FRANCE

  • France : Un homme armé d’un couteau attaque des policiers aux cris d'Allah akbar à Colombes  - Il est neutralisé

    Imprimer

    Les policiers ont ouvert le feu sur un individu muni d’une arme blanche qui les a attaqués en hurlant « Allah Akbar » vers 18h15 à Colombes, à hauteur du boulevard Charles-de-Gaulle. Au moment des faits, les fonctionnaires étaient en train de réaliser un contrôle d’identité dont le suspect ne faisait pas partie lorsque celui-ci les a attaqués en hurlant « Allah Akbar ». Le terroriste est décédé.

    L’agresseur, de nationalité "française", qui serait âgé de 31 ans, a été grièvement blessé par balle au niveau d’une jambe. Les policiers ont pratiqué un massage cardiaque à l'agresseur avant qu’il soit pris en charge par les secours. On a appr!s plus tard qu'il était décédé de ses blessures.  L'agresseur était inconnu du fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

    Il n’y pas eu de blessé à déplorer du côté des forces de l’ordre. Un périmètre de sécurité a été mis en place et un important dispositif de police a été déployé.

  • France : Un islamiste appelle à décapiter Marine Le Pen et Eric Zemmour

    Imprimer

    Dans une vidéo qui a abondamment circulé sur le réseau social TikTok, un homme menace ouvertement de «couper la tête» du polémiste Eric Zemmour ainsi que celle de la candidate du Rassemblement national (RN) à la présidentielle Marine Le Pen.

    S'adressant sans doute à un autre homme qu'il surnomme «mon frère», l'individu, se définissant comme un «Marocain», évoque tout d'abord à sa manière la colonisation française au Maghreb.

    Puis, son harangue achevée, il fustige vraisemblablement les Français qui, lance-t-il à son interlocuteur, «te disent aujourd'hui comment tu dois vivre et comment tu dois agir». 

    Et de poursuivre : «Marine Le Pen, elle passera pas, ni (Eric) Zemmour (...)», tient-il à prévenir.

    «On va tous se réunir et on va leur couper la tête»
    La menace se fait ensuite très claire. «On va tous se réunir inch'allah et on va leur couper la tête comme à l'époque du prophète», dit-il tout de suite toujours en référence au polémiste Eric Zemmour, potentiel candidat à l'élection présidentielle, et à Marine Le Pen, candidate déclarée du RN. 

    «Il y a des têtes qui vont tomber, ça va leur faire tout drôle», a conclu l'individu. Le compte de ce dernier a depuis été supprimé.

    Vidéo

     

  • France : Il y a un an Samuel Paty

    Imprimer

    Nous ne pardonnerons jamais l'assassinat de ce hussard de la République.

  • Emmanuel Macron  : Une diplomatie incendiaire !

    Imprimer

    Par Jacques Myard
    Président du Cercle Nation et République
    Président de l'Académie du Gaullisme

    C'est avec une certaine stupéfaction que nous avons pris connaissance des propos du Président de la République sur l'Algérie et ceux en réaction au discours du Premier Ministre malien à la tribune de l'ONU.
     
    ALGERIE : Le 30 Septembre dernier, devant des "petits-enfants" de la guerre d'Algérie réunis à l'Elysée, E. Macron dénonce le discours des autorités algériennes qui "repose sur la haine de la France" , il accuse une propagande portée par les Turcs qui réécrit l'histoire et surtout il s'interroge sur la nation algérienne : " est-ce qu'il y avait une nation algérienne avant la colonisation française ? " Il poursuit en pointant la Turquie qui fait oublier le rôle de colonisateur qu'elle a joué en Algérie.
     
    Quant au système algérien, il le juge "fatigué".
    On pourrait croire que ces propos bien peu diplomatiques, pour ne pas dire « cash » et brutaux, n'étaient pas destinés à être divulgués, eh bien non !
     
    On apprend par un article de presse fort bien renseigné, aux meilleures sources, que les déclarations du Président avaient été mises au point avec précision afin qu'elles soient divulguées, bref qu'elles aient l'impact maximal.
     
    La cible a été atteinte, le gouvernement algérien est furieux et prend des mesures de rétorsion.
     
    MALI : A peine le Premier Ministre malien est-il descendu de la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU que E. Macron fustige ses déclarations et le voue sans appel et publiquement aux gémonies anti-démocratiques.
     
    Mais les initiatives iconoclastes ne se limitent pas à des commentaires persifleurs, il vient de réinventer le traditionnel sommet France-Afrique sans inviter les chefs d'Etats africains ; et il le fait savoir, conseillé par un nouveau gourou, contempteur de la Françafrique.
    Il propose de remplacer le sommet de chefs d'Etats par des tables rondes de la société civile française et africaine qui pourront ainsi réinventer tout à loisir l'Afrique, en dénonçant les affreux colonialistes et surtout, en mettant en porte-à-faux les chefs d’Etat africains qui vont remercier la France : beau gâchis en perspective !
     
    Il se propose enfin de remplacer les sommets France-Afrique par des sommets Europe-Afrique, ainsi nos intérêts seront-ils mieux défendus par Bruxelles et l’Allemagne ...
     
    La question est très simple :
    Est-ce le rôle du Président de la République de se lancer dans des interrogations historiques sur l'existence réelle de la nation algérienne avant la colonisation ou de traiter publiquement le régime algérien de "régime fatigué" ?
     
    Est-ce le rôle du Président de la République de répondre par un "smash" au Premier Ministre malien ?
     
    En d'autres termes, es- ce le rôle du Président de jeter de l'huile sur le feu ?
     
    Sur le fond, E. Macron n'a pas tort dans les reproches qu'il adresse à l'Algérie, il a même raison; il en va de même pour ses commentaires sur le Premier Ministre malien.
     
    Mais dans l'ordre international, E.Macron agit en amateur et même en incendiaire ; loin de calmer le jeu, il l'aggrave au détriment de nos intérêts, sans possibilité de trouver de solution à brève échéance en raison du paroxysme des tensions qu'il provoque.
     
    Dans l'ordre international, les chefs d'Etats constituent le sommet des relations internationales, il n'y a rien au-dessus d'eux pour rattraper, corriger leurs fautes et éviter l'affrontement .
     
    Evincer les chefs d'Etats des réunions diplomatiques pour les organiser autour de palabres estudiantins est-il un grand pas en avant sur la compréhension du monde, bel amateurisme !
     
    Les bouches de canons du Roi de France portaient une devise célèbre et fort instructive :
     
    " Ultima ratio regum "
    La force est le dernier argument des Rois.
     
    E. Macron devrait la méditer car c'est toujours dans cet adage que s'inscrit la géostratégie mondiale, loin très loin de ses utopies et de ses commentaires oiseux qui nous brouillent avec l'Afrique !

    Lien permanent Catégories : ALGÉRIE, FRANCE, Macron, MALI, Myard Jacques 0 commentaire
  • France :  Sans commentaires !

    Imprimer

    On hésite à qualifier entre les mots "imbécilité", "inhumanité" ou "pulsions terroristes" pour qualifier ce sinistre individu

    Lien permanent Catégories : FRANCE, Matis Gaetan 0 commentaire
  • France : Un islamiste fiché "S" voulait commander une Kalachnikov sur "Darknet" et s'était renseigné sur des synagogues

    Imprimer

    Un islamiste, fiché S, âgé de 27 ans, a été interpellé le 1er septembre dernier à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Il avait commandé une kalachnikov avec six chargeurs sur ledarknet mais les forces de l’ordre ont intercepté le colis arrivant des États-Unis. Le suspect a été mis en examen pour association de malfaiteur terroriste criminelle avant d’être écroué.

    Les enquêteurs de la section anti-terroriste (SAT) de la police judiciaire parisienne et ceux de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) conjointement saisis de cette enquête, ont depuis fait des découvertes inquiétantes révèle RTL.

    Des recherches concernant les synagogues et la Syrie
    Le suspect avait-il comme projet de commettre un attentat ? Son téléphone a été exploité et les policiers ont découvert qu’il avait fait des recherches au sujet de plusieurs synagogues, mais également concernant les méthodes pour rejoindre la Syrie. Il aurait également recherché un moyen de se procurer une machette. Néanmoins, le dossier n’est à ce stade pas considéré comme un attentat déjoué par les autorités indiquent nos confrères.

    Les policiers avaient repéré cet homme car il fréquentait des individus fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste). Sa commande d’arme sur darknet a été repérée par les services de renseignement.

  • France : Un arabe se filme en train d'insulter des pompiers et menace la police aux cris d' "Allah Akbar"

    Imprimer

    JOM4TOpJ.jpegUn «arabe et musulman banlieusard» comme il se définit lui-même, a mis en ligne une vidéo le montrant en train de voler du matériel dans un camion de pompiers de Paris alors que ceux-ci mènent une intervention dans une école à Ablon-sur-Seine dans le Sud-Est de la banlieue parisienne.

    Dans la vidéo; on peut voir une photo des pompiers avec le commentaire : «fils de pute».

    Dans une autre vidéo sur le même réseau social, l'abruti qui se fait appeler Rayan et qui rassemble plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur les réseaux sociaux annonce qu'il va «aller dans le commissariat, Allah Akbar, je vais les niquer», en imitant des tirs d'armes à feu avec son poing.

    Il a été interpellé dimanche 3 octobre en fin d'après-midi et libéré après une garde à vue de moins de 24h. Il devra suivre un stage de citoyenneté