Etat islamique en Turquie

  • Turquie : Ankara annonce l'arrestation de Mahmut Uzden, le plus haut responsable de l'Etat islamique en Turquie

    Imprimer

    Le ministre turc de l'Intérieur, Suleiman Soylu, a déclaré mardi 1eer septembre que la police avait arrêté Mahmut Uzden, le plus haut responsable de l'Etat islamique en Turquie. Uzden, qui dirigeait les militants de l'Etat islamique opérant sur le territoire turc, avait le rang d'émir.

    Soylu a déclaré sur Twitter que "des complots importants" avaient été découverts lors de la saisie d'une grande quantité de documents en la possession du militant. Il n'a donné aucun autre détail supplémentaire.

  • Turquie : La police arrête 27 personnes qu'elle soupçonne de liens avec l'Etat islamique

    Imprimer

    Plusieurs opérations concomitantes menées dans 15 districts de la mégapole Istanbul contre Daesh ont permis d'interpeller 27 suspects.
    Les équipes de la brigade anti-terroriste d'Istanbul ont décidé de lancer une enquête pour interpeller les détenteurs des comptes sur les réseaux sociaux faisant l'apologie de Daech.
    A l'issue de l'enquête, les policiers ont lancé des opérations dans 15 différents districts d'Istanbul et interpellé 27 suspects qui ont été placés en garde à vue.
    Lors de ces opérations, plusieurs documents de l'organisation et des fichiers numériques ont été saisis. La police a déclaré qu'elle avait appris que les personnes avaient reçu l'ordre de commettre un attentat en représailles à des publications dans les médias sociaux insultant le prophète Mahomet. Les descentes de police ont eu lieu dans 15 districts d'Istanbul.
    L'État islamique a mené de nombreux attentats en Turquie, notamment contre une boîte de nuit à Istanbul le 1er janvier 2017, où 39 personnes avaient été tuées, et un attentat à la bombe dans le cœur historique de la ville qui a tué 12 personnes en 2016.

     

  • Turquie: arrestation de 10 suspects de l'Etat islamique

    Imprimer

    Les équipes antiterroristes turques ont mené une opération de sécurité à Istanbul, au cours de laquelle elles ont arrêté 10 terroristes étrangers présumés liés à l'Etat islamique.
    L'agence Anadolu a rapporté que les équipes se sont déployées dans 10 districts d'Istanbul aujourd'hui et ont arrêté 10 personnes, dont des Azerbaïdjanais, 4 Syriens, un Palestinien, un Ouzbek et 3 Turcs.
    Les équipes ont saisi des pistolets et des radios aux endroits couverts par l'opération.
    L'agence a cité des sources informées affirmant que les autorités sécuritaires ont entamé des procédures d'expulsion contre les Syriens, les Palestiniens et les Ouzbeks, tandis que les enquêtes se poursuivent auprès des citoyens turcs et azerbaïdjanais.

  • Frontlive-Chrono du mardi 18 février 2019

    Imprimer

    Frontlive-Chrono du 18 février 2020 – Liste des articles mis en ligne

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

    Attention: Les articles de Frontlive-Chrono sont accessibles aux seuls abonnés
    – Se connecter en utilisant le mot de passe et cliquer sur « rester connecté ».
    – Pour les lecteurs qui ne seraient pas encore abonnés,  cliquer sur « s’abonner » dans la barre d’outils, choisir le type d’abonnement en cliquant sur une des durées proposées et suivre les instructions.
    – Trois types d’abonnements: 12/mois – 60€ pour six mois ou 100€ pour un an.
    Les abonnés bénéficient d’un accès à tous les articles protégés listés dans « catégories ».


    Le Danemark renvoie ses soldats en Irak

    La ministre danoise de la Défense, Trine Bramsen, a indiqué que le 1er mars, les soldats danois évacués temporairement au Koweït après l’élimination du commandant de l’unité al-Quds, le général Kassem Suleimani, seront renvoyés sur la base militaire d’Ain al-Assad. « Nous luttons contre le terrorisme et il est important que nous ne permettions pas que…CONTINUER LA LECTURE


    Libye : Les forces de Haftar détruisent un bateau turc dans le port de Tripoli

    Un bateau turc transportant des soldats, des armes et des munitions a été la cible d’une attaque dans le port de Tripoli, ce mardi 18 février. L’attaque a eu lieu après que le déchargement de matériel de guerre, ainsi que des chars et des soldats, ait été confirmé. L’agence turque Anadolu a rapporté qu’au moins…CONTINUER LA LECTURE


    Mali: Incidents sécuritaires dans le centre du pays – 3 djihadistes étrangers capturés

    Cinq civils ont été tués lundi dans l’attaque d’un village du centre du Mali par des assaillants armés venus à motos, ont rapporté des médias maliens et français. Un gendarme a été tué lors d’une autre attaque contre un poste de péage, selon le ministre de la Communication, précise le site a Bamako.net. « Le village…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie: Un gardien de la Révolution Islamique d’Iran tué en Syrie

    Un membre du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d’Iran (CGRI) a été tué par un tir de roquette à Alep, dans le nord de la Syrie, a annoncé mardi l’agence de presse iranienne Fars. « Hamidreza Babelkhani (…) est tombé en martyr ce matin dans un tir de roquette », a dit l’agence Fars, proche…CONTINUER LA LECTURE


    Turquie: Arrestation d’un haut responsable de Daech

    Mardi 18 février, les forces de sécurité turques ont arrêté un chef de l’Etat islamique, lors d’une opération de sécurité dans le district d’ »Inagol » dans la province occidentale de Bursa. L’agence turque « Anadolu » a déclaré que « les forces de sécurité, en coopération avec la Division antiterroriste, avaien arrêté le syrien, Abu Taqi al-Shami, qui est…CONTINUER LA LECTURE

  • Turquie : vaste coup de filet contre Daech avant le Nouvel An

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) nlNederlands (Néerlandais)

    Les autorités turques ont interpellé 147 personnes, dont des dizaines d’étrangers, soupçonnées d’appartenir au groupe Etat islamique (EI), lors d’opérations menées avant le réveillon du Nouvel An, a rapporté lundi l’agence de presse étatique Anadolu.
    Plusieurs dizaines d’Irakiens, de Syriens et un Marocain figurent parmi les suspects interpellés dans des coups de filet menés ces derniers jours dans neuf provinces turques, dont Istanbul, Ankara et Bursa (nord-ouest), a précisé Anadolu.
    Des armes, des munitions et du matériel informatique ont été saisis aux domiciles perquisitionnés, a indiqué l’agence.
    A Istanbul, où 20 suspects avaient déjà été interpellés la semaine dernière, la police antiterroriste a arrêté lundi 24 personnes, dont quatre ressortissants étrangers, selon Anadolu.
    A Batman, dans le sud-est de la Turquie, 400 policiers ont été mobilisés pour mener des opérations simultanées qui ont conduit à l’arrestation de 22 personnes lundi.
    Longtemps soupçonnée d’avoir laissé les jihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par l’EI, a rejoint en 2015 la coalition internationale antijihadiste.
    Dans la nuit du Nouvel An 2017, 39 personnes, dont de nombreux touristes étrangers, avaient été tuées dans une attaque contre une discothèque d’Istanbul, un attentat revendiqué par l’EI.
    Depuis cette attaque, les autorités turques multiplient les arrestations de personnes soupçonnées d’être liées à des groupes radicaux à l’approche des fêtes et jours fériés, notamment en fin d’année.

  • Turquie : la police arrête 21 membres présumés de l’Etat islamique (Daech)

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    La police turque a annoncé jeudi 26 décembre avoir arrêté 21 membres présumés du groupe Etat islamique à Istanbul, intensifiant ses opérations contre l’EI dans la plus grande ville de Turquie à l’approche du Nouvel an.
    Les forces de l’ordre ont effectué des opérations mardi et mercredi sur 48 sites de cette agglomération, ont dit des sources policières.
    21 personnes soupçonnées d’appartenir à Daech ont été placées en détention, selon ces sources, qui n’ont pas précisé leurs nationalités.
    En 2017, une attaque le soir du Nouvel an dans une boîte de nuit d’Istanbul, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait provoqué la mort d’au moins 39 personnes.
    La Turquie a intensifié ses efforts pour renvoyer les membres de l’EI vers leurs pays d’origine depuis qu’elle a déclenché une offensive militaire en Syrie en octobre.
    Ankara reproche aux pays occidentaux de refuser de rapatrier leurs ressortissants ayant rejoint l’EI en Syrie et en Irak et les presse avec insistance de prendre leurs responsabilités.