Etat islamique au Soudan

  • Soudan : Des morts et des arrestations dans des affrontements entre forces de sécurité et éléments armés

    Imprimer

    Un élément de sécurité soudanais a été tué lors d'un affrontement armé avec une "cellule terroriste" dans la ville de Jabra, au sud de Khartoum. Selon des informations, les forces de sécurité, appuyées par des chars du Corps blindé, ont tué quatre membres de l'Etat islamique et arrêté 7 personnes. 

    L'affrontement intervient quelques jours après un raid mené par les forces de sécurité contre une cellule liée à l'Etat islamique dans la même région.

    Arrestations de membres de l'Etat islamique
    Mardi 28 septembre, cinq membres des forces de sécurité avaient été tués et un sixième blessé lors d'un affrontement avec une cellule de l'Etat islamique à Khartoum. Selon le renseignement général soudanais, les forces ont réussi à arrêter 11 suspects. de nationalités différentes.

    Quatre étrangers de ce groupe islamique ont réussi à s'échapper. Les forces de sécurité sont depuis à leur poursuite, notamment dans la localité de Jabra et dans d'autres quartiers de la capitale.

    De tels incidents impliquant des islamistes armés sont relativement rares au Soudan, même si le pays était autrefois un refuge pour les groupes djihadistes.

  • Soudan : Cinq militaires tués dans des tirs avec une cellule de l'Etat islamique - Un civil égorgé par les islamistes

    Imprimer

    Cinq officiers du contre-terrorisme ont été tués mardi lors d'une perquisition dans le quartier de Jabra, à Khartoum, visant "une cellule liée au groupe Etat islamique (EI)", une organisation qui n'a jusqu'ici jamais revendiqué d'attaque au Soudan, a indiqué le renseignement.

    "Onze terroristes de différents pays étrangers ont été arrêtés", assure le renseignement dans un communiqué. Mais des complices ont tiré sur les forces de sécurité, "tuant deux officiers et trois sous-officiers" tandis que "quatre terroristes étrangers sont parvenus à s'enfuir", poursuit-il.

    Le Mouvement Russali pour la prédication et le combat - Wilayat Soudan a revendiqué la mort des cinq officiers des services de renseignement soudanais.

    Il semble que les membres des services de renseignement soudanais soient intervenus contre cette cellule avec un armement insuffisant. 

    Par ailleurs, une source sécuritaire a déclaré qu'un citoyen avait été découvert égorgé par les islamistes. 

    "Les fugitifs ont massacré un citoyen après avoir utilisé sa voiture dans l'opération d'évasion", a ajouté la même source sans préciser si certains éléments islamiques avaient réussi à prendre la fuite.