Etat islamique

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Badghis
    L'armée afghane est obligée de recourir à l'emploi d'hélicoptères pour ravitailler les troupes assiégées par les talibans dans la province.
    Vidéo

    Province de Herat 
    Arrestation d'un combattant taliban par les soldats de l'armée afghane.
    2021:04:08.jpeg

    Province de Kandahar : Les talibans ciblent une base où sont présents des troupes américaines et de lOTAN
    Les talibans ont tiré des roquettes sur l'aérodrome de Kandahar le 7 avril, et bien qu'aucune victime n'ait été signalée, le Pentagone a déclaré que l'attaque constituait une menace pour les discussions de paix fragiles dans le pays.

    Les roquettes ont atterri à l'extérieur du périmètre de l'aérodrome, sans faire de blessés ni dégâts, a déclaré le porte-parole du Pentagone, John F. Kirby. Kandahar a servi d'aérodrome clé pour les forces américaines et a été le quartier général de Train, Advise, Assist Command-South. Aujourd'hui, «les opérations d'aérodrome ont été transférées au GIRoA (Gouvernement de la République Islamique d'Afghanistan), mais il y a toujours des troupes américaines et de l'OTAN présentes sur l'aérodrome." 

    «Nous avons toujours le droit de légitime défense pour nos troupes, mais nous nous concentrons actuellement sur le soutien d'un processus diplomatique ici pour essayer de mettre fin à cette guerre par une paix durable», a déclaré Kirby.

    Les talibans ont revendiqué la responsabilité de l'attaque, qui intervient moins d'un mois avant la date limite du retrait complet des forces américaines d'Afghanistan. Il s'agit visiblement d'une escalade car les précédentes attaques à la roquette contre des bases qui abritaient des troupes américaines n'avaient pas été revendiquées par les talibans. Les talibans voulaient ouvertement réagir aux incertitudes de l'administration Biden quant à l'application de l'accord de Doha en attaquant des cibles américaines.
    Aéroport.jpeg

    Province de Nangarhar
    Un jihadiste de l'Etat-Islamique-Khorasan (ISKP) a été arrêté à Pachir Aw Agam, province de Nangarhar . L'armée a récupéré n fusil Lee-Enfield No.4 Mk.1.2021:04:08.jpeg

  • Afghanistan : Trois infirmières participant à une campagne de vaccination contre la poliomyélite abattues

    Imprimer

    Province de Nangarhar : Trois infirmières participant à une campagne de vaccination contre la poliomyélite abattues
    Trois femmes agents de santé de la vaccination contre la polio ont été abattues par des inconnus armés à Jalalabad, la capitale de la province de Nangarhar, dans l'est du pays, mardi matin 30 mars 2021.

    Elles ont été tuées dans deux fusillades distinctes juste un jour après le début de la campagne nationale contre la polio.

    Le premier assassinat a eu lieu en PD 4e. Une femme agent de santé  été prise pour cible. Selon une source, peu de temps après le premier incident, des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu et tué deux autres infirmières participant à la campagne de vaccination dans PD 7 de la ville de Jalalabad. Les victimes ont été identifiées comme étant Basira, Samina et Nagina.

    Aucun groupe, Taliban ou État islamique (Daech),actifs dans la province, n'ont encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    Le président Ghani a appelé à une enquête approfondie sur l'incident dans le but de traduire les auteurs en justice.            

    «Je suis horrifié par la nouvelle du meurtre de vaccinateurs contre la polio à Jalalabad. Ces actes insensés sont un affront à l’humanité et visent durement les femmes afghanes. Ces actions sapent également nos efforts pour éradiquer la polio en veillant à ce que le vaccin antipoliomyélitique atteigne tous les enfants », a déclaré Reid Sirrs, l'ambassadeur du Canada en Afghanistan.

    Horrible nouvelle venant de Jalalabad, au deuxième jour de la campagne de vaccination contre la polio en cours, a déclaré l'Union européenne dans un communiqué. «Le meurtre de trois femmes vaccinatrices, travaillant pour vacciner les enfants, est une violation brutale du droit international humanitaire qui fait mal au peuple afghan».

    «Les auteurs doivent être traduits en justice, les agents de santé doivent être tenus à l'écart et le caractère sacré des établissements de santé doit être respecté. L'UE reste un fervent partisan du secteur de la santé en Afghanistan et nous appelons les parties à permettre un accès égal aux vaccinations. » 

    Cela vient après que le ministère de la Santé publique, en coentreprise avec l'UNICEF et l'OMS, ait lancé lundi la campagne de vaccination contre la polio pour vacciner 9,6 millions d'enfants de moins de cinq ans à travers le pays.

    Selon le rapport, 56 cas de polio au total ont été enregistrés en 2020, dont 75 pour cent d'entre eux ont été signalés dans les zones qui n'étaient pas accessibles pour la mise en œuvre de la campagne contre la poliomyélite de domicile à domicile. 

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont revendiqué l'arrestation de deux membres de l'État islamique du Khorasan (ISKP) à Nangarhar.

    2021:03:30-1.jpeg

    2021:03:30-2.jpeg

     

    Hazrat Ali (Afghanistan - tué).jpegProvince de Paktika : Un responsable tadjik d'al-Qaïda mis hors de combat
    La Direction nationale de la sécurité (NDS) a annoncé avoir liquidé un tadjik, membre important du réseau al-Qaïda en Afghanistan.

    Hazrat Ali (photo) a été tué sur le chemin du district de Gyan dans la province de Paktika.

    Le bulletin ne dit pas exactement si d'autres membres d'al-Qaïda ont été tués

    Hazrat Ali était coordonné l'activité d'all-Qaïda et des talibans dans la province de Ghazni.

    Les talibans n'ont pas encore fait de commentaires.

    Les talibans sont censés avoir rompu leurs liens avec les groupes terroristes afghans, y compris al-Qaïda, aux termes d'un accord clé avec les Américains.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Faryab : Démantèlement d'une cellule de l'Etat islamique
    La Direction nationale de la sécurité (NDS) a annoncé que les forces spéciales de ce département avaient arrêté, vendredi 19 mars,  un groupe de 18 membres de l'Etat islamique dans la province de Faryab.

    La cellule était en charge de la propagande et du recrutement.

    Elle était également responsable d'enlèvements et d'assassinats de civils, de fonctionnaires et d'hommes d'affaires, de la fiscalité, de a propagande et du recrutement dans la province de Faryab. 4 des 18 jihadistes capturés :

    Ew28GkzWYAUFjPp.jpeg

    Ew28GVaXIAUSES8.jpeg

    Ew28GEhXMAMqLRE.jpeg

    Ew28FzDW8AkaDJg.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires : 

    Imprimer

    Province de Balkh
    Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué qu'au moins huit talibans avaient été tués et neuf autres blessés au cours d'une opération conjointe de l'infanterie et des forces aériennes afghanes dans la région de Chak-e-Shir Ahmad, dans le district de Chahar Bolak au nord de la province de Balkh.

    L'armée de l'air a frappé un dépôt d'armes des talibans et le centre d'opérations tactiques (TOC) du groupe dans la région.

    Province de Helmand
    La Direction nationale de la sécurité (NDS) de la province de Helmand a déclaré que le département de la sécurité avait arrêté 12 personnes pour diverses accusations de terrorisme dans la province.

    9 personnes des personnes arrêtées sont accusées de meurtre  d'employés du gouvernement et de chefs tribaux. Un infiltré des talibans et deux planteurs de mines ont également  été arrêtés.

    Selon le vice-gouverneur de la province de Helmand, Baryalai Nazari, les talibans arrêtés ont  avoué leurs crimes et seront bientôt envoyés devant les tribunaux après la finalisation des enquêtes.

    Province de Kandahar : Raids aériens américains contre des positions des talibans
    Les États-Unis ont mené des frappes aériennes contre des talibans dans le sud de l'Afghanistan au cours des 48 dernières heures, après que les insurgés aient lancé de multiples attaques contre les forces gouvernementales afghanes, a déclaré un porte-parole de l'armée américaine le 17 mars 2021. 

    Selon les forces américaines basées en Afghanistan, l'armée de l'air américaine a ciblé les positions des talibans dans les districts de Zherai et Spin Boldak dans la province d Kandahar.

    Le porte-parole des forces américaines en Afghanistan, le colonel Sonny Leggett, a tweeté mercredi que les raids ont été ordonnés alors que les talibans tentaient d'attaquer les forces de défense et de sécurité nationales afghanes.

    Il a ajouté que l'accord américano-taliban donnait le droit à l'armée américaine de défendre l'armé afghane en cas d'attaque.

    En réponse aux attaques, les talibans ont déclaré que les États-Unis avaient agi en violation de l'accord de Doha.

    Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a déclaré dans un communiqué qu'au cours des dernières 24 heures, les forces américaines avaient bombardé des positions des talibans dans les districts de Panjwai, Zherai et Khakriz de la province de Kandahar.

    Les raids aériens auraient causé de lourdes pertes aux talibans.

    Incroyable : Une combattante taliban tuée au combat
    Incroyable et sans doute la première fois qu'on apprend une telle nouvelle : une femme qui combattait dans les rangs des talibans a été tuée lors d'un affrontement avec les forces de sécurité dans le district d'Arghandab, dans le sud de la province de Kandahar. Il s'agit sans doute de la veuve d'un combattant mort au combat.

    Province de Nangarhar : Deux attentats contre la police à Jalalabad
    L'État islamique-Khorasan (ISKP) a revendiqué deux attentats visant la police à l'explosif à Jalalabad. Les autorités locales n'ont signalé aucune victime, mais l'ISKP en a revendiqué plusieurs.

    Toujours à Jalalabad, les autorités provinciales affirment que l'Armée afghane a tué mardi soir un responsable de l'Etat islamique (ISKP), directement subordonné au chef des médias de l'Etat islamique, le sultan Aziz Azzam.

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Les violences ont augmenté ces derniers mois en Afghanistan, malgré l'ouverture en septembre à Doha de pourparlers de paix entre le gouvernement et les talibans. Les assassinats ciblés de journalistes, juges, médecins, personnalités politiques ou religieuses, et défenseurs des droits, se sont notamment multipliés, semant la terreur dans le pays. Le gouvernement du nouveau président américain, Joe Biden, qui doit décider s'il confirme ou non le retrait total des troupes américaines encore déployées en Afghanistan d'ici le 1er mai, s'active pour tenter de relancer ce processus de paix, actuellement au point mort.

    Kaboul : Cinq femmes et une fillette tuées dans l'explosion d'un bus
    Cinq femmes et une fillette ont été tuées lundi soir à Kaboul dans l'explosion d'un bus piégé, qui transportait des fonctionnaires du gouvernement afghan, a-t-on appris mardi de source officielle.

    "Malheureusement, cinq femmes ont été tuées" et 17 personnes blessées dans cet attentat, a déclaré à l'AFP Nasratullah Naseri, le porte-parole du ministère des Télécommunications, pour lequel les victimes travaillaient. Selon cette source, l'explosion a été causée par une bombe fixée sur le véhicule. Le bus transportait des fonctionnaires, hommes et femmes, des ministères des Télécommunications, de l'Éducation, et de l'Information et de la Culture, qui sont situés au même endroit. Une des victimes était enceinte et une petite fille est également décédée dans l'explosion, a précisé le ministère de l'Éducation.

    L'attentat n'a pas été immédiatement revendiqué, même si le gouvernement attribue généralement ce genre d'attaques aux talibans. 

    Dimanche soir, au moins trois personnes avaient été tuées et plus d'une dizaine blessées dans l'explosion de deux bombes fixées à des véhicules à Kaboul.

    Province de Baghlan : Attaque d'un bus transportant des professeurs et des élèves 
    2021:03:16.jpeg
    Des hommes armés ont attaqué à l'arme automatique, mardi 16 mars 2021, un bus rempli d'élèves et de professeurs de l'université de Baghlan (nord). Deux personnes, un élève et le chauffeur, ont été tuées et six enseignants blessés, a indiqué à l'AFP le recteur de l'université, Abdul Qadir Mahan. L'incident s'est produit à Pul-e-Khumri. Les talibans ont nié toute responsabilité dans l'attaque ce qui laisse supposer qu'il pourrait s'agir d'une action de l'Etat islamique.
    Condamnation de l'attaque par les talibans :
    2021:03:16-2.jpeg

    Après l'attaque du bus universitaire, un certain nombre d'étudiants sont descendus dans les rues et sur le campus pour protester contre l'augmentation de l'insécurité et des assassinats. D'autres étudiants ont quitté la résidence universitaire.
    Vidéo 

    Province de Laghman
    Deux soldats de l'Armée afghane se rendant aux talibans à la suite d'une  embuscade visant le convoi de l'ANDSF à Alisheng, 
    Vidéo

    Province de Nangarhar
    Les autorités locales ont revendiqué l'arrestation de quatre membres de l'État islamique (ISKP) dans la province de  Nangarhar.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    75 morts par jour - un chiffre qui ne cesse d'augmenter
    Le nombre quotidien moyen de morts dans la guerre en Afghanistan en 2021 ne cesse d'augmenter. Il a atteint une moyenne de 75 membres du personnel de sécurité, de talibans et de civils tués chaque jour dans des affrontements, des frappes aériennes et des explosions. 

    Ainsi, au cours des 64 premiers jours de 2021 seulement, près de 5 000 personnes ont été tuées dans 33 provinces. Ce chiffre était d'environ 20 000 morts pour toute l'année 2020. Le bilan quotidien moyen de la guerre en Afghanistan en 2020 a été estimé à 57. Selon les statistiques, la région du sud, en particulier les provinces de Kandahar et d'Helmand, a enregistré le plus grand nombre d'affrontements et de victimes en 2020 et au début de 2021. 

    Le département d'État américain a écrit une lettre aux responsables afghans, il y a quelque temps, pour les avertir de la détérioration de la situation dans le pays et de la possibilité que davantage de zones tombent entre les mains des talibans. Les talibans ont également déclaré lors du premier anniversaire de l'accord de Doha qu'ils étaient dorénavant équipés de drones et de missiles et qu'ils allaient intensifier les violences d'une manière sans précédent si les États-Unis violaient l'accord de paix. Il convient de noter que les États-Unis et les pays impliqués dans la guerre en Afghanistan poursuivent actuellement leurs efforts pour organiser le Sommet d'Istanbul dans le but d'établir un gouvernement de transition, réduire la violence et accélérer le processus de paix.

    Les statistiques du projet à partir des données de l'ACLED montrent que les violences en Afghanistan en 2021 s'intensifient de jour en jour. Selon l'agence, au moins 1 777 incidents, affrontements, explosions, et frappes aériennes se sont produits au cours des 64 premiers jours de 2021. Les chiffres comprennent 1 151 affrontements, 503 explosions et frappes aériennes, 121 violences directes contre des civils et deux émeutes. Au cours de ces violences, 4 834 personnes ont été tuées en Afghanistan. Or, ces incidents ont eu lieu alors qu'on est encore dans la saison froide, censée être plus calme.

    Selon les statistiques, les habitants des provinces de Kandahar, Nangarhar, Helmand et Balkh ont été le théâtre du plus grand nombre d'affrontements et d'explosions du 1er janvier au 5 mars de cette année. 33 provinces ont connu des affrontements, des frappes aériennes et des explosions. Seule la province du Panjshir n'a connu aucun incident au cours des deux premiers mois de l'année. Les principales provinces en ce qui concerne le nombre des morts est Kandahar avec 1 551, Helmand avec 499, Nangarhar avec 389, Uruzgan avec 275, Kunduz avec 263 et Balkh avec 261. À Kaboul, 26 affrontements, 47 explosions et 13 violences directes contre des civils ont été enregistrés, tuant au moins 121 personne

    Avec ces statistiques enregistrées au cours des 64 premiers jours de 2021, l'Afghanistan est à nouveau au sommet des pays les plus meurtriers du monde. Ainsi, le nombre moyen journalier de victimes est supérieur à 75. Après l'Afghanistan, le Yémen occupe la deuxième place avec 1 278 événements et 3 233 décès et la Syrie est à la troisième place avec 1 847 événements et 1 327 décès. Le bilan quotidien moyen de la guerre au Yémen cette année est d'environ 50 et de la guerre syrienne d'environ 20. Il est à noter les statistiques de la guerre en Afghanistan sont comptabilisées sur la base des données fournies par le ministère de la Défense nationale et du groupe taliban et après vérification.

    Kaboul : Arrestation de 11 membres de l'Etat islamique
    Les forces de sécurité afghanes ont arrêté 11 membres de l'Etat islamique à Kabul. Ont également été récupérés deux fusils AKM, un fusil Type 56-1, un post-1947 TT-33, un Beretta 92F (S) / un M9, un Walther P1 / P38, un Luger P08 et un Makarov. Des chargeurs en bakélite / prune de 5,45x39 mm ont également été récupérés.
    EwX5huDXIAAlbW-.jpeg

    Province de Balkh : Attaque des talibans
    Les talibans ont mené une attaque contre la base de l'Armée afghane à Sholgara au cours de la nuit du vendredi 12 au samedi 13 mars. Cinq soldats auraient été tués et deux autres blessés, selon un premier bilan. Les talibans ont apparemment saisi plusieurs armes et caisses de munitions.

    Les talibans ont revendiqué une autre attaque dans le district de Chahar Bolak, dans la province de Balkh. Selon les talibans, l'attaque visait le poste de contrôle de l'Armée afghane. Les insurgés islamistes se sont emparés de plusieurs armes et autres équipements militaires.
    2021:03:13.jpegDéfections au sein de l'armée afghane
    Les talibans annoncent chaque semaine des défections de militaires afghans . Les dernières défections de membres des forces pro-gouvernementales ont eu lieu dans la province Uruzgan, si on en croit les talibans.
    EwWieQ_XAAAJmiB.jpeg

    Province de Kandahar
    Le MoD revendique la mort de 28 talibans lors d'une opération miliitaire
    Le ministère afghan de la Défense a annoncé que 28 talibans avaient été tués lors d'une opération militaire des forces de sécurité et de défense dans les districts d'Arghandab et de Jiri vendredi 12 mars. Nous n'avons pas pour l'instant de confirmation de cette information d'une source indépendante.
    DRTg9VJM.jpegExplosion d'une voiture piégée près d'un centre de recrutement de la police
    Les talibans ont revendiqué l'explosion d'une voiture piégée (VBIED) près d'un centre de recrutement de la police à Shah Wali Kot, Kandahar, faisant des victimes parmi les forces pro-gouvernementales.

    Toujours dans la province de Kandahar, dans le district de Dand, deux talibans ont été tués par l'explosion de leur propre bombe.

    Province de Nangarhar
    L'unité 2 du renseignement afghan (NDS) a effectué un raid dans le secteur PD-2 à Jalalabad. On ignore pour le moment ce qui a été pris pour cible. C'est la même unité du NDS soutenue par la CIA qui est accusé d'avoir récemment exécuté des étudiants d'une madrassa à Nangarhar.

    Province d'Uruzgan : Une bombe en bordure de route tue trois personnes
    Trois personnes, dont un enfant, ont été tuées par l'explosion d'une bombe en bordure de route (IED) sur l'autoroute Uruzgan-Kandahar.

    L'incident a eu lieu samedi matin13 mars dans la région de Sorkhobid sur l'autoroute Uruzgan-Kandahar.

    Le gouverneur d'Uruzgan a accusé les talibans d'avoir planté que la mine qui a explosé au passage d'un véhicule transportant des civils. Selon le gouverneur d'Uruzgan, trois autres civils ont été blessés dans l'incident.

    Aucun individu ou groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'explosion.

    Le groupe taliban n'a pas commenté les propos du gouverneur d'Uruzgan.

    Province de Zabul : Trois femmes tuées par des tirs de mortier
    Trois femmes ont été tuées et trois enfants blessés après qu'un obus de mortier a frappé une maison à Qalat, la capitale de la province de Zabul.

    L'incident a eu lieu dans le secteur de Noork de la ville de Qalat dans l'après midi du vendredi 12 mars.

    Les responsables de la sécurité à Zabul ont déclaré que les talibans avaient tiré deux obus de mortier en direction d'un poste de police, dont l'un a frappé le poste et l'autre a touché une maison d'habitation.

    Les talibans n'ont pas encore revendiqué les tirs.

    Zabul est l'une des provinces les plus précaires et les talibans sont largement présents dans certains districts de la province.
    Zabul.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    EvtpcEvXAAAokZm.jpegProvince de Nangarhar : Arrestation d'un membre de l'Etat islamique
    Les services de renseignements afghans (NDS) ont revendiqué l'arrestation d'un membre présumé de l'État islamique-Khorasan (ISKP) à Jalalabad.