Ghoddua

  • Libye : Informations sur le responsable de Daech tué à Sebha

    Imprimer

    Nous disposons de plus d'informations sur l'identité du responsable jihadiste tué lors de l'élimination d'une cellule de l'Etat islamique par l'Armée Nationale Libyenne
    dans le quartier Abdul Kafi dans la ville de Sebha, lundi soir 17 septembre. Il s'agit du responsable de l'armement de l'Etat islamique en Libye..

    Il s'agit d'un certain «Djamel Belkacem», de nationalité algérienne, résidant à Tripoli. Il s'occupait de l'achat de cargaisons d'armes en grande quantité à Tripoli et d'autres régions de l'ouest libyen, et organisait des livraisons des armes en secret aux groupes jihadistes dans le sud. Il était également en charge de fournir un soutien logistique aux jihadistes depuis Tripoli.

    «Djamel Belkacem» était surveillé depuis environ un an et demi. Les informations recueillies indiquaient que «Belkacem» était «l'ingénieur en armement». Un grand nombre de membres de Daech, de différentes nationalités, se trouvent actuellement en Libye. Il y a des algériens, des tunisiens, des saoudiens et également des européens.

    Les jihadistes membres de Daech sont concentrés en grand nombre dans le sud, et notamment dans les villes de Sabha, Murzuq et la région de Ghadwa (Ghoddua).

    Rappelons que l'Armée Nationale Libyenne(ANL) de Khalifa Haftar a revendiqué avoir tué 11 jihadistes de différentes nationalités au cours des affrontements entre l'ANL et l'Etat islamique, qui a duré des heures dans un quartier de Sabha, lundi 17 septembre.

    L'Armée Nationale Libyenne avait reçu des informations sur les mouvements d'un groupe terroriste à l'intérieur du quartier résidentiel Abdul Kafi à Sebha. Exploitant ces renseignements «des unités des 116e et 160e brigades d'infanterie» ont investi le secteur.

  • Libye : L'Armée Nationale Libyenne élimine une cellule de l'Etat islamique

    Imprimer

    La Division de l'information militaire du commandement général de l'Armée Nationale Libyenne (ANL), fidèle au maréchal Khalifa Haftar, a rapporté mardi sur Facebook que la 116ème brigade de l'ANL avait mené une bataille dans le quartier Abd al-Kafi dans la ville de Sebha et complètement éliminé une cellule affiliée à l'Etat islamique.

    La Division de l'information militaire a précisé que le temps mis pour venir à bout de la résistance des jihadistes était dû au système de défense de la cellule jihadiste, notamment au fait que tous les abords étaient minés, à l'utilisation de kamikazes dans les combats et à la puissance de ses armements.

     

    Les jihadistes ont tiré plus de 32 grenades propulsées sur les combattants de l'ANL.
    Huit jihadistes, parmi lesquels un Saoudien et un Australien ont été tués au cours de cette opération. La 116ème brigade a également perdu trois combattants, parmi lesquels le commandant Ibrahim Mubarak Al-Sulaymani.

    Il est à noter que l'armée nationale libyenne avait déjà annoncé, il y a un mois, avoir éliminé une cellule de l'Etat islamique qui s'apprêtait à attaquer des sites pétroliers dans le sud du pays.

    Un responsable militaire des opérations de la région sud du commandement général de l'ANL avait déclaré à l'époque que le groupe de l'Etat islamique qui venait d'être éliminé dans la ville de "Ghadwa" (ou Ghodwa) prévoyait d'attaquer d'importantes installations pétrolières dans le sud.

    L'Armée Nationale Libyenne a affirmé sa détermination à éliminer les groupes terroristes et à faire face à ce qu'elle a qualifié d'agression turque.

    Un responsable militaire de l'ANL avait précédemment rapporté que l'Etat islamique avait retrouvé un nouveau souffle dans le pays, et avait commencé à redevenir active dans le pays.

    jihadiste 1.jpeg

    Eh8Ud9IXgAAVJ1E.jpeg

    Eh8UeY8WoAAi52m.jpeg

     

     

  • https://www.frontlive-chrono.com - du mardi 1er janvier 2019

    Imprimer

    Afghanistan : Les attaques des talibans tuent 27 policiers dans la province de Sar-e-Pul, au nord du pays

     

    Grande-Bretagne : Trois blessés dans une attaque au couteau à la station de Manchester : les unités anti-terroristes enquêtent sur l’affaire

     

    Libye : un attentat-suicide à la bombe dans une ville du sud-ouest de la Libye

     

    Syrie : au moins 19 morts dans des combats entre jihadistes et rebelles dans le Nord

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois