Hassan Rohani

  • Emirats Arabes Unis / Iran : Un journal iranien juge Abou Dhabi "cible légitime"

    Imprimer

    Les Emirats arabes unis sont devenus une "cible légitime" pour les forces pro-Téhéran, après que le pays du Golfe a conclu un accord historique avec Israël pour normaliser leurs relations, a affirmé samedi un journal ultra-conservateur iranien.

    Les Emirats et l'Etat hébreu ont convenu jeudi de normaliser leurs relations, dans le cadre d'un accord historique négocié par les Etats-Unis, salué par les alliés de Washington et d'Israël mais dénoncé par l'Iran, la Turquie et les Palestiniens. Pour le quotidien Kayhan, le porte-voix de la frange ultra-conservatrice du système politique iranien, l'accord est une "grande trahison" de la cause palestinienne.

    "Si (cette décision des Emirats) n'a qu'un seul résultat, ce sera de faire de ce petit pays riche fortement dépendant de la sécurité une cible légitime et facile pour la résistance", peut-on lire dans l'article publié en une du journal. Cet accord, une fois signé, ferait d'Abou Dhabi le troisième pays arabe seulement à suivre la voie de la normalisation des relations avec Israël, après l'Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

    De son côté, le président iranien Hassan Rohani a menacé le gouvernement émirati que les calculs entre les deux pays seraient différents si l'accord de normalisation avec l'occupation israélienne était mis en œuvre.

    Rohani a déclaré dans des interventions télévisées que l'accord était une "grave erreur, et nous espérons qu'Abu Dhabi l'abandonnera".

    Il a menacé: "Nous avertissons les EAU de ne pas permettre à Israël de s'implanter dans la région, car nos calculs avec lui différeront à ce moment-là.

    Abou Dhabi a réduit en janvier 2016 ses relations avec Téhéran dans un contexte de vives tensions entre les deux poids lourds de la région: l'Arabie saoudite, proche alliée des Emirats, et l'Iran. Le chef de la diplomatie iranienne a néanmoins entretenu début août avec son homologue émirati, de rares discussions ayant porté notamment sur la coopération dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. En dépit de leurs relations politiques tendues, la République islamique et les Emirats arabes unis, deux pays riverains du Golfe, sont d'importants partenaires économiques, en particulier Dubaï, un géant portuaire qui abrite aussi le plus grand hub aéroportuaire au monde pour les passagers étrangers.

  • Iran: Le président Rohani défend la carte diplomatique face aux critiques de l’aile dure du régime

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Le président Hassan Rohani a défendu lundi l’option du dialogue pour résoudre la crise autour du programme nucléaire iranien, face à des critiques de l’aile dure du régime après la visite surprise du ministère des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en France.
    « Je pense que nous devons utiliser tous les outils pour (servir) les intérêts nationaux », a affirmé le président Rohani dans un discours retransmis en direct par la TV d’Etat. « Si je sais que je vais à une réunion susceptible de conduire à la prospérité dans mon pays et de régler les problèmes des gens, je n’hésite pas », a-t-il ajouté. « L’essentiel est l’intérêt national », a-t-il insisté sous les applaudissements du public, lors d’un évènement marquant les réalisations du gouvernement dans les zones rurales.
    Le gouvernement iranien fait face à des critiques après la visite surprise de M. Zarif à Biarritz en marge du G7. M. Zarif a rencontré des représentants de trois pays européens – Allemagne, France et Grande-Bretagne- signataires de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015. Cet accord a été dénoncé par les Etats-Unis, qui ont réimposé des sanctions économiques étouffant l’Iran.
    « Malvenu »
    L’administration du président Donald Trump applique une politique de pression maximale sur Téhéran, qui a répliqué en se libérant progressivement des limitations de son programme nucléaire prévues par l’accord.
    Lundi, le journal ultraconservateur Kayhan a qualifié de « malvenu » le déplacement de M. Zarif en France. Kayhan a jugé que le fait qu’il s’agisse de la deuxième visite de ce responsable en France en quelques jours envoyait « un message de faiblesse et de désespoir ». Ces démarches « sont entreprises dans l’optique imaginaire d’une ouverture mais cela ne donnera aucun autre résultat que davantage d’insolence et de pression » de la part des Etats-Unis, a critiqué le journal.
    Le représentant du guide suprême au sein des Gardiens de la révolution islamique a aussi jugé ces efforts vains. Leur « hostilité envers la Révolution islamique et ce conflit sont sans fin; on ne peut parvenir à une solution ou une réconciliation par (…) le dialogue », a dit Abdollah Haji-Sadeghi. « Nous ne devrions pas nous attendre à quoi que ce soit d’autre que de (…) l’hostilité », a-t-il affirmé selon l’agence semi-officielle Isna.
    « Deux mains »
    En revanche, dans le journal réformiste Etemad, la visite de M. Zarif est jugée comme le « moment le plus prometteur » depuis le retrait unilatéral de Washington de l’accord il y a 15 mois.
    La montée des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis, avec des attaques mystérieuses sur des navires dans la région stratégique du Golfe, des drones abattus et des pétroliers saisis, a fait craindre une escalade incontrôlable.
    Tout en défendant le dialogue, le président Rohani s’est dit en faveur d’un usage concomitant de la manière forte. « S’ils saisissent notre navire quelque part (…), nous négocions (…) et nous pouvons aussi saisir leur bateau pour des raisons légales », a-t-il dit. Il faisait référence à un pétrolier iranien saisi au large de Gibraltar et qui a été depuis libéré par les autorités britanniques, et à la saisie par l’Iran le 19 juillet, 15 jours après cet arraisonnement, d’un pétrolier battant pavillon britannique. Ce navire est toujours retenu dans le Golfe. « Nous pouvons travailler avec les deux mains (…), la main de la force et la main de la diplomatie », a-t-il noté. « Nous devons utiliser notre (…)puissance militaire et sécuritaire, notre puissance économique et culturelle et notre puissance politique. Nous devons négocier. Nous devons trouver des solutions ». « Même si les chances de réussite (…) sont de 10%, nous devons nous efforcer et nous lancer », a encore plaidé M. Rohani.

    Lire la suite

  • Frontlive-Chrono – Mercredi 8 mai 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 8 mai 2019

    • Afghanistan: Forte explosion dans le centre de Kaboul – Abonnés
    • Iran : Téhéran décide de suspendre certains de ses engagements de l’accord nucléaire – Lire l’article
    • Pakistan : Un attentat-suicide fait douze morts dans un sanctuaire religieux soufi- Abonnés
    • Sri Lanka : Arrestation de sept kamikazes – Abonnés
    • Syrie: Les forces gouvernementales avancent au nord de Kafr Nabudah – Abonnés
    • Syrie: En réponse à une nouvelle attaque à la roquette contre la base aérienne de Hmeimim, l’armée de l’air russe frappe des positions rebelles dans le nord de la Lattaquié – Abonnés

    Lire la suite

  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 27 février 2019

    Imprimer

    Liste des articles parus sur Frontlive-Chrono le mercredi 27 février 2019.

     

    FRANÇAIS

    • Gaza: Reprise des affrontements avec Israël – Abonnés
    • Iran : Zarif, soutenu par Rohani et Suleimani, remercie les Iraniens – Abonnés
    • Mali: 17 civils tués mardi par l’explosion d’un cadavre piégé – Abonnés
    • Le Pakistan affirme avoir abattu deux avions indiens dans son espace aérien – Abonnés
    • Pays-Bas: Algéro-néerlandais (48 ans) arrêté pour préparation d’un attentat – Abonnés
    • Syrie: l’armée annonce avoir découvert huit tonnes d’explosifs dans le Sud – Abonnés
    • Thailande: Rébellion musulmane dans le sud: deux policiers tués – Abonnés
    • La Turquie annonce l’arrestation de un ‘ »Emir de l’Etat islamique » – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Gaza: Resurgence of night clashes with Israel – Subscribers
    • Iran: Zarif, supported by Rohani and Suleimani, thanks the Iranians – Subscribers
    • Mali: 17 civilians killed Tuesday by explosion of a trapped body – Subscribers
    • Netherlands: Algerian-Dutchman (48) arrested for preparation of terrorist crime – Subscribers
    • Pakistan claims to have shot down two Indian planes in its airspace – Subscribers
    • Syria: the army announces the discovery of eight tons of explosives in the South – Subscribers
    • Thailand: Muslim rebellion in the south: two police officers killed – Subscribers
    • Turkey announces the arrest of an ” Islamic State Emir “ – Subscribers

     

    العربية (ARABIC)

    إيران: روحاني لظريف: تابع مسيرتك بقوة وحكمة وشجاعة
    باكستان
     تسقط طائرتين هنديتين وتأسر أحد طياريها

     

     

    简体中文

    • 巴基斯坦击落印度飞机并俘虏飞行员 媒体公布视频 – 訂閱者

     

    DEUTSCH

    • Iran: Zarif, unterstützt von Rohani und Suleimani, dankt den Iranern – Abonnenten
    • Mali: 17 Zivilisten durch die Explosion eines mit Sprengfallen versehenen Körpers getötet – Abonnenten
    • Die Niederlande: Algerisch-niederländischer Staatsangehöriger (48) wegen Vorbereitung auf terroristische Straftaten verhaftet – Abonnenten
    • Pakistan hat nach eigenen Angaben zwei indische Militär-Flugzeuge abgeschossen – Abonnenten
    • Syrien: Die Armee kündigt die Entdeckung von acht Tonnen Sprengstoff im Süden an – Abonnenten
    • Thailand: Muslimischer Aufstand im Süden: Zwei Polizisten getötet –Abonnenten
    • Die Türkei kündigt die Verhaftung eines „islamischen Staatsemirs“ an – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Irán: Zarif, apoyado por Rohani y Suleimani, agradece a los iraníes – Suscriptores
    • Malí: una bomba explota en un cadáver atrapado en la región de Mopti, diecisiete muertos. – Suscriptores
    • Pakistán afirma haber derribado dos aviones indios en su espacio aéreo – Suscriptores
    • Siria: el ejército anuncia que ha descubierto ocho toneladas de explosivos en el Sur – Suscriptores
    • Tailandia: Rebelión musulmana en el sur: dos policías muertos –Suscriptores
    • Turquía anuncia la detención de un “Emir del Estado islámico” – Suscriptores

     

    BAHASA INDONESIA

    • Pakistan: Jet Tempur Pakistan Tembak Jatuh 2 Pesawat Militer India – Masuk

     

    ITALIANO

    • Iran: Zarif ringrazia governo e popolazione per dimostrazioni sostegno – Abbonati
    • Mali: esplode ordigno in un cadavere nella regione di Mopti, diciassette morti – Abbonati
    • Pakistan: Islamabad, abbattuti due aerei indiani – Abbonati
    • Siria: l’esercito annuncia di aver scoperto otto tonnellate di esplosivi nel sud del paese – Abbonati
    • Thailandia: ribellione musulmana nel sud: uccisi due agenti di polizia – Abbonati
    • La Turchia annuncia l’arresto di un “Emiro dello Stato islamico” – Abbonati

     

    日本語 (JAPONAIS)

    • パキスタン、インド空軍機2機を撃墜と発表 – 購読者

    NEDERLANDS

    • Iran: Zarif, gesteund door Rohani en Suleimani, bedankt de Iraniërs – Abonnees
    • Mali: 17 burgerslachtoffers door ontploffing van een explosief gevangen lichaam – Abonnees
    • Nederland: Algeriens-Nederlander (48) opgepakt wegens voorbereiden terroristisch misdrijf – Abonnees
    • Pakistan haalt twee Indiase toestellen in zijn luchtruim neer – Abonnees
    • Syrië: het leger kondigt aan dat het acht ton explosieven heeft ontdekt in het zuiden – Abonnees
    • Thailand: Moslimopstand in het zuiden: twee politieagenten gedood – Abonnees
    • Turkije kondigt de arrestatie van een “islamitische staats-emir” aan – Abonnees

     

    POLSKI

    • Iran: Zarif, wspierany przez Rowhani i Suleimani, podziękował Irańczykom – Subskrybenci
    • Mali: we wtorek 17 cywilów zginęło w wyniku wybuchu uwięzionego ciała – Subskrybenci
    • Pakistan ogłosił, że zestrzelił dwa samoloty indyjskich sił powietrznych – Subskrybenci
    • Syria: Na południu znaleziono pamięć podręczną ton plastikowych materiałów wybuchowych – Subskrybenci
    • Tajlandia: powstanie muzułmańskie na południu: zabitych zostało dwóch policjantów – Subskrybenci
    • Turcja ogłosiła aresztowanie „Emira Islamskiego Państwa” – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Irão: Zarif, apoiado por Rohani e Suleimani, agradece aos iranianos – Assinantes
    • Mali: 17 civis mortos terça-feira pela explosão de um cadáver encurralado – Assinantes
    • Paquistão afirma ter abatido dois aviões indianos no seu espaço aéreo – Assinantes
    • Síria: o exército anuncia que descobriu oito toneladas de explosivos no Sul – Assinantes
    • Tailândia: rebelião muçulmana no sul: dois policiais mortos – Assinantes
    • Turquia anuncia a detenção de um “Emir do Estado Islâmico” – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Газа: Возобновление столкновений с Израилем — Подписчики
    • Иран: Зариф, поддержанный Роухани и Сулеймани, поблагодарил иранцев — Подписчики
    • Мали:17 гражданских лиц погибли во вторник в результате взрыва запертого в ловушке тела — Подписчики
    • Пакистан объявил, что сбил два летательных аппарата индийских ВВС — Подписчики
    • Сирия: На юге найден тайник с тоннами пластичной взрывчатки — Подписчики
    • Таиланд: Мусульманское восстание на юге: два полицейских убиты — Подписчики
    • Турция заявила об аресте «эмира Исламского государства» — Подписчики

     

    SVENSKA (SUÉDOIS)

    • Pakistan: Nedskjutna indiska plan och skottlossning i Kashmir – spänningarna mellan kärnvapenmakterna Indien och Pakistan allt värre – Abonnenter

    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

     

  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 26 février 2019

    Imprimer

    Liste des articles parus sur Frontlive-Chrono le mardi 26 février 2019.

     

    FRANÇAIS

    • Algérie: Qui gouverne l’Algérie ? – Abonnés
    • Iran: Démissionnaire, Zarif dénonce les luttes intestines en Iran, « poison mortel » pour la diplomatie – Abonnés
    • Syrie: Assad à Téhéran – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Algeria: Who governs the country ? – Subscribers
    • Iran: Resigning, Zarif denounces the internal struggles in Iran, “deadly poison” for diplomacy – Subscribers
    • Syria: Bashar al-Assad in Tehran – Subscribers

     

    DEUTSCH

    • Algerien: Wer regiert das Land? – Abonnenten
    • Syrien: Bashar al-Assad in Teheran – Abonnenten
    • Iran: Zarif verurteilt innenpolitische Auseinandersetzungen im Iran als „tödliches Gift“ für die Diplomatie – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Argelia: ¿Quién gobierna el país? – Suscriptores
    • Irán: Zarif denuncia las luchas internas en Irán, “veneno mortal” para la diplomacia – Suscriptores
    • Siria: Bashar al-Assad en Teherán – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Algeria: Chi governa il paese? – Abbonati
    • Iran: Zarif denuncia le lotte interne in Iran, “veleno mortale” per la diplomazia – Abbonati
    • Siria: Bashar al-Assad a Teheran – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Algerije: Wie regeert het land? – Abonnees
    • Iran: Zarif veroordeelt binnenlandse conflicten in Iran als “dodelijk gif” voor de diplomatie – Abonnees
    • Syrië: Bashar al-Assad in Teheran – Abonnees

     

    POLSKI

    • Algieria: Kto rządzi krajem? – Subskrybenci
    • Iran: Zarif potępia konflikty wewnętrzne w Iranie jako „śmiertelną truciznę” dyplomacji – Subskrybenci
    • Syria: Bashar al-Assad w Teheranie – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Argélia: Quem governa o país? – Assinantes
    • Irã: Zarif denuncia as lutas internas no Irã, “veneno mortal” para a diplomacia – Assinantes
    • Síria: Bashar al-Assad em Teerã – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Алжир: Кто управляет страной? — Подписчики
    • Иран: Зариф осуждает внутренние конфликты в Иране как «смертоносный яд» дипломатии — Подписчики
    • Сирия: Башара Асада в Тегеране — Подписчики

    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

  • Iran: Des suspects arrêtés en lien avec l’attaque du défilé militaire d’Ahvaz

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)

    Les services de sécurité iraniens ont arrêté un grand nombre de suspects liés à l’attaque commise samedi lors d’un défilé militaire à Ahvaz, rapporte lundi l’agence iranienne Mizan qui cite le ministre aux Renseignements. « Nous allons identifier tous les terroristes liés à cette attaque. Une grande partie de ce réseau a déjà été arrêtée », a déclaré Mahmoud Alavi en marge des funérailles de plusieurs victimes.
    Cet attentat, qui a fait 25 morts, est l’un des plus meurtriers jamais commis contre les Gardiens de la révolution, organisation paramilitaire dépendant directement de l’ayatollah Ali Khamenei, et il constitue un coup dur porté à l’appareil sécuritaire iranien au moment où les Etats-Unis et l’Arabie saoudite tentent d’isoler l’Iran au Moyen-Orient.
    L’attaque a eu lieu le matin du 22 septembre. Les rapports des médias iraniens ont rapporté que les terroristes, armés de fusils Kalachnikov, avaient tiré sur un défilé militaire et sur les tribunes. Parmi les morts et blessés, il y a des soldats, mais aussi des civils, y compris des femmes et des enfants. Un journaliste a également été mortellement blessé.
    Les autorités iraniennes ont affirmé que trois terroristes avaient été tués sur place. Le quatrième a été blessé et capturé (selon des informations non confirmées, il serait mort à l’hôpital). Les terroristes étaient habillés en uniforme des Gardes révolutionnaires (CGRI) et « Bassidji » (volontaires).
    Deux revendications
    La responsabilité de l’attaque a été revendiquée par le « Mouvement arabe pour la libération d’Ahvaz » (ASMLA), qui serait lié à l’Arabie saoudite, selon les Iraniens. L’un de ses dirigeants, Yakub Khur al-Tasteri, a informé les médias de la responsabilité du mouvement dans l’attaque. L’organisation terroriste « Etat islamique » a également revendiqué la responsabilité de l’attaque.
    Les médias iraniens ont également accusé l’organisation «Mouvement patriotique arabe démocratique à Ahvaz» d’être responsable de l’attaque. Cependant, les dirigeants de cette organisation ont déclaré qu’elle n’était pas impliquée dans l’action terroriste, soulignant qu’elle rejetait de telles méthodes de lutte.
    Des pays occidentaux accusés par l’Iran
    Un haut responsable militaire iranien a déclaré que les terroristes qui avaient mené l’attaque étaient liés aux Etats-Unis et au « Mossad » israélien. Selon sa version, les militants ont été formés dans deux pays du golfe Persique. Le guide suprême iranien Ali Khamenei et le président iranien Hassan Rouhani ont évoqué les accusations contre les Etats-Unis.
    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que derrière l’attaque se trouvaient des « sponsors régionaux du terrorisme ». Cette expression est utilisée par les responsables iraniens pour mentionner les États-Unis et Israël.
    Plus tard, le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué les ambassadeurs des Pays-Bas et du Danemark, ainsi que le Chargé d’affaires du Royaume-Uni et des Émirats arabes unis dans le cadre de l’attaque terroriste d’Ahvaz. Le ministère iranien des Affaires étrangères a dit aux représentants de ces trois pays que les personnes impliquées dans l’attaque terroriste d’Ahvaz se cachaient dans leur pays. Téhéran a demandé l’extradition des responsables de ces attaques.
    Des responsables de l’ASMLA résident en effet Aux Pays-Bas, au Danemark et au Royaume-Uni, . En novembre 2017, le fondateur et dirigeant de cette organisation, Ahmad Mola Nishi, a été abattu près de chez lui à La Haye.
    Dimanche, avant de quitter Téhéran pour New York où il doit participer à l’Assemblée générale des Nations unies, le président iranien Hassan Rohani a accusé plusieurs pays, dont les Etats-Unis, d’avoir fomenté l’attaque. Le corps des Gardiens de la révolution islamique, unité d’élite des forces de sécurité iraniennes, ont promis une vengeance « mortelle et sans pitié ».
    L’adjoint du commandant en chef du corps des Gardiens de la révolution a renouvelé lundi ses menaces à l’encontre des Etats-Unis et d’Israël qui doivent selon lui s’attendre à une réponse « dévastatrice ». « Vous verrez que notre réaction sera écrasante et dévastatrice et vous regretterez ce que vous avez fait », a déclaré Hossein Salami.

    Lire la suite

  • Iran: Les États-Unis répondent aux menaces iraniennes de bloquer le détroit d’Ormuz

    Imprimer

    par Jean-René Belliard
    le

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Les forces armées américaines protégeront la navigation internationale en cas de tentative de la part de la République islamique d’Iran d’arrêter les exportations de pétrole de la région du golfe Persique. Ces propos ont été tenus par le porte-parole du commandement central de l’armée américaine, Bill Urban.
    « L’US Navy et ses alliés sont prêts à prendre les mesures nécessaires pour assurer la liberté de navigation et le commerce international sans entraves partout où le droit international l’exige », a-t-il déclaré.
    Il s’agit d’une réponse aux déclarations belliqueuses des dirigeants iraniens selon lesquelles, en représailles à un embargo sur les exportations pétrolières iraniennes, le régime des ayatollahs empêcherait les autres pays de la région d’exporter leurs hydrocarbures.
    S’exprimant à Berne le 2 juillet, le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani, a fait une déclaration qui a été perçue comme une menace mal voilée.
    « Les Américains disent qu’ils veulent complètement couper l’exportation du pétrole iranien, ils ne comprennent pas très bien ce qu’ils disent, ce ne sera pas tel que l’Iran ne pourra pas exporter de pétrole, et le reste de la région le pourra », a-t-il déclaré.
    Le commandant de l’unité « Al-Quds », l’unité d’élite du Corps des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran, le Major général Qassem Souleimani a également affirmé que ses hommes étaient prêts à répondre aux sanctions américaines contre l’industrie pétrolière de l’Iran.
    « Les Gardiens de la révolution sont prêts à mettre en œuvre des politiques qui empêchent l’exportation de pétrole par d’autres pays de la région,» a écrit Souleimani.

    Pour suivre l'ensemble des textes publiés chaque jour sur Frontlive-Chrono, cliquez sur ce lien et suivez les instructions.

    https://www.frontlive-chrono.com

    Pour plus d'informations, contacter

    Ptolémée

    (+33)757910350
    ptolemee@belliard74.com