Etat islamique

  • Afghanistan : Explosion à Kaboul - au moins huit morts

    Imprimer

    À la suite d'une explosion dans le quartier chiite de Sar-e-kariz, à l'ouest de Kaboul, au moins huit civils ont été tués et 18 autres blessés, ont indiqué des témoins oculaires.

    L' explosion s'est produite vendredi soir (5 août) près de la mosquée Imam Baqir parmi des habitants du quartier de Sar-e-kariz, dans le 6e district de sécurité de Kaboul.

    Les rapports indiquent que cette explosion a été causée par des explosifs intégrés dans un tricycle vendant de la crème glacée.

    Les explosifs ont explosé près de cette mosquée juste au moment où les femmes et les enfants sortaient de l'édifice religieux.

    Dans un message publié sur Telegram, l’Etat islamique a revendiqué cette attaque meurtrière.

    Lien permanent Catégories : AFGHANISTAN, Etat islamique, Kaboul 0 commentaire
  • Afghanistan : L'Etat islamique s'étend dans le pays

    Imprimer

    (image d'archive)

    Le ministère russe des Affaires étrangères a révélé que le nombre de militants de l'Etat islamique a triplé depuis le retrait américain d'Afghanistan et le contrôle du pouvoir par les talibans dans ce pays.

    Le nombre de militants de cette organisation islamique a été multiplié par trois depuis l'arrivée au pouvoir des talibans, a déclaré Kabulov Zamir.jpegZamir Kabulov (photo ci-contre), directeur du deuxième département Asie du ministère russe des Affaires étrangères, qui est également l'envoyé du président russe en Afghanistan.

    Il a noté qu'après l'arrivée au pouvoir des talibans et leurs mesures de répression contre l'Etat islamique, leur nombre serait d'environ deux mille membres.

    Cela signifie une multiplication par trois de leur nombre. Ceci est considéré comme l'aspect le plus négatif de l'évolution de la situation afghane, car l'objectif de l'Etat islamique, comme par le passé, est de déstabiliser non seulement l'Afghanistan lui-même, mais également ses voisins.

    L'Etat islamique a lancé plusieurs attaques sanglantes contre des installations et des institutions civiles et militaires en Afghanistan après et pendant le retrait américain

  • Afghanistan : une attaque armée vise un temple hindou à Kaboul

    Imprimer

    Des hommes armés, qui pourraient être membres de l'Etat islamique, ont mené une attaque contre un temple hindou et sikh, dans la capitale afghane Kaboul, selon le ministère de l'Intérieur de l'administration talibane.

    Le ministère a déclaré, samedi 18 juin 2022 dans un communiqué, que des hommes armés sont entrés dans le temple hindou et sikh "Gudwara Karte Parwan" dans le quartier de Parwan Seh, du 4e district de Kaboul, et ont mené une attaque armée et provoqué une explosion. Vidéo.

    Le communiqué indique que l'opération pour neutraliser les assaillants, qui sont entrés dans le temple, se poursuit toujours.

    Selon des témoins oculaires, l'attaque s'était produite lors d'un rituel organisé dans le temple pour les fidèles des deux religions.

    Les forces talibanes ont verrouillé tous les accès menant au temple et interdit la circulation. Pour l’heure, les autorités n’ont encore émis aucun communiqué faisant état d’un bilan des victimes, mais selon des informations locales, il y aurait déjà au moins deux morts.

    Lien permanent Catégories : AFGHANISTAN, Etat islamique, Kaboul 0 commentaire
  • Afghanistan : Trois explosions

    Imprimer

    Trois explosions simultanées se sont produites dimanche 12juin 2022, dans différentes provinces d'Afghanistan. Deux d'entre elles ont visé des talibans, selon l'agence de presse afghane "Asfaka".

    L'explosion d'une mine en bordure de rue, près du marché des changes, dans la ville de Kunduz a blessé au moins 4 civils. À Faizabad, la capitale de la province de Badakhshan, un engin explosif a explosé à côté d'un poste de police occupé par les talibans, et dans la province de Kunar, un engin explosif a pris pour cible un véhicule des talibans dans la ville d'Asadabad. L'explosion a entraîné la mort de cinq talibans.

    Les autorités locales n'ont fait aucun commentaire sur les explosions et aucune victime n'a été signalée, mais les soupçons se portent sur les membres de l'Etat islamique-Khorasan.

    De son côté, l''État islamique-Khorasan (ISKP) a revendiqué une attaque à l'engin explosif ayant visé, samedi 11 juin, un bus transportant du personnel pénitentiaire travaillant dans la prison de Pul-e-Charkhi à l'est de Kaboul. L'ISKP affirme que 6 gardiens de prison auraient été tués et d'autres blessés. 
    FVBAaf6WYAAAJmy.jpeg

    Deux morts dans une attaque contre un bus à Mazar-i-Sharif, dans le nord
    Deux hommes armés ont ouvert le feu dimanche sur un bus transportant des techniciens employés dans un aéroport du nord de l'Afghanistan, tuant au moins deux personnes et en blessant six autres, selon la police.

    Le véhicule "a été attaqué alors que l'équipe technique se rendait à l'aéroport" de la ville de Mazar-i-Sharif, où les techniciens s'apprêtaient à prendre leur service, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police provinciale de Balkh, Mohammad Asif Waziri.
    g1-UizaH.jpeg

    Cette attaque survient alors que les compagnies aériennes étrangères n'ont pas encore repris leurs vols vers la capitale Kaboul et d'autres villes afghanes, depuis que les talibans ont pris le pouvoir en août. Elles invoquent notamment des questions de sécurité pour leurs équipages et les passagers.

    Des combattants talibans assurent actuellement la sécurité de toutes les installations aéroportuaires du pays, et les autorités ont récemment confié à une société des Émirats arabes unis la gestion du contrôle des passagers et des bagages dans plusieurs aéroports afghans, dont celui de Kaboul.

    Le nombre d'attentats a diminué dans le pays depuis l'arrivée au pouvoir des talibans, mais une série d'attaques meurtrières à la bombe, dans lesquelles des dizaines de personnes ont trouvé la mort, a frappé le pays fin avril, pendant le mois du ramadan, et aussi fin mai. La plupart ont été revendiquées par l'Etat islamique, et ont visé principalement la communauté chiite. 

     

  • Afghanistan : Au moins 16 morts dans quatre attentats revendiqués par l'Etat islamique

    Imprimer

    Au moins seize personnes ont été tuées, mercredi 25 mai 2022 en Afghanistan dans quatre attentats à la bombe, trois contre des minibus à Mazar-i-Sharif (Nord), revendiqués par l'Etat islamique, et un contre une mosquée dans la capitale Kaboul, selon les autorités.

    A Mazar-i-Sharif, la grande ville du nord, "les bombes ont été placées à bord de trois minibus dans différents quartiers de la ville", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police provinciale de Balkh, Asif Waziri.

    Au moins dix personnes sont mortes et une quinzaine d'autres ont été blessées, selon la police et les service de santé. L'Etat islamique a revendiqué ces attaques dans la soirée de mercredi.

    "Les soldats du califat ont fait exploser deux bombes placées sur deux bus (...) et une troisième bombe sur un troisième bus", a indiqué l'Etat islamique via ses chaînes Telegram.

    Selon Najibullah Tawana, responsable du service de santé de Balkh, trois femmes figurent parmi les dix tués dans les explosions des minibus. A Kaboul, un autre attentat à la bombe a visé la mosquée de Hazrat Zakaria, située près d'un carrefour, tuant au moins six personnes et en blessant 18 autres, selon un dernier bilan donné dans la nuit de mercredi à jeudi sur Twitter par le porte-parole de la police de la capitale, Khalid Zadran.

    Le nombre d'attentats a diminué dans le pays depuis que les talibans ont pris le pouvoir en août, mais une série d'attaques meurtrières à la bombe, dans lesquelles des dizaines de personnes ont trouvé la mort, a frappé le pays fin avril, pendant le mois de ramadan.

    Bombe dans un ventilateur de la mosquée
    A Kaboul mercredi soir, des témoins ont vu plusieurs ambulances rouler à toute vitesse vers les lieux de l'explosion, qui n'a pas été revendiquée jusque-là. Le ministère de l'Intérieur a précisé que la bombe avait été placée à l'intérieur d'un ventilateur dans la mosquée. Vidéo.

    Certaines des attaques meurtrières qui ont frappé le pays fin avril ont été revendiquées par l'Etat islamique et avaient visé en particulier la minorité chiite hazara, considérée comme hérétique par l'Etat islamique.

    L'Etat islamique-Khorasan, la branche afghane de l'organisation islamique est basée dans la province orientale de Nangarhar, à proximité des routes de trafic de drogue et d'êtres humains vers le Pakistan.

    L'organisation accuse les fidèles talibans d'abandonner le djihad.

    Le 28 avril, déjà à Mazar-i-Sharif, des attentats à la bombe, revendiqués par l'Etat islamique, contre deux minibus transportant des passagers chiites, avaient fait neuf morts. Le 21 avril, une mosquée chiite de cette ville avait aussi été la cible d'une bombe. Au moins 12 personnes avaient été tuées et 58 blessées, et là encore l'Etat islamique avait revendiqué l'attaque. Le lendemain, au moins 36 personnes, dont des enfants, avaient trouvé la mort à Kunduz (nord-est) dans un autre attentat à la bombe contre une mosquée sunnite, fréquentée par des soufis, pendant la prière du vendredi. Les Soufis sont également considérés comme hérétiques par les islamistes de l'Etat islamique. A Kaboul, dix personnes avaient été tuées le 29 avril lors d'une explosion dans une mosquée sunnite, après la prière du vendredi.

    Les talibans tentent de minimiser la menace de l'Etat islamique-Khorasan et mènent une lutte sans pitié contre le groupe, qu'ils combattent depuis des années. Ils ont multiplié les raids, notamment dans la province orientale de Nangarhar, et arrêté des centaines d'hommes accusés d'en faire partie. Ils assurent depuis quelques mois avoir vaincu l'Etat islamique-Khorasan, mais les analystes estiment que le groupe extrémiste constitue toujours le principal défi sécuritaire pour le nouveau pouvoir afghan.

  • Afghanistan : Attentat de l'Etat islamique à Kaboul

    Imprimer

    Shahram Mowahed (kamikaze du 22:05:2022).jpegL'Etat islamique Khorasan a revendiqué la responsabilité d'un attentat suicide visant une cérémonie « commémorative » pour le 6e anniversaire de la mort de son chef, le mollah Akhtar Mansour.

    Selon le media de propagande de l'Etat islamique, Amaq, le kamikaze istishhadi Shahram Muwahid (photo) a déclenché sa ceinture explosive à proximité des dirigeants talibans, tuant "un certain nombre" d'entre eux.

    L'attentat a eu lieu dimanche 22 mai 2022 devant l'hôtel Istiqlal dans le secteur PD15.

  • Таджикистан : Со стороны Афганистана был зафиксирован ракетный обстрел приграничной территории Таджикистана

    Imprimer

    Сообщает погранслужба республики
    Отмечается, что в ходе ракетной атаки боевики выпустили 7 ракет: 4 снаряда в реку Амударья, еще 3 в лесополосу поблизости от афгано-таджикской границы. Пограничниками был открыт ответный огонь.

    «Военнослужащие видели машину, в которой находились террористы. Автомобиль сгорел, трое злоумышленников получили ранения, один – особо тяжелое», – проинформировали в погранслужбы Таджикистана. Местные источники в районе Хаджа Гар афганской провинции Тахар сообщают, что террористы, прибывшие на автомобиле Toyota, сумели скрыться, выпустив семь ракет.

    Это уже второй ракетный обстрел приграничного района за последние несколько недель. Предыдущее нападение было совершено на приграничную территорию Узбекистана.
    FSLtGsXWUAAUc2e.jpeg

    Ответственность за нападение взяла на себя группировка Исламское государство :
    FSLwJqIWQAM1U1J.jpeg

    Взрыв в мечети
    Также, по сообщениям афганских источников, взрыв произошел в мечети. На данный момент точной информации нет.