Financement du terrorisme

  • Espagne : Arrestation d'une jihadiste sur le point de se rendre en Syrie

    Imprimer

    Une Espagnole, qui préparait son départ pour la Syrie où elle devait épouser un jihadiste, a été arrêtée mercredi dans la région de Valence (est), a annoncé vendredi la police espagnole.

    Cette Espagnole "fortement radicalisée" dont l'âge n'a pas été précisé, a commencé à intéresser les enquêteurs lorsqu'elle est passée "d'une vie totalement occidentale à une autre où elle portrait le niqab et défendait les principes les plus radicaux du jihadisme", a détaillé la police dans un communiqué.

    Depuis 2014, la police espagnole a arrêté huit femmes jihadistes qui avaient l'intention de se rendre "sur une zone de conflit", mais il n'y en avait pas eu depuis plus de trois ans, la dernière remontant à février 2017.

    En janvier 2020, la femme arrêtée mercredi s'est rendue en Turquie, où elle est entrée en contact avec les membres d'une structure jihadiste, installés dans le nord-est de la Syrie. Après son retour en Espagne, elle avait poursuivi ses échanges avec eux et envoyé près de 5.000 euros à des membres due l'Etat islamique (EI), précise le communiqué.

    "Son désir d'être martyre et sa récente exaltation pour les attentats commis en France" dont la décapitation du professeur Samuel Paty, "ont entraîné son arrestation immédiate", a expliqué la police.

    Présentée à un juge vendredi matin, elle a été placée en détention provisoire pour participation à une entreprise terroriste, financement du terrorisme, velléité de départ sur une zone de conflit et apologie du terrorisme.

  • Espagne: arrestation d’un Syrien accusé de financer le retour des djihadistes européens

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)esEspañol (Espagnol)

    La police espagnole a annoncé vendredi l’arrestation d’un Syrien soupçonné d’avoir financé le retour des djihadistes européens pour le compte de Daech.
    L’homme, soupçonné de « délit de financement d’activités terroristes », a été arrêté mardi à son domicile de Madrid et placé en détention provisoire mercredi, a précisé une porte-parole. Il s’agissait d’un intermédiaire « qui faisait parvenir en Syrie l’argent provenant de sympathisants jihadistes » à des membres du groupe Etat islamique pour leur permettre de rentrer en Europe, explique la police dans un communiqué.
    Ces envois se faisaient selon différents canaux clandestins, mais le principal utilisé était le système traditionnel de paiement informel de la « hawala », dans lequel une somme est remise à un agent qui charge un correspondant de verser la même somme au destinataire final.
    Les combattants étrangers utilisaient les réseaux sociaux pour demander à leurs sympathisants de financer leur voyage.
    Cette opération « s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la nouvelle stratégie de Daech, qui après sa perte de contrôle territorial a demandé à ses membres de retourner dans leur pays d’origine », précise le communiqué.

    On estime que plus de 41 000 personnes provenant de dizaines de pays du monde entier ont rejoint Daech en Syrie et en Irak – dont environ un quart sont des femmes et des enfants.
    La grande majorité des militants de Daech auraient été tués ou capturés. On ne sait pas combien d’étrangers sont morts.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le vendredi 31 mai 2019

    • Afghanistan : 4 Afghans tués et 4 Américains blessés par une voiture piégée – Abonnés
    • Cisjordanie : un Palestinien tué par des tirs israéliens – Abonnés
    • Espagne: arrestation d’un Syrien accusé de financer le retour des djihadistes européens – Lire l’article
    • Irak : une série d’attentats terroristes à Kirkouk City : six morts, 18 blessés – Abonnés
    • Israël/Cisjordanie: Attaque au couteau dans la vieille ville de Jérusalem: 2 Israéliens blessés, dont un dans un état critique – Abonnés
    • Philippines: Un otage néerlandais tué lors d’une tentative d’évasion – Abonnés