Goita Aissimi (leader du CNSP)

  • Mali: vaste opération de ravitaillement du village de Farabougou encerclé par des groupes armés terroristes

    Imprimer

    La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et les forces armées maliennes (Famas) ont entamé jeudi, une vaste opération de ravitaillement du village de Farabougou (centre), qui est isolé par la présence de groupes armés terroristes, a annoncé vendredi, le vice-président de la Transition le colonel Assimi Goïta dans un communiqué.

    Goïta, par ailleurs chargé des questions de défense et de sécurité du Mali, a indiqué que cette "vaste opération de ravitaillement" du village de Farabougou qui est en cours avec l’appui logistique des partenaires de la MINUSMA a permis d’acheminer pour la seule journée du jeudi, sept tonnes de vivres et de médicaments.

    Ces actions visent à "soulager les populations dont l’environnement immédiat est marqué par des restrictions de mouvements en raison des opérations de sécurisation engagées dans le secteur", a-t-il souligné.

    "Cette mise en commun des efforts des FAMas et de la Minusma en faveur de Farabougou constitue un signal en direction des populations dont la quiétude demeure le souci majeur des autorités", a ajouté le Vice-Président malien qui a salué "l’engagement indéfectible" des forces déployées dans la zone et les a encouragées à persévérer jusqu’au retour définitif du calme à Farabougou.

    Enfin, le Vice-Président de la Transition a rappelé qu’un "important dispositif militaire de sécurisation et de sauvegarde du village est bien en place et que les opérations ainsi déclenchées se poursuivront (ce) vendredi 06 novembre et les jours suivants".

    Le village de Farabougou situé dans la région de Ségou dans le centre du Mali, est menacé par la présence d’individus armés qui ont réussi à couper la localité du reste du pays.

    La localité a été libérée des mains des terroristes le jeudi 22 octobre 2020 par les Forces armées maliennes au terme de 17 jours de siège.

    Depuis 2012, le Mali est confronté à une crise sécuritaire alimenté par des revendications séparatistes et des attaques terroristes.

    Le 29 juin 2020, le Conseil de sécurité a approuvé à l'unanimité la résolution renouvelant le mandat de la Minusma pour une nouvelle année, et ce, jusqu'au 30 juin 2021 avec pour mission l’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

  • Mali : La Turquie est aux côtés du peuple malien, déclare Cavusoglu, le ministre turc des AE

    Imprimer

    Cavusoglu Mevlut (ministre des AE).jpegLe ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu (photo), a déclaré à propos du coup d'Etat militaire au Mali : "La Turquie sera toujours auprès du peuple malien dans le processus de rétablissement de l'ordre constitutionnel".

    Cavusoglu s'est exprimé mercredi à la télévision malienne après sa rencontre avec les membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

    Après avoir souligné que le Mali est pour la Turquie un pays avec un peuple ami et frère, Cavusoglu a assuré que son pays à toujours été aux côtés du peuple malien dans les moments difficiles.

    Dans le cadre de sa visite au Mali, Cavusoglu a rencontré le leader du CNSP, Aissimi Goita, ainsi que des membres du Comité.

    Avant cette réunion, Cavusoglu a rencontré Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali, et Pierre Buyoya, le Haut Représentant de l'Union africaine au Mali, a déclaré Cavusoglu, notant avoir discuté avec eux des mesures qui peuvent être prises au Mali au cours du processus qui s’annonce.

    "Notre souhait est que le Mali mène à bien le processus de transition. Il est important pour l'avenir du Mali de prendre les mesures nécessaires pour établir un ordre constitutionnel et organiser des élections démocratiques dans les meilleurs délais" a-t-il insisté.

    Ce dernier a assuré avoir discuté de tous ces sujets sincèrement avec les membres du Conseil avant d'ajouter :

    "En tant que Turquie, nous serons toujours aux côtés du peuple malien pour établir un ordre constitutionnel afin que (le Mali) puisse passer ce processus en douceur."

    Cavusoglu a noté que jusqu'à présent, ils ont soutenu la mission locale de l'ONU, que deux policiers turcs sont en fonction ici, et qu’ils ont également contribué au budget de la mission de l'ONU ici cette année.

    Le chef de la diplomatie turque a souligné que la Turquie continuera d’apporter son soutien à la lutte contre le terrorisme au Mali, ainsi qu’à la lutte contre le nouveau type de coronavirus (Covid-19) et que dans ce cadre, des ventilateurs et des masques n-95 ont été envoyés par la Turquie.

    Cavusoglu a assuré qu’après le Mali, il effectuera des visites officielles en Guinée-Bissau et au Sénégal.

    Et Cavusoglu de poursuivre : "Dans les circonstances dans lesquelles se trouve actuellement le Mali, nous trouvons positif d'entamer des négociations approfondies avec la société civile et les partis politiques. De la même manière, la coopération avec la communauté internationale, en particulier la CEDEAO (Communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest), l'ONU, est importante dans ce processus. En tant que Turquie, nous apporterons la contribution nécessaire en matière de coopération avec la communauté internationale. Au cours de la période à venir, nous continuerons de soutenir le peuple frère du Mali."