Forces Nationales pour le Changement

  • Libye : La France annonce que 300 mercenaires ont quitté la Libye

    Imprimer

    Le ministère français des Affaires étrangères a rapporté que 300 mercenaires étrangers ont quitté l' est de la Libye mardi 4 janvier.

    "Ce premier retrait, qui est un premier signe positif, a été annoncé à la veille de la conférence de Paris sur la Libye le 12 novembre dernier", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, ajoutant que cette démarche doit être suivie du complet retrait de tous les mercenaires, combattants et forces étrangères présents dans le pays. Le ministère français a également précisé que les mercenaires au départ étaient originaires du Tchad .

    Le retrait des combattants et des forces étrangères de Libye avait déjà été instauré avec le cessez-le-feu convenu du 23 novembre 2020, et aurait dû être achevé d'ici janvier 2021. Les mercenaires du groupe russe Wagner ont soutenu l'Armée nationale libyenne (ANL), tandis que la Turquie a envoyé ses propres troupes et des mercenaires syriens pour soutenir l'ancien gouvernement de Tripoli dirigé par Fayez al-Serraj. Selon des experts de l'ONU, les deux parties au conflit ont déployé des mercenaires du Tchad, du Soudan et de la Syrie.

    Pendant ce temps, les Forces nationales pour le changement ont appelé à la tenue successive d'élections générales dans le pays , en commençant par les législatives et, plus tard, les présidentielles. Cette demande a été faite lors d'une réunion avec la conseillère spéciale du secrétaire général de l'ONU en Libye, Stephanie Williams, et le chef par intérim de la mission de l'ONU, Rizdon Zeninga, avec des représentants des Forces nationales pour le changement, qui comprennent un groupe de partis libyens, au siège de la mission à Tripoli. Pour sa part, Williams a souligné la nécessité de continuer à aller de l'avant et de répondre aux aspirations des 2,8 millions de citoyens libyens qui se sont inscrits pour voter aux élections.