Gouloungoushi

  • Togo : Une nouvelle attaque terroriste déjouée dans l’extrême-nord

    Imprimer

    L’extrême-nord du Togo a essuyé tôt ce jeudi une nouvelle attaque terroriste repoussée par les forces de défense et de l’ordre, a annoncé le colonel Soussou Samah, porte-parole de l’armée togolaise, et attaché à la communication au ministère des Armées.

    Il confirme, ainsi, une information relayée par les médias locaux dans la matinée.

    L’attaque a eu lieu dans les cantons de Gnoaga et Gouloungoushi, à la frontière partagée par le Togo, le Ghana et le Burkina Faso. Les tirs entre assaillants et forces de défense et de sécurité du Togo ont duré trois heures. Soit entre 3h et 6h du matin.

    « Une de nos embuscades a permis de les surprendre en dehors du poste de Goulingoushi situé à l’extrême-nord-ouest » a expliqué le colonel Soussou Samah.

    Il a également affirmé que « les assaillants ont été forcés dans les affrontements de battre en retraite » du côté du Burkina Faso et que « l’armée burkinabè est actuellement à leurs trousses ».

    Le porte-parole de l’armée togolaise a ensuite rassuré « qu’il n’y a pas eu de morts, ni de blessés du côté du Togo » et que « les ratissages des forces de défense et de sécurité du Togo déployés dans la localité se poursuivent » en vue d’évaluer « les dégâts du côté des ennemis ».

    De novembre 2021 à ce jour, c’est la troisième attaque terroriste perpétrée dans le nord du Togo. Deux ont été repoussées. La seule meurtrière a été celle de la nuit du 10 au 11 mai 2022. Officiellement cette attaque a fait 8 morts et 13 blessés graves.