Fouli

  • Tchad : six militaires tués dans deux attaques

    Imprimer

    (Attention E.B.)

    Six militaires tchadiens ont été tués et plusieurs autres blessés, dans deux attaques distinctes, vendredi et samedi, respectivement au Lac Tchad et près des frontières libyennes, a-t-on appris de sources sécuritaires, dimanche.

    « Samedi, l’un des véhicules de l’armée tchadienne qui effectuait des patrouilles entre les départements de Fouli et Kaya, a sauté sur une mine de Boko Haram à Fouli », a indiqué le gouverneur de la province du Lac, le général de division Abadi Saïr Fadoul.

    « Trois militaires ont été tués et huit autres blessés dans l’explosion », a précisé le gouverneur Abadi.

    Une deuxième attaque avait eu lieu, la veille, au nord du Tchad. Trois agents des renseignements ont été tués par un autre groupe armé selon les autorités locales tchadiennes.

    « Vendredi vers 14 heures, des hommes armés ont ouvert le feu sur un véhicule qui avait à bord des agents des renseignements, en mission de reconnaissance à Kouri près de la frontière avec la Libye », a indiqué le gouverneur de Tibesti, Ali Maidé Kébir.

    « Le bilan fait état de trois militaires tués et deux blessés. Pour l’heure, les terroristes qui ont ouvert le feu sur nos forces n’ont pas été identifiés. Dans cette localité, les forces tchadiennes font souvent face aux rebelles tchadiens, soudanais, libyens et des orpailleurs », a souligné le gouverneur.

    Depuis la découverte des mines d'or dans le massif du Tibesti dans les années 2012-2013, de nombreux Tchadiens et étrangers tentent leur chance dans les sites d'orpaillage du nord tchadien. Il y a souvent des affrontements très violents dans cette localité aurifère du Tibesti.

    En décembre 2018, des combats meurtriers entre des groupes armés venus de Libye et des orpailleurs ont eu lieu dans la zone aurifère de Kouri Bougoudi.

    Selon la Convention tchadienne des droits de l'homme (CTDH), plus de 30 personnes avaient trouvé la mort et de plus de 200 blessés parmi les orpailleurs dans ces affrontements.