Etat islamique en Turquie

  • Turquie : Un Russe ayant combattu dans les rangs de l'Etat islamique détenu à Ankara

    Imprimer

    La police d'Ankara a arrêté un citoyen russe qui était inscrit sur la liste internationale des personnes recherchées par Interpol, soupçonné d'appartenir à l'État islamique.

    Selon le journal turc Sabah , le Russe, dont les initiales sont A.R., a participé aux hostilités en Syrie, puis est entré illégalement en Turquie. Son arrestation est le résultat des actions d'analystes du service de renseignement de la police.

    Lors de la perquisition de la maison, 4 800 dollars, 8 000 roubles, 16 800 livres turques, des bijoux, ainsi que du matériel électronique et de faux documents syriens ont été saisis sur le détenu.

  • Turquie: Arrestation de 3 membres de Daech dans le sud du pays

    Imprimer

    Le ministère turc de la Défense a annoncé, mercredi 22 septembre 2021, l’arrestation de 3 membres de l'Etat islamique (Daech) dans la province méridionale de Hatay.

    Le ministère a déclaré, dans un tweet, que les gardes-frontières du district de Reyhanli à Hatay avaient arrêté 3 personnes qui tentaient de s’infiltrer depuis la Syrie.

    Il a ajouté que les opérations ont révélé que ces personnes appartiennent à l’organisation islamique radicale Daech.

  • Turquie : un proche collaborateur supposé de l'ancien chef de Daech, Abu Bakr al-Baghdadi, détenu à Istanbul

    Imprimer

    La police turque affirme avoir arrêté à Istanbul un proche collaborateur de l’ancien chef de l’ État islamique tué, Abu Bakr al-Baghdadi.

    Le ressortissant afghan, identifié uniquement sous le nom de code de « Basim », a été arrêté mercredi 28 avril 2021 dans le quartier d'Atasehir, du côté asiatique de la ville d’Istanbul, selon un communiqué de la police.

    Les informations faisant état de l'opération conjointe avec l'agence de renseignement turque affirment que le suspect avait contribué à aider à cacher al-Baghdadi dans la province syrienne d'Edleb après la chute du groupe en 2019. On ignore pour l'instant si l'homme arrêté a bien été un proche collaborateur d'Abou Bakr al-Baghdadi, comme l'affirment les autorités turques.

    Al-Baghdadi a été tué lors d'un raid sur sa cache syrienne par les forces spéciales américaines en octobre 2019.

    L'agence de presse Demiroren a déclaré que Basim est soupçonné d'avoir organisé la formation de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, ainsi que d’être membre du conseil de décision du groupe islamiste.

    Il est arrivé en Turquie avec un faux passeport et une carte d'identité, a indiqué l'agence.

    La Turquie détient régulièrement des suspects de l'Etat islamique, dont beaucoup sont soupçonnés d’avoir planifié des attaques dans le pays.

  • Turquie: Quatorze suspects de Daech interceptés dans la capitale Ankara

    Imprimer

    Les équipes du service des renseignements et de la lutte contre le terrorisme de la police d'Ankara ont intercepté 14 individus d'origine étrangère en lien avec l'organisation terroriste Daech et les zones de conflit.

    Les équipes avaient été informées de la présence de 21 suspects de Daech dans la capitale turque, Ankara. Des opérations simultanées ont été lancées lundi matin à l'aube permettant d'intercepter 14 d'entre eux.

    Après avoir subi un contrôle de santé, les suspects ont été remis à la direction de la sécurité.

    Les travaux se poursuivent pour intercepter d'autres suspects.

  • Turquie : Arrestation de deux membres présumés de Daech à la frontière avec la Syrie

    Imprimer

    Les autorités turques ont arrêté deux membres présumés de l'Etat islamique (Daech) qui tentaient de passer de Syrie en Turquie, a annoncé dimanche 21 février le ministère turc de la Défense.

    "Nos gardes frontières stationnées dans les zones de Reyhanli et Narlica de la ville de Hatay (sud) ont arrêté 16 personnes tentant d'entrer illégalement sur notre territoire, dont deux membres de l'organisation terroriste Etat islamique et deux de Hayat Tahrir al-Sham", a affirmé le ministère sur Twitter.

    Le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Sham (HTS) est lié à Al-Qaïda et contrôle près de la moitié de la province d'Idleb (nord-ouest) en Syrie.

    La nationalité des personnes arrêtées n'a pas été communiquée par le ministère.

    Dans les années qui ont suivi le début du conflit en Syrie, en 2011, la Turquie, frontalière, a été l'un des principaux points de transit des jihadistes cherchant à rejoindre la Syrie en guerre.

    Depuis la chute du "califat" autoproclamé de l'Etat islamique  en mars 2019, nombre d'entre eux ont fait le chemin inverse et rejoint la Turquie.

    Longtemps accusée de "laisser faire, laisser passer", Ankara annonce désormais régulièrement l'arrestation de membres présumés de l'Etat islamique qui se trouvent sur son territoire.

    Ankara a expulsé depuis l'an dernier plusieurs dizaines de jihadistes, notamment européens, vers leurs pays d'origine.

  • Turquie: 3 suspects de l'Etat islamique arrêtés à Kayseri

    Imprimer

    Une opération menée le 26 janvier contre l’Etat islamique a permis d’intercepter 3 ressortissants étrangers à Kayseri.

    Les équipes de commandement de la gendarmerie provinciale ont arrêtés les trois individus d’origine syrienne suspectés d’appartenance à l’organisation terroriste Daech.

    Les suspects, qui ont été soumis à des contrôles de santé, ont été incarcérés vendredi.

  • Turquie : Les forces de sécurité turques arrêtent 24 Irakiens pour liens présumés avec l'Etat islamique

    Imprimer
    La police turque a arrêté jeudi soir 24 Irakiens pour des liens présumés avec l'État islamique dans la province centrale de Kirsehir, ont rapporté vendredi les médias officiels. 
     
    Les unités antiterroristes de la ville de Kirsehir ont mené des raids simultanés contre 26 suspects à 32 adresses et arrêté 24 personnes. Ils recherchent les deux suspects restants, selon l'agence Anadolu.
     
    Des documents et du matériel liés à l'Etat islamique ont été confisqués lors des raids. 
     
    Les forces de sécurité turques ont procédé récemment à plusieurs arrestations à grande échelle de suspects étrangers de l'Etat islamique. Le 13 novembre, ils ont arrêté huit Irakiens dans la province de Samsun, sur la mer Noire. Lundi, les forces de la province de Kayseri ont arrêté sept Syriens qui auraient été impliqués dans des activités armées de l'Etat islamique dans la ville syrienne d'Azaz entre 2011 et 2015. 
     
    La Turquie n'a pas révélé l'appartenance ethnique des Irakiens arrêtés et il n'y a eu aucun commentaire de la part du gouvernement irakien.