Hamas en Cisjordanie

  • Cisjordanie : Le Shin Beth arrête plus de 50 membres du Hamas palestinien

    Imprimer

    Les services de sécurité israéliens ont annoncé, lundi 22 novembre 2021, avoir démantelé ces dernières semaines une cellule composée de plus de 50 membres du mouvement islamique palestinien Hamas en Cisjordanie, qui préparait des attaques anti-israéliennes. Cette annonce du service de sécurité intérieure Shin Beth est intervenue au lendemain d'une attaque perpétrée à Jérusalem par un membre du Hamas, qui a coûté la vie à un Israélien et blessé quatre personnes. L'assaillant a été abattu.

    Le Hamas, au pouvoir dans l'enclave palestinienne de Gaza sous blocus israélien, est un ennemi juré d'Israël qui le considère comme une "organisation terroriste".

    Plus de 50 membres du Hamas impliqués dans des activités de la cellule ont été arrêtés, a indiqué le Shin Beth dans un communiqué, affirmant avoir saisi des sommes d'argent, des armes et du matériel pour fabriquer des explosifs. 

    Active en Cisjordanie, la "cellule terroriste du Hamas" était "dirigée par des responsables du mouvement à l'étranger" et s'apprêtait à commettre des attentats à Jérusalem, en Cisjordanie et en Israël, selon la même source. Le Shin Beth a affirmé avoir mené cette opération en coopération avec l'armée et la police israéliennes.

    Selon le communiqué, l'une des personnes arrêtées est Hijazi Qawasmeh, membre du Hamas à Hébron en Cisjordanie. Il est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent importantes à l'étranger pour mettre sur pied la cellule et obtenu la promesse de recevoir un million de dollars pour enlever un Israélien, toujours d'après le Shin Beth.

    "Les activités (de la cellule) ont été financées par de hauts responsables du Hamas, notamment Saleh al-Arouri (...) à la tête d'un groupe qui agit de l'étranger pour développer les activités du Hamas en Cisjordanie et à Jérusalem", a assuré le Shin Beth.

    Le Hamas et Israël se sont affrontés dans quatre guerres (2008, 2012, 2014 et 2021). 

  • Cisjordanie : Affrontements nocturnes près de Jénine et Ramallah entre forces israéliennes  et Palestiniens : 5 Palestiniens tués

    Imprimer

    Cinq Palestiniens auraient été tués lors d'un affrontement nocturne avec les troupes israéliennes à Burqin près de Jénine. Vidéo.

    La radio publique israélienne a fait état, dimanche matin 26 septembre 2021, d'affrontements armés entre des soldats israéliens et des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie suite à une opération militaire destinée à arrêter des suspects du Hamas dans la zone proche de Jénine.

    Il y a une grande contradiction sur les évènements et le nombre des victimes, d'autant plus que plusieurs événements ont eu lieu à des endroits séparés.

    Dimanche matin, les forces israéliennes ont lancé une campagne d'arrestations dans les villes de Biddou et Beit 'Anan, à l'ouest de Ramallah, ce qui a conduit à des affrontements avec les Palestiniens, en plus d'incursions et d'affrontements nocturnes à Burqin, à l'ouest de Jénine.

    Des sources locales à Burqin ont confirmé que l'armée israélienne avait encerclé une maison et exigé que ceux qui s'y trouvaient se rendent sans résistance, mais les occupants de la maison ont ouvert le feu sur les soldats. Des tirs ont également eu lieu depuis le maisons voisines. Des renforts de Tsahal sont vite arrivés sur place et ont riposté sur les tireurs.

    Dans le même temps, les forces spéciales de l'armée israélienne ont arrêté deux suspects dans la ville de Jénine. Un autre suspect a été détenu à Kafr Dan, où un résident local a été blessé alors qu'il résistait.

    Tsahal a confirmé qu'une opération de grande envergure avait été menée dans les régions de Ramallah et de Jénine, dont le but était de neutraliser l'infrastructure de l'organisation Hamas, qui était surveillée depuis plusieurs jours.

    Le rapport de Tsahal a indiqué que cinq combattants palestiniens ont été tués et un quatrième blessé lors d'opérations dans la région de Jénine et le village de Biddou (sud de Ramallah) menées par les forces spéciales de Tsahal Duvdevan et les forces spéciales de la police des frontières YAMAM.

    Les opérations sont terminées, les forces spéciales se sont retirées du territoire de l'Autorité palestinienne. Au total, des opérations simultanées ont été menées dans cinq endroits différents.

    Oussama Sabah 2.jpegLes médias palestiniens ont publié les noms de militants de l'organisation Hamas, mis hors de combat par l'armée israélienne lors de l'opération spéciale des forces israéliennes. Il s'agit de :
    1) Ahmad Zahran - l'un des commandants des "Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas). Il a été tué lors d'un échange de tirs avec des militaires dans la région de Beit 'Anan, près du village de Biddou (sud de Ramallah).
    2) Oussama Sabah (22 ans) (photo ci-dessus et ci-contre) est un combattant du Jihad islamique (pas du Hamas, comme on le pensait auparavant). Tué à Burkin (ouest de Jénine).
    3) Ahmad Adnan Abd (30 ans) est un combattant du Hamas. Abattu près du village de Kafr Dan, à l'ouest de Jénine, alors qu'il tentait de s'enfuir en voiture après une fusillade.
    4) Mahmoud Hamidan est un militant du Hamas qui a passé six ans dans une prison israélienne pour activités terroristes (il avait été libéré il y a trois mois). Il se trouvait avec Zahran lorsqu'il a été tué dans la région de Beit Anan.
    5) Zakaria Baduan est un combattant du Hamas. Il a été tué dans la région de Beit Anan.
    Muhammad al-Zaraini a également été blessé à Burkin.
    Deux combattants palestiniens ont également été capturés : Ahmad Abu Ramila et Mazen Saadi.

    Deux militaires israéliens blessés lors des affrontements à Burkin
    Dimanche vers midi, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que lors des affrontements dans le village de Burkin, deux militaires israéliens ont été blessés. Il s'agit d'un officier et d'un soldat. Les blessés ont été transportés par hélicoptère à l'hôpital. Les informations sur leur état n'ont pas encore été publiées.

     

     

  • Cisjordanie : Arrestations massives de militants du Hamas en Cisjordanie

    Imprimer

    Selon Maan, les autorités israéliennes ont lancé une vaste campagne à Hébron et aux alentours pour arrêter les militants palestiniens. Au total, plus de 50 personnes ont été arrêtées, dont une femme et une mineure. A Hébron et ses environs, ce sont 40 personnes qui ont été arrêtées.

    La plupart des détenus sont des militants du Hamas, dont beaucoup avaient été libérés et que les autorités israéliennes soupçonnaient d'avoir repris leurs activités "terroristes". Il est à noter qu'il s'agit de la plus grande vague d'arrestations depuis le début de 2020.