Etat de Bauchi

  • Nigeria : Maisons et boutiques incendiées dans le nord du Nigeria après des accusations de "blasphème"

    Imprimer

    Plusieurs maisons et boutiques ont été incendiées dans une ville du nord du Nigeria par une foule en colère, faisant des blessés, après de nouvelles accusations de «blasphème» dans cette région à majorité musulmane, a indiqué, samedi 21 mai, la police locale.

    Les troubles ont éclaté en début de soirée vendredi 20 mai dans la ville de Warji, dans l’Etat de Bauchi, lorsque «des jeunes en colère ont incendié 6 maisons et 7 boutiques, faisant plusieurs blessés», a affirmé le porte-parole de la police Ahmed Mohammed Wakili dans un communiqué.

    Deborah Samuel.jpegSelon la police, cette attaque fait suite à des accusations de «blasphème» portées contre une femme âgée de 40 ans après des messages publiés sur les réseaux sociaux.

    La foule qui était à sa recherche s’en est prise à son quartier après avoir découvert qu’elle avait été mise en sécurité par des voisins, selon des habitants.

    Rappelons qu'une jeune chrétienne, Deborah Samuel (photo), avait été lapidée et son corps brûlé par des étudiants musulmans qui l'avaient également accusée de blasphème.