Forces de Défense de Shabwah

  • Yémen : Violents affrontements dans le secteur d'Ataq entre les forces du sud et des pro-Frères musulmans

    Imprimer

    Ataq, la capitale de la province de Shabwa, a été le théâtre de violents affrontements pendant deux jours entre les Forces du Sud et des hommes armés des Forces spéciales de sécurité et de l'axe militaire d'Ataq. Vidéo.

    Les affrontements ont éclaté dans la ville d'Ataq après la décision de limoger le commandant pro-Islah (pro-Frères musulmans) des Forces spéciales de sécurité.

    Des unités des Forces de défense de Shabwa (anciennement Shabwani Elite force) et des soldats des Brigades des Géants du Sud se sont affrontés avec des hommes armés des Forces spéciales et de l'axe militaire Ataq avec des armes lourdes, moyennes et légères.

    Les affrontements ont entraîné la mort du major Ahmed Lashqum Al-Awlaki, commandant de la Brigade d'urgence et d'intervention rapide de l'axe Ataq, selon des sources officielles. 

    Lashqum était l'un des plus importants commandants militaires affiliés à l'Islah dans le gouvernorat.

    Selon les sources, les forces militaires pro-Islah sont actuellement retranchées dans un certain nombre de bâtiments gouvernementaux à Ataq, après avoir déployé des tireurs d'élite sur les toits et les balcons des bâtiments gouvernementaux et civils.

    Les forces de défense de Shabwa et les brigades des géants contrôlent l'aéroport international d'Ataq et la majeure partie de la ville, à l'exception de l'entrée sud et de certains camps militaires à proximité où des membres des forces spéciales sont déployés. Les Brigades des Géants du Sud et les Forces de défense de Shabwah tentent notamment de capturer le camp militaire de Shuhdaa à l'ouest d'Ataq. C'est le camp le plus stratégique d'Ataq où les forces pro-Frères musulmans sont retranchées avec la plupart de leurs armes. Vidéo des Brigades des Géants du Sud.

    Jusqu'à présent, aucune des parties n'a pris le dessus avec une reprise intermittente des affrontements, avec des rapports d'efforts de médiation.

    Les affrontements ont entraîné la mort du major Ahmed Lashqum Al-Awlaki, commandant de la Brigade d'urgence et d'intervention rapide dans l'axe Ataq, selon des sources officielles. 

    Lashqum est l'un des plus importants commandants militaires affiliés à l'Islah dans le gouvernorat.

    Selon les sources, les forces militaires pro-Islah sont actuellement retranchées dans un certain nombre de bâtiments gouvernementaux à Ataq, après avoir déployé des tireurs d'élite sur les toits et les balcons des bâtiments gouvernementaux et civils.

    Les forces de défense de Shabwa et les brigades des géants contrôlent l'aéroport international d'Ataq et la majeure partie de la ville, à l'exception de l'entrée sud et de certains camps militaires à proximité où des membres des forces spéciales sont déployés.

    Jusqu'à présent, aucune des parties n'a résolu la bataille avec une reprise intermittente des affrontements, avec des rapports d'efforts de médiation.

  • Yémen : Attaques d'al-Qaida dans la province de Shabwah

    Imprimer

    Le bilan de l'attaque qui a visé un poste de contrôle dans le gouvernorat de Shabwah, dans l'est du Yémen, à l'aube du mercredi 22 juin 2022, est de 5 morts et 5 blessés.

    Selon des sources, les forces de sécurité ont retrouvé la voiture des assaillants, qui seraient des membres d'Al-Qaïda.

    Une source au sein de la police yéménite du gouvernorat de Shabwah a indiqué que  l'attaque contre le poste de contrôle des "Forces de défense de Shabwah" à Ibn Amer, à l'entrée est de la ville d'Ataq, le centre du gouvernorat de Shabwah, a fait 5 morts et 5 blessés. Les Forces de Défense de Shabwah sont soutenues par les Emirats Arabes Unis.

    Photos de quelques uns des soldats des Forces de Défense de Shabwah décédés :
    FV1p268XoAA3ig6.jpeg

    L'attaque survient quelques heures après que 6 soldats de l'armée yéménite aient été tués et blessés lors d'une embuscade qui visait un véhicule militaire dans le district d'Ahwar, à l'est du gouvernorat d'Abyan, dans le sud du Yémen. Ahwar est contrôlée par les membres du parti islamique al-Islah et du Conseil de Transition du Sud.
    2022:22:06.jpeg

    Et fin mai, 5 soldats yéménites avaient été tués et 6 membres des Forces de défense de Shabwah du Conseil de transition du Sud (CTS) avaient été blessés lors de deux attaques distinctes, soupçonnées d'avoir été menées par des éléments d'al-Qaïda à la périphérie d'Ataq.
    Carte.jpeg