Fatah al-cham

  • Liban : L'armée libanaise en alerte face aux "cellules terroristes" qui tentent de faire leur réapparition

    Imprimer

    L'armée libanaise a assuré, lundi 30 août 2021, dans un message publié à l'occasion du quatrième anniversaire de la fin de l'opération "Aube des jurds", qu'elle restait "en alerte" face aux cellules terroristes qui tentent de faire leur réapparition au Liban. 

    L'opération avait été lancée fin août 2017 contre les jihadistes du groupe État islamique qui étaient déployés dans les jurds (arrière-pays) de Qaa et Ras Baalbeck, deux localités de la zone frontalière avec la Syrie. Elle faisait suite à une bataille lancée par le Hezbollah contre les jihadistes du Front Fateh el-Cham (ex al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda) et a débouché sur un accord conclu pour leur évacuation vers la région de Deir ez-Zor, en Syrie, en échange de la libération de prisonniers (principalement du Hezbollah) et d'informations sur des soldats qui avaient disparu dans la région. 

    "A l'occasion de la quatrième commémoration de la bataille de l'Aube des jurds, nous nous souvenons des martyrs dont le sang a permis de libérer les jurds et commémorons notre victoire contre le terrorisme", a écrit l'armée sur son compte Twitter. Elle a ajouté qu'elle restera "en alerte face aux cellules qui essaient d'exploiter la situation actuelle pour faire leur réapparition" au Liban. 

    Les autorités mettent régulièrement en garde contre la présence au Liban de "cellules terroristes dormantes" et les risques sécuritaires liés à l'effondrement du pays en raison de la grave crise socio-économique.