe successeur de Qassem Soleimani à la tête de l'unité al-Qods, l'unité spéciale du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran, aurait été blessé ?
    Le journaliste Ali Farhan a déclaré sur son compte Twitter que parmi les blessés lors d'une frappe aérienne israélienne sur des cibles au sud de Damas, figure le commandant de la division al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique iranien (CGRI), le général de division Ismail Qaani (photo). Ces informations sont publiées par d'autres blogueurs. Mais l'information n'a été officiellement confirmée ni par Damas ni par Téhéran. Le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran a démenti l'information dans la matinée.

    Rappelons que le 1er avril de cette année, il avait déjà été signalé la mort possible de Qaani dans la région de Homs au cours d'une attaque de l'armée de l'air israélienne. Cependant, cette rumeur n'a jamais été confirmée.

    1628752.jpg

  • Frontlive-chrono - Jeudi 14 mai 2020

    Imprimer

    Cisjordanie : Attaque à la voiture bélier – l’assaillant palestinien tué

    Un Palestinien a foncé jeudi avec sa voiture, portant des plaques d’immatriculation palestinienne, sur un groupe de soldats israéliens avant d’être abattu, a indiqué l’armée en faisant état d’un militaire blessé dans l’attaque. « L’assaillant a conduit à toute vitesse en direction de soldats près d’un poste militaire à proximité de Negohot », une colonie israélienne dans…Abonnés


    Syrie : Israël, les Etats-Unis et la Russie bloquent l’artère Téhéran-Beyrouth en Syrie

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a rendu compte des actions de la « coalition trilatérale » – Israël, les États-Unis et la Russie – visant à bloquer l’ »artère » entre Téhéran et Beyrouth et à mettre fin à la présence des forces iraniennes dans le désert syrien. L’OSDH note qu’il s’agit d’une coalition « indirecte », c’est-à-dire que…Abonnés


    Afghanistan : Attaque meurtrière contre l’armée afghane revendiquée par les talibans

    Les talibans ont annoncé avoir mené une attaque meurtrière contre un bâtiment de l’armée afghane jeudi à Gardez (est), alors que gouvernement a annoncé mardi la reprise de son offensive militaire contre les insurgés. L’attaque, menée à 8h30 dans la province de Paktia par « un kamikaze dans un petit camion rempli d’explosifs » a tué cinq…Abonnés


    Mali: 380 civils tués au cours du premier trimestre 2020

    La Mission des Nations Unies au Mali a annoncé qu’au moins 380 civils avaient été tués au premier trimestre de cette année par des attaques armées. Elle a ajouté dans un communiqué publié mardi, qu’entre début janvier et le 31 mars 2020, le Mali a enrégistré 232 attaques armées, dans le nord et les régions…Abonnés


    Burkina Faso: huit militaires tués dans une embuscade dans l’est

    Huit militaires burkinabé ont perdu la vie dans une embuscade tendue lundi 11 mai par des terroristes dans la province de Yagha (région du Sahel) a annoncé mercredi l’armée burkinabé dans un communiqué. « Dans la matinée du lundi 11 mai 2020 vers 09 h00 une unité de détachement militaire de Sebba ((Province du Yagha) en…Abonnés


     

  • Frontlive-Chrono du vendredi 1er mai 2020

    Imprimer

    English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) 日本語 (Japonais) Nederlands (Néerlandais) 简体中文 (Chinois simplifié) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)

    Egypte : Deux « jihadistes » tués par l’armée égyptienne après un attentat

    Deux jihadistes présumés ont été tués vendredi par l’armée égyptienne dans le Sinaï au lendemain d’un attentat visant des soldats dans cette péninsule en proie à une insurrection, ont annoncé les forces armées. Le porte-parole des forces armées Tamer al-Rifai a indiqué dans un communiqué que deux jihadistes « très dangereux » avaient péri lors d’un « échange…Login abonnés


    Lac Tchad : Vidéo de l’Etat islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWAP) dans la région du lac Tchad

    Quelques heures après que les positions du Hezbollah aient été prises pour cible dans les provinces de Daraa et Quneitra, dans le sud syrien, les attaques aériennes israéliennes ont repris, vendredi 1er mai, contre la milice libanaise du Hezbollah sur la route Homs-Palmyre, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. De puissantes explosions ont été…Login abonnés


    Syrie : Activité de l’Etat islamique dans le pays

    Province de Deir ez-Zor Un officier de renseignement des Forces Démocratiques Syriennes (du PKK selon l’agence jihadiste) blessé, le jeudi 30 avril, par l’explosion d’un IED contre son véhicule à Soussa, près de Hajin, dans la province syrienne de Deir ez-Zor.Désert d’al-Badia (province de Homs) Une mine terrestre a explosé au passage d’un bus transportant…Login abonnés


    Égypte : Attaque de l’Etat islamique dans le nord de la péninsule du Sinaï – 10 soldats et officiers tués et blessés

    Peu après minuit le 1er mai, les médias syriens ont rapporté que des hélicoptères de l’armée de l’air israélienne attaquaient plusieurs cibles militaires dans la région de Quneitra. SANA a déclaré que trois à cinq missiles ont été lancés vers les cibles. Selon le rapport officiel, l’attaque n’a pas fait de victimes mais des dégâts…Login abonnés

  • Frontlive-Chrono du lundi 27 avril 2020

    Imprimer

    English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) 日本語 (Japonais) Nederlands (Néerlandais) 简体中文 (Chinois simplifié) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)

    Niger : 4 civils tués dans une attaque près de la frontière malienne

    Au moins quatre civils nigériens ont été tués dans une attaque contre un village situé près de la frontière malienne. « Le dimanche 26 avril 2020, vers 17h 30 (16h30 GMT), des hommes armés ont attaqué le village d’Inekar situé à quelque 13 km de la commune de Banibangou », a indiqué le mouvement de la société…Login abonnés


    Syrie: affrontements entre l’armée turque et le groupe jihadiste syrien Hayat Tahrir ash Sham à Idlib

    Deux membres du groupe jihadiste Hayat Tahrir ash-sham ont été tués et d’autres blessés, ainsi qu’un certain nombre de soldats turcs, lors d’affrontements entre les deux parties dans le gouvernorat d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, dans le contexte de la tentative de l’armée turque de briser un sit-in sur la route Alep-Lattaquié (M4)….Login abonnés


    Yémen : Les tribus de la province du Hadramaout rejettent le coup d’État du Conseil de transition du Sud

    Dans la journée du dimanche 26 avril, les autorités du gouvernorat d’Hadramout ont déclaré considérer la déclaration intérimaire du Conseil de Transition du sud (indépendantistes sudistes) comme « une violation de la légitimité et de l’accord de Riyad ». Elles ont affirmé dans un communiqué: « Le gouvernorat d’Hadramout est derrière la direction politique et son président, Abd…Login abonnés


    Syrie : L’armée de l’air israélienne a frappé des cibles près de Damas.

    Tôt, lundi 27 avril, la chaîne de télévision d’État syrienne Al-Ikhbariya a signalé que des avions israéliens en provenance de l’espace aérien libanais avaient frappé des cibles près de Damas. Les systèmes de défense aérienne syriens sont entrés en action. Le commandement de l’armée syrienne affirme que la défense aérienne a réussi à abattre plusieurs…Login abonnés


     

  • Syrie/Turquie : Les Turcs ont tué 45 soldats syriens et miliciens pro-iraniens ainsi que 10 commandants et combattants du Hezbollah.

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que les drones, les avions de chasse, l’artillerie et les missiles sol-sol turcs ont tué au moins 45 soldats syriens et militants pro-iraniens dans les provinces d’Alep et d’Idlib au cours des dernières 24 heures.
    Un rapport séparé de l’OSDH indique qu’au moins 10 commandants et militants du Hezbollah ont été tués à Saraqib, au sud d’Alep, au cours des attaques turques. 7 des 10 membres du Hezbollah tués par les frappes turques :

    2020:02:29.jpeg

    Parmi les morts du Hezbollah, se trouve le religieux chiite Sayed Ali Zanjani. Il a été tué par la frappe d’un drone des forces armées turques à Saraqeb (photo au centre au deuxième rang).
    Quatre officiers de la garde républicaine ont également été tués par les frappes turques. Il s’agit du Major General Burhan Rahmoun, Commandant de la 124ème Brigade, du Brigadier Ismail Ali, commandant du 873ème bataillon, du colonel Mazen Frowati et du lieutenant colonel Muhamad Hammoud.

    La nature des combats a changé. Les drones turcs survolent sans interruption le ciel au-dessus de la province d’Idlib et ces drones sont devenus la menace principale pour les forces gouvernementales syriennes.  Jusqu’à présent, un seul drone turc a été abattu, et il y en a une douzaine en vol.
    Selon un journaliste russe, l’autoroute M5 est pratiquement fermée à toute circulation en raison des bombardements de drones turcs. Tout ce qui bouge est  pris pour cible. Au moins 26 soldats syriens ont été tués dans la province d’Edleb au cours d’un de ces bombardements de l’armée turque. De plus, trois tanks de l’armée syrienne auraient été détruits par des frappes de drones turcs dans la localité de Hazarain. 

    L’OSDH rapporte que l’armée turque attaque non seulement les équipements et les effectifs de l’ennemi, mais aussi les laboratoires de recherche où des armes chimiques ont été développées. A noter que l’armée turque a nié avoir ciblé des laboratoires d’armes chimiques.

    Vidéo intégrée
     

    Les rebelles ont lancé une violente contre-offensive dans le sud de la province d’Edleb
    Bénéficiant de l’appui des drones et de l’artillerie turque, les rebelles syriens et les jihadistes de Hayat Tahrir al-cham, l’ex-branche syrienne d’al-Qaida, ont lancé une violente contre-offensive contre les forces du régime dans le sud de la province d’Edleb. les rebelles ont repris le contrôle des localités de Mashik, Ziyarah, Zaytoun, Qastoun, Tall Wasel, Mansoura, Duqmaq, Qulaydin, Zuqum, Al-Qahirah, Al-Ankawi, Al-Hallubah, Quqfin, Kafr Uwayd, Maarrat Muqs, Safahun, Al-Fatirah, Dayr al-Kabir et Hazzarin. Ces localités venaient d’être investies par les forces pro-régime et pillées pour la plupart d’entre elles.

    A Ras al-Aïn, à la frontière turco-syrienne, un véhicule militaire turc a sauté sur une mine à proximité de Ras al-Aïn, blessant les cinq militaires turcs qui se trouvaient à bord.
    Les soldats syriens et miliciens pro-régime en colère contre la Russie
    Le fait qu’un seul drone turc ait été abattu alors que des dizaines tournoient sans arrêt dans le ciel au-dessus de la province d’Idlib a mis en colère les soldats syriens et miliciens pro-régime contre la Russie. Ils accusent l’armée russe de les avoir abandonnés.
    Y-a-t’il un changement de position ou un manque de volonté de la Russie face à l’offensive turque en Syrie ?
    On peut se poser la question. Pourtant, Erdogan a été plutôt arrogant vis-à-vis du président russe, Vladimir Poutine en lui intimant d’écarter ses soldats des positions de l’armée syrienne.
    Un analyste militaire russe a affirmé, ce samedi, que l’armée russe n’était tout simplement pas prête pour un affrontement majeur avec l’armée turque, tout simplement parce que l’option nucléaire n’est pas sur la table, pourtant la seule menace capable de faire reculer Ankara.
    Dernières informations

    Les bombardements turcs contre les positions de l’armée syrienne et des milices alliées dans la province d’Edleb se poursuivaient dans la soirée du 29 février, comme le montre la vidéo ci-dessous:

    Turkish shelling moments ago on locations in S. Idlib CS :

    Vidéo intégrée
    2
  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 17 février 2019

    Imprimer

    Grande-Bretagne :  "Le groupe extrémiste le plus dangereux du Royaume-Uni est de nouveau actif" 

     

    Syrie : Les forces spéciales américaines ont capturé plusieurs terroristes dans l’est syrien

     

    Syrie : le Hezbollah a perdu 3 000 combattants en Syrie

     

    Turquie : des centaines d’arrestations pour soutien aux militants kurdes

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois