Générall Saïd Changriha (Chef de l'ANP)

  • Algérie : Deux militaires tués dans un affrontement avec un groupe armé terroriste

    Imprimer

    Vendredi 28 janvier 2022, le ministère algérien de la Défense a annoncé la mort de deux militaires et l'élimination de deux terroristes dans un affrontement armé avec un groupe armé terroriste dans l'Etat d'In Guezzam frontalier du Niger, à l'extrême sud du pays.

    Le ministère a indiqué dans un communiqué que "dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et de la protection des frontières, et suite à un affrontement avec un groupe terroriste sur la bande frontalière dans la zone de Hassi-Terreen dans l'Etat d'En Guezzam, deux militaires ont été tués dans la nuit de jeudi dernier.."

    Selon le communiqué, l'opération a abouti à l'élimination de deux terroristes et à la récupération d'une mitrailleuse lourde de 12,7 mm, de deux Kalachnikovs, d'un véhicule à quatre roues motrices et d'une quantité de munitions de divers calibres.

    Dans ce contexte, le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général de corps d'armée Said Changriha, a présenté ses condoléances aux familles des deux militaires.

    Le communiqué cite Changriha disant que "l'armée confirme sa volonté de poursuivre les opérations de lutte contre les vestiges des groupes terroristes et de protéger nos frontières contre le fléau du terrorisme et de toutes les formes de crime organisé dans toutes les régions du pays, en toutes circonstances et conditions". ."

    De temps en temps, l'Algérie annonce l'élimination d'"éléments terroristes". Le ministère de la Défense a précédemment révélé que ses forces avaient mis hors d'état de nuire 23 terroristes cours de l'année 2021.  Neuf d'entre eux ont été éliminés et 8 capturés dans des opérations de l'armée. Six autres se sont rendus aux forces de sécurité.

    Depuis les années 90 du siècle dernier, les forces de sécurité ont fait face à des groupes armés, mais leur activité a diminué ces dernières années et s'est déplacée vers des zones isolées dans les montagnes et les zones désertiques bordant les pays du Sahel. Le plus important de ces groupes est "Al-Qaïda au Maghreb islamique" (AQMI).

  • Algérie : Nomination d'un nouveau directeur général de la Documentation et de la Sécurité Extérieure

    Imprimer

    Le ministère algérien de la Défense a annoncé, mercredi, la nomination du général-major, Noureddine Makri au poste de Directeur Général de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DGDSE) succédant ainsi au général-major, Mohamed Bouzit, qui occupe le poste depuis avril 2020.
     
    Le Général de Corps d’Armée et Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, Saïd Changriha, a supervisé l'installation officielle du général-major Noureddine Makri dans ses fonctions de directeur général de la Documentation et de la Sécurité extérieure, selon un communiqué du ministère de la Défense.
     
    Saïd Changriha a également adressé un ensemble d'instructions et de directives, afin de servir l'Algérie et de protéger ses intérêts.
     
    Le général-major, Mohamed Bouzit, a occupé le même poste la première fois entre 2013 et 2019 et la deuxième fois en avril 2020. Le communiqué du ministère n'a, cependant, pas publié des informations sur le nouveau directeur.
     
    Le service de renseignement algérien est actuellement composé de trois branches à savoir: le renseignement interne (sécurité intérieure), le renseignement externe (sécurité externe) et la sécurité des technologies de l'information.
     
    Depuis son arrivée au pouvoir fin 2019, le président algérien Abdelmajid Tebboune a apporté une série de changements au sein de l'institution militaire.