Front des Défenseurs Islamiques (FPI) (interdit)

  • Indonésie : Le gouvernement interdit le Front des défenseurs islamiques (FPI), invoquant ses liens avec les terroristes

    Imprimer

    L'Indonésie a interdit le groupe islamiste radical "Front des défenseurs islamiques" (FPI), près de trois semaines après l'arrestation de son chef pour avoir enfreint les règles du coronavirus, selon le chef du ministère de la Sécurité du pays. Malgré son idéologie radicale, le FPI est politiquement influent dans le paus.
     
    Mahfud MD a déclaré mercredi que le groupe, largement connu sous son acronyme indonésien FPI, avait été officiellement interdit, avec effet immédiat, invoquant ses liens avec le terrorisme.
     
    Un certain nombre de membres (Laskar) du FPI ont été arrêtés par la police au cours d'un raid au siège de Habib Rizieq Shihab, mercredi 30 décembre.
     
    Les groupes paramilitaires du FPI ont été sécurisées alors qu'elles gardaient le siège du FPI à Jalan Petamburan, dans le centre de Jakarta. La police a également commencé à démanteler  les panneaux d'affichage, les bannières et les autocollants collés sur le siège du FPI.
     
    Pour le porte-parole de la 212 Alumni Brotherhood (PA), Habib Novel BamukminI, l'interdiction du Front des défenseurs islamiques ( FPI ) ne va pas arrêter la lutte des musulmans pour défendre la religion et l'État. La lutte se fera par d’autres moyens. " Ils peuvent dissoudre le FPI mais ils ne peuvent pas dissoudre notre lutte. En fait, si nous voulons cet après-midi, nous déclarerons une nouvelle organisation de masse islamique, si elle est dissoute, nous la referons et ainsi de suite, qu'elle soit enregistrée ou non, nous existerons toujours", a déclaré le porte-parole.