forces de Libération d'Afrin

  • Syrie : Un soldat turc tué lors d'une attaque de combattants kurdes dans le nord ouest de la Syrie

    Imprimer

    Un soldat turc a été tué lors d'une attaque des forces kurdes dans le nord-ouest de la Syrie le jeudi 3 décembre, a annoncé le ministère turc de la Défense.

    L'attaque visait une position militaire turque près de la ville de Xezwe dans le nord-ouest d'Alep. Le ministère de la Défense turc a affirmé que les troupes avaient riposté, neutralisant six des assaillants.

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a rapporté que trois autres militaires turcs avaient été blessés dans l'attaque.

    Selon la déclaration du ministère de la Défense turc, des opérations étaient toujours en cours dans les environs de Xezwe avec le soutien de drones.

    La Turquie a affirmé que l'attaque avait été menée par les unités de protection du peuple kurde, YPG. Cependant, des sources kurdes ont déclaré que les Forces de libération d'Afrin (ALF) étaient à l'origine de l'attaque.

    En septembre, l'ALF avait déjà ciblé la position turque à Xezwe avec plusieurs missiles guidés antichar. L'attaque avait blessé plusieurs militaires et a entraîné de lourdes pertes matérielles.

    L'ALF a été formée suite à l'occupation turque d'Afrin en 2018. Depuis lors, le groupe kurde a mené des dizaines d'attaques contre l'armée turque et ses mandataires dans le nord-est, le nord et le nord-ouest d'Alep. Plusieurs militaires turcs et des dizaines de militants syriens ont été tués par le groupe.

  • Syrie : La guérilla kurde revendique la responsabilité d'une attaque contre un poste turc dans le "grand Edleb"

    Imprimer

     

    Ehy5WlkWsAEmBRm.jpeg

    Les Forces de libération d'Afrin (ALF) ont revendiqué la responsabilité de la récente attaque d'un poste d'observation militaire turc dans le "Grand Edleb".

    Un certain nombre de roquettes ont visé le poste, qui est situé près de la ville de Xezwe dans le nord-ouest d'Alep, le 12 septembre dans l'après-midi. L'attaque a causé de graves dégâts matériels. Plusieurs membres des services turcs ont été blessés.

    "Le 12 septembre, nos forces ont mené une opération visant un poste de l'armée d'occupation turque dans la ville de Xezwe, dans le district de Jandaris", a déclaré l'ALF dans un bref communiqué publié le 13 septembre.

    Le groupe de guérilla kurde a déclaré qu'il révélerait les résultats de l'attaque du poste de Xezwe et qu'il diffuserait une vidéo de l'opération.

    L'armée turque a répondu à l'attaque de l'ALF en bombardant les villes d'Aqiybah, Sughanka et Burj al-Qas, tenues par les Kurdes. Plus tard, une deuxième attaque a visé le même poste militaire turc. Cette fois, cependant, aucune perte n'a été signalée.

    L'ALF a été formé après l'occupation d'Afrin par les forces turques en 2018. Depuis lors, le groupe kurde a mené des dizaines d'attaques contre l'armée turque et les rebelles syriens pro-turcs dans le nord-est, le nord et le nord-ouest d'Alep. Des dizaines de combattants soutenus par la Turquie ont été tués par le groupe.

    L'attaque du poste de Xezwe a été l'une des opérations les plus audacieuses de l'ALF. Le succès de cette attaque prouve que le groupe kurde s'efforce de développer ses capacités.

    Vidéo de l'attaque d'un poste turc dans la province d'Alep (12 septembre)