Galkayo

  • Somalie : 30 tués dans un attentat-suicide dans le centre du pays

    Imprimer

    Trente personnes, dont trois hauts gradés de l'armée, ont été tués vendredi 18 décembre dans un attentat-suicide dans le centre de la Somalie, devant un stade où le Premier ministre Rooble Mohamed Hussein était attendu, selon la police.  On connaît l'identité des trois officiers supérieurs tués  : Ex Galkayo DC, Mohamud Yasin Tumey ; Gen Mukhtar, Cmdr of Danab forces in Galmudug ; Capt. Marsho, deputy Danab's 6th division. Par ailleurs, le général Qooje, Commandant de la 21ème division de l'armée nationale somalienne a été  sérieusement blessé. 

    Eph61NMXEAAgh7P.jpeg

    Eph61NNW4AA2Jl1.jpeg

    Eph61NMXMAEFnvv.jpeg

    Les islamistes radicaux shebab, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué dans un bref communiqué l'attentat, qui visait selon eux le Premier ministre. Celui-ci n'était pas encore arrivé au moment de l'explosion. Les shebab ont affirmé que plusieurs officiers de l'armée avaient péri, citant les commandants de deux unités militaires locales.

    "Il y a eu une forte explosion causée par un kamikaze à l'entrée du stade, six personnes (trente selon un dernier bilan) ont été tuées dont trois hauts responsables militaires", a déclaré un policier de Galkayo, Mohamed Abdirahman, joint par l'AFP. "L'explosion s'est produite alors que le Premier ministre était attendu, pour un discours, dans le stade" de la partie Sud de Galkayo, située dans l'Etat semi-autonome de Galmudug, a-t-il ajouté. Galkayo, à 600 km au nord de Mogadiscio est à cheval entre l'Etat du Galmudug et celui du Puntland, lui-aussi semi-autonome. La ville a été le théâtre ces dernières années de violences meurtrières entre les troupes des deux régions et entre les clans rivaux occupant ses parties Nord et Sud.

    Eo-z8DYWEAEW_ci.jpeg

    Un responsable militaire de Galkayo, le colonel Ahmed Dahir, a indiqué à l'AFP que "le kamikaze visait des hauts responsables militaires qui se trouvaient près de l'entrée du stade", sans pouvoir dire "exactement combien de personnes ont péri".

    La Somalie est plongée dans le chaos depuis la chute du régime militaire du président Siad Barré en 1991, suivie d'une guerre de chefs de clans et de la montée en puissance des shebab. Ces derniers ont contrôlé la capitale somalienne avant d'en être évincés en 2011 par les troupes de l'Union africaine (UA) qui soutiennent le fragile gouvernement somalien. Ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent leurs opérations.

  • Frontlive-Chrono – Dimanche 22 décembre 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono dimanche 22 décembre 2019
    Exceptionnellement, tous les articles sont en accès libre

    Ces articles ont également été publiés en : enEnglish (Anglais) arالعربية (Arabe)

    • Irak : Une attaque suicide tue quatre policiers – Login
    • Irak : Khanaqin : Plus de dix membres de Daech tués par des frappes aériennes de la coalition – Login
    • Somalie : Incidents de sécurité – Login
    • Syrie : 12 civils tués lors de raids du régime et russe dans le nord-ouest – Login

     

  • Etat islamique: Les jeunes femmes, nouvelle cible de la propagande de l’EI, selon Europol

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais)

    Le jihadisme accorde désormais plus d’importance au rôle des jeunes femmes nées autour des années 2000, qui constituent la nouvelle cible de la propagande du groupe Etat islamique (EI), a déclaré vendredi Europol.
    L’agence européenne de coopération entre les polices criminelles, basée à La Haye, a dressé lors de la publication d’un rapport un portrait robot des femmes visées par la communication du groupe Etat islamique, à la recherche de recrues après la chute en mars de son dernier bastion.
    Nous parlons en particulier de millénaires », a déclaré Manuel Navarette, directeur du Centre européen de lutte contre le terrorisme (ECTC, selon son acronyme en anglais) d’Europol.
    « La propagande de l’EI est axée sur les femmes âgées de 16 à 25 ans, un groupe plus vulnérable à ces activités et qui ont accès aux réseaux sociaux. L’Etat islamique s’est adapté à la nouvelle cible », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.
    Très présent sur internet et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, l’EI cible particulièrement les jeunes femmes. Au fil des années, celles-ci ont obtenu au sein du groupe un rôle bien plus « offensif » que « défensif », comme cela était davantage le cas dans les groupes jihadistes avant l’apparition de l’EI.
    Les femmes ont obtenu un rôle bien plus actif, tout en gardant la responsabilité de la tenue du foyer, de la garde des enfants et du bien-être des époux, indique le rapport.
    Lorsque l’EI a commencé à perdre du terrain, l’organisation « a commencé à demander aux femmes de prendre un rôle différent, d’assister en tant que médecin ou d’une manière différente, pas seulement en tant que femme au foyer traditionnelle », a expliqué M. Navarette.
    Suite à la chute en mars du « califat » de l’EI, le groupe est resté actif dans plusieurs pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie, et continue d’être présent sur internet.
    « L’inquiétude est que cette implication accrue des femmes puisse ouvrir la voie à des changements potentiellement majeurs », souligne le rapport d’Europol, notant une hausse notamment en France et au Royaume-Uni des arrestations de femmes « liées à des activités de terrorisme ».
    La communauté internationale est confrontée au casse-tête du rapatriement de quelque 4.000 femmes et 8.000 enfants de combattants capturés ou tués en Syrie et en Irak.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le samedi 15 juin 2019

    • Kenya : 10 policiers kenyans tués dans une explosion près de la Somalie – Abonnés
    • Libye : L’Armée Nationale Libyenne du maréchal Haftar tue 12 militants Daech dans le sud du pays – Abonnés
    • Somalie : au moins huit morts dans l’explosion de deux voitures piégées dans différentes parties de Mogadiscio – Abonnés
    • Somalie : Neuf civils tués dans une attaque de représailles – Abonnés
    • Syrie: 35 combattants et 10 civils tués dans le nord-ouest – Abonnés
    • Syrie: Explosion dans une zone militaire à Damas – Abonnés
    • Yémen : La Coalition arabe bombarde des positions des Houthi à Sanaa – Abonnés
  • https://www.frontlive-chrono du 26 novembre 2018

    Imprimer

    Afghanistan: Nouvelle embuscade talibane contre la police – 22 morts

     

    Cisjordanie: Attaque à la voiture bélier à Gush Etzion

     

    Somalie : au moins 15 personnes tuées par les shebab dans un lieu de culte soufi

     

    Somalie: au moins 10 morts dans l’explosion d’un véhicule piégé sur un marché à Mogadiscio

     

    Syrie: 92 combattants, 51 civils tués en trois jours dans une bataille avec l’EI

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois