Harnai (district du Baloucistan)

  • Pakistan : Les forces de sécurité pakistanaises subissent des pertes au Baloucistan pour le 3ème jour consécutif

    Imprimer

    Samedi 25 septembre, au moins quatre soldats du Corps des gardes-frontières du Pakistan ont été tués et deux autres été blessés par l'explosion d'une bombe en bordure de route (IED).

    L'incident a eu lieu dans la province du Baloutchistan, dans le district de Harnai. Le véhicule des militaires a été prise pour cible par un engin explosif improvisé (EID). 

    L'Armée de libération du Baloutchistan a revendiqué l'attaque en publiant une photographie de la voiture détruite par l'explosion.

    Divers groupes séparatistes baloutches restent actifs dans la région, luttant pour l'indépendance de la province riche en gaz et en minéraux depuis des décennies.

    Un autre incident a eu lieu le 26 septembre, lorsqu'un soldat du Frontier Corps pakistanais a été tué et deux autres blessés lors d'une attaque contre un poste de contrôle dans la région de Mach au Baloutchistan .

    Le 24 septembre, deux membres du personnel de sécurité ont été tués et cinq autres blessés lors d'une attaque dans le district d'Awaran.

    En réponse aux attaques régulières, les forces pakistanaises ont mené plusieurs opérations de sécurité dans la région.

    Aux premières heures du 26 septembre, les forces de sécurité ont tué un commandant de l'Etat islamique, identifié comme Mumtaz Ahmed alias Pehelwan, lors d'un raid dans le district de Mastung au Baloutchistan, a affirmé un porte-parole du département provincial de lutte contre le terrorisme.

    Selon certaines informations, Ahmed était soupçonné d'avoir organisé l'attentat-suicide meurtrier lors d'un rassemblement électoral en 2018 qui a coûté la vie à au moins 128 personnes.

    De plus, tard le 24 septembre, six terroristes présumés, dont deux commandants, ont été tués dans une autre opération menée par le Baloutchistan Frontier Corps avec le soutien des services de renseignement du district de Kharan au Baloutchistan. Une cache d'armes qui auraient appartenu à l'Armée de libération du Baloutchistan a été découverte.

    Au cours d'un intense échange de tirs, six terroristes dont les commandants Gul Mir alias Pullen et Kaleemullah Bolani ont été tués, selon les déclarations officielles.