Enfants de jihadistes (retour)

  • Syrie : Les forces kurdes déplacent les familles des membres de l'Etat islamique à l'extérieur du camp d'Al-Hol

    Imprimer

    L'administration autonome kurde a commencé à transférer des dizaines de familles de combattants de l'Etat islamique, étrangères et "moins radicales", du camp surpeuplé d'Al-Hol dans le nord-est de la Syrie vers un autre camp, a déclaré mardi un responsable local à l'AFP.

    Selon les Nations Unies, le camp d'Al-Hol dans le gouvernorat d'Al-Hasakah abrite 65000 personnes, réparties parmi les Syriens et les Irakiens déplacés, ainsi que des milliers de familles de combattants étrangers de plus de cinquante pays, et ils résident dans une section spéciale et sont soumis à de lourds contrôles de sécurité.

    Le responsable des déplacés et des camps de l'administration autonome dans le nord-est de la Syrie, Shekhmous Ahmed, a déclaré que "76 familles composées de femmes et d'enfants étrangers ont jusqu'à présent été transférées" du camp d'Al-Hol au camp de Roj, sur un total de 395 familles qui seront transférées "à leur demande".

    Depuis juillet, le transfert des femmes et des enfants a commencé par lots, après qu'Ahmed eut élargi le camp de Roj en coordination avec les Nations Unies et la coalition internationale dirigée par Washington, qui était le plus grand soutien des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) dans la lutte contre "l'État califat".

    Ces derniers mois, le camp d'Al-Hol a été témoin de plusieurs regains de tensions, avec des tentatives fuite ou d'assassinat de gardiens par des femmes radicales, essayant d'imposer leur contrôle dans la section des femmes étrangères.

    Ahmed a déclaré que les femmes qui ont demandé à sortir avec leurs enfants d'Al-Hol "sont prêtes pour la réhabilitation, les moins endurcies et prêtes à s'engager dans des processus de réhabilitation", et elles demandent "de retourner dans leur pays et de se réintégrer dans leurs sociétés et de montrer leurs remords".

    Côté positif du camp de Roj
    Les conditions de vie dans le camp de Roj sont meilleures que dans le camp d'Al-Hol, dont les conditions difficiles ont été mises en garde par les organisations humanitaires et internationales en raison de la surpopulation et du manque de services de base. Le mois dernier, le camp a enregistré les premiers cas de coronavirus.

    Côté négatif pour les femmes jihadistes du camp de Roj
    Les femmes de Daesh lancent de nombreux messages de protestation sur Facebook contre les transferts vers le camp de Roj. Elles sont terrifiées à l'idée de quitter le camp d'Al Hol, pourtant considéré comme un enfer. La raison est qu'il ruine leurs espoirs d'évasion et on leur a dit que leurs enfants allaient dans le camp de Roj des programmes de dé-radicalisation.

    Par ailleurs, elles seront privées de téléphones portables. Elles ne seront plus autorisées à porter des niqabs, ce qui leur permettait de se cacher en restant anonymes.

    Le camp de Roj est spécifiquement destiné aux femmes étrangères originaires d'Europe. Ces femmes ont plus que les autres les moyens de s'échapper et beaucoup d'entre elles ont été prises en train d'essayer de le faire. Le nombre de gardes du camp de Roj est plus élevé qu'à al-Hol. Ces gardes connaîtront toutes les femmes jihadistes du camp car elles seront moins nombreuses qu'à al-Hol. Il sera impossible pour les passeurs d'entrer de pénétrer dans le camp pour offrir leurs services pour organiser une évasion.

    Les camps contrôlés par les Kurdes
    Les camps contrôlés par les Kurdes dans le nord-est de la Syrie abritent 12 000 enfants et femmes de familles de djihadistes étrangers, la plupart dans le camp d'Al-Hol.

    Depuis la défaite de l'Etat islamique en mars 2019, les Kurdes ont appelé les pays concernés à reprendre leurs ressortissants qui se trouvent sous leur garde ou à créer un tribunal international pour juger les djihadistes. Cependant, la plupart des pays, notamment européens, refusent de reprendre les jihadistes originaires de leurs pays.

    Plusieurs pays européens, dont la France, se sont bornés à récupérer un nombre limité d'enfants orphelins de djihadistes originaires de France.

  • Mali: Une centaine de tués dans un village dogon du centre du pays, « rasé » par des assaillants

    Imprimer

    Au moins 95 habitants ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans un village dogon du centre du Mali, « rasé » par des hommes armés non identifiés, deux mois et demi après un massacre de 160 Peuls dans cette région devenue la plus touchée du pays par cette vague de meurtres, ont annoncé lundi un élu local et une source sécuritaire.
    « Nous avons pour le moment 95 civils tués, les corps sont calcinés, nous continuons de chercher des corps », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un élu de la commune où se situe le village de Sobane-Kou, 300 habitants, dans le cercle de Koro, non loin de la frontière avec le Burkina Fasso. « Selon les civils, ce sont des hommes armés qui sont venus tirer, piller et brûler. C’est vraiment la désolation ».
    « C’est un village dogon qui a été quasiment rasé », a expliqué une source sécuritaire malienne. « Nous sommes sur le terrain avec des élus, nous avons déjà compté 95 civils tués ».
    L’association de chasseurs dogons Dan Nan Ambassagou « a constaté (lundi) avec beaucoup d’indignation l’attaque barbare et ignoble commise sur le village de Sobane » et « condamne avec la dernière énergie cet acte terroriste et génocidaire intolérable ».
    « C’est un choc, une tragédie » qui se produit « alors qu’on discute du renouvellement du mandat », a déclaré lundi à l’AFP au siège des Nations unies à New York le chef de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, en regrettant que l’Etat malien ne soit pas assez présent dans centre pour empêcher les affrontements interethniques.
    Une réunion sur les pays contributeurs de troupes à la Minusma est prévue mercredi après-midi aux Nations unies, dont le Conseil de sécurité doit se prononcer le 27 juin sur le mandat de cette force. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, recommande qu’elle ne soit pas réduite, malgré les appels des Etats-Unis.
    Depuis l’apparition en 2015 dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur Amadou Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs, les affrontements se multiplient entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs « groupes d’autodéfense ».
    Elles ont culminé le 23 mars avec le massacre à Ogossagou, près de la frontière burkinabè, de quelque 160 villageois peuls par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons. Au lendemain de cette tuerie, le gouvernement malien avait prononcé la dissolution de « Dan Nan Ambassagou ». Le groupe a démenti toute implication dans la tuerie mais son chef militaire, Youssouf Toloba, a rejeté cette dissolution et refusé de « déposer les armes ».
    Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, malgré la signature en 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes, dont l’application accumule les retards.
    Depuis 2015, ces violences se sont propagées du Nord vers le centre du pays, voire parfois vers le sud. Elles se concentrent surtout dans le centre, se mêlant très souvent à des conflits intercommunautaires, un phénomène que connaissent également le Burkina Faso et le Niger voisins.
    Depuis janvier 2018, la Minusma a recensé 91 violations des droits humains commises par des chasseurs traditionnels contre des membres civils de la population peule, dans les régions de Mopti et de Ségou, ayant fait au moins 488 morts et 110 blessés. Inversement, des groupes armés d’autodéfense de la communauté peule ont commis 67 violations des droits humains contre la population civile de la région de Mopti dans la même période, ayant causé 63 morts et 19 blessés.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono du lundi 10 juin 2019

    • Burkina: au moins 19 morts dans une attaque dans le Nord – Abonnés
    • Mali: Une centaine de tués dans un village dogon du centre du pays, « rasé » par des assaillants – Lire l’article
    • Syrie: L’armée loyaliste déploie des renforts de troupes dans le nord de la province de Hama pour contrer la progression continue des djihadistes – Abonnés
    • Syrie : les Kurdes remettent à la France 12 orphelins de familles jihadistes – Abonnés
  • Frontlive-Chrono – Mercredi 29 mai 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 29 mai 2019

    • Afghanistan: Attaque près de l’antique minaret de Jam : 18 morts – Abonnés
    • La Belgique livre à la Russie un membre de Daech qui a combattu en Syrie depuis 2014 – Abonnés
    • Égypte : Le tribunal confirme l’exécution de 17 personnes et la condamnation à perpétuité de 19 autres pour des attentats à la bombe perpétrés dans des églises – Abonnés
    • Irak : un Tunisien condamné à la peine de mort pour appartenance à Daech – Abonnés
    • Irak : un 7e Français condamné à mort pour appartenance au groupe EI – Abonnés
    • L’Irak a remis 188 enfants turcs de membres de Daech à la Turquie – Abonnés
    • Irak : 14 terroristes de Daech éliminés dans le nord du pays – Abonnés
    • Libye : Haftar remet au Caire un chef jihadiste égyptien – Abonnés
    • Syrie : 10 civils tués dans des raids aériens du régime sur Idleb – Abonnés
  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 27 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 27 mars 2019


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


     FRANÇAIS

    • Algérie: le parti RND, principal allié de Bouteflika, réclame sa démission – Abonnés
    • Autriche: arrestation d’un Irakien soupçonné de sabotage ferroviaire en Allemagne – Abonnés
    • Cisjordanie: un Palestinien tué par des tirs israéliens lors de heurts – Abonnés
    • Etat islamique: Retour d’enfants de jihadistes d’Irak et de Syrie – Abonnés
    • Irak: L’armée de l’air turque a neutralisé plusieurs membres de haut rang du PKK en Irak – Abonnés
    • Niger: dix civils tués par les jihadistes de Boko Haram dans une double attaque – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Algeria: the NDR party, Bouteflika’s main ally, demands his resignation – Subsribers
    • Austria: A suspected sympathizer of the Islamic State (IS) arrested in Vienna – Subscribers
    • Iraq: The Turkish Air Force has neutralized several high-ranking PKK members in Iraq – Subscribers
    • Islamic State: Returning children of jihadists from Iraq and Syria – Subscribers
    • Niger: Ten civilians killed by Boko Haram in a double attack – Subscribers
    • West Bank: Palestinian 18-year-old succumbs to wounds sustained during clashes – Subscribers

    العربية (ARABIC)

    الضفة الغربية: استشهاد مسعف برصاص الاحتلال في مخيم الدهيشة
    الجزائر.. حليف الحزب الحاكم يحث بوتفليقة على الاستقالة

    DEUTSCH

    • Algerien: Die NDR-Partei, Bouteflikas Hauptverbündeter, fordert seinen Rücktritt – Abonnenten
    • Irak: Die türkische Luftwaffe hat mehrere hochrangige PKK-Mitglieder im Irak neutralisiert – Abonnenten
    • Islamischer Staat: Rückkehr von Kindern von Dschihadisten aus dem Irak und Syrien – Abonnenten
    • Niger: Boko Haram Doppelangriff tötet zehn zivilisten – Abonnenten
    • Österreich: Ein mutmaßlicher Sympathisant der Dschihadistenmiliz Islamischer Staat (IS) in Wien festgenommen – Abonnenten
    • Westjordanland: Palästinenser im Alter von 17 Jahren bei Auseinandersetzungen in Dheisheh getötet – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Argelia: el partido RND, principal aliado de Bouteflika, exige su dimisión – Suscriptores
    • Austria: detención de un iraquí sospechoso de sabotaje ferroviario en Alemania – Suscriptores
    • Estado islámico: hijos de yihadistas que regresan de Irak y Siria – Suscriptores
    • Irak: La Fuerza Aérea Turca ha neutralizado a varios miembros de alto rango del PKK en Irak – Suscriptores
    • Cisjordania: Palestino muerto por el fuego israelí en los enfrentamientos – Suscriptores
    • Níger: Doble attaque de Boko Haram deja diez civiles muertos – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Algeria: il partito RND, principale alleato di Bouteflika, chiede le sue dimissioni – Abbonati
    • Austria: Arresto di un iracheno sospettato di sabotaggio ferroviario in Germania – Abbonati
    • Iraq: l’aviazione turca ha neutralizzato diversi membri di alto livello del PKK in Iraq – Abbonati
    • Cisgiordania: Palestinese ucciso dal fuoco israeliano negli scontri – Abbonati
    • Niger: duplice attacco suicida a Diffa, almeno 10 morti – Abbonati
    • Stato islamico: ritorno dei bambini di jihadisti dall’Iraq e dalla Siria – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Algerije: de NDR-partij, de belangrijkste bondgenoot van Bouteflika, eist zijn ontslag op – Abonnees
    • Irak: De Turkse luchtmacht heeft verschillende hooggeplaatste PKK-leden in Irak geneutraliseerd – Abonnees
    • Islamitische staat: Terugkerende kinderen van jihadisten uit Irak en Syrië – Abonnees
    • Niger: Tien burgers gedood door Boko Haram bij een dubbele aanval – Abonnees
    • Oostenrijk: een vermoedelijke sympathisant van de jihadistische militie van de islamitische staat (IS) gearresteerd in Wenen – Abonnees
    • Westelijke Jordaanoever: Palestijnse 17-jarige bezwijkt aan verwondingen opgelopen tijdens gevechten in Dheisheh – Abonnees

     

    POLSKI

    • Algieria: Partia NRD, główny sojusznik Boutefliki, domaga się jego rezygnacji – Subskrybenci
    • Austria: aresztowanie irackiego podejrzanego o sabotaż kolejowy w Niemczech – Subskrybenci
    • Irak: tureckie siły powietrzne zneutralizowały kilku starszych członków PKK w Iraku – Subskrybenci
    • Niger: Dziesięciu cywilów zginęło w wyniku podwójnego ataku Boko Harama – Subskrybenci
    • Państwo islamskie: powrót dzieci dżihadu z Iraku i Syrii – Subskrybenci
    • Zachodni Brzeg Jordanu: 17-letni mieszkaniec Daeishe zmarł ranny przez izraelskich żołnierzy – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Argélia: o partido RND, principal aliado de Bouteflika, exige a sua demissão – Assinantes
    • Áustria: Detenção de um iraquiano suspeito de sabotagem ferroviária na Alemanha – Assinantes
    • Cisjordânia: Palestino morto pelo fogo israelense em confrontos – Assinantes
    • Estado Islâmico: Retorno de filhos de jihadistas do Iraque e da Síria – Assinantes
    • Iraque: A Força Aérea Turca neutralizou vários membros de alto escalão do PKK no Iraque – Assinantes
    • Níger: Duplo ataque do Boko Haram deixa dez civis mortos – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Австрия: Арест иракского подозреваемого в железнодорожном саботаже в Германии — Подписчики
    • Алжир: партия НДР, главный союзник Бутефлики, требует его отставки — Подписчики
    • Ирак: Турецкие ВВС нейтрализовали несколько высокопоставленных членов РПК в Ираке — Подписчики
    • Исламское государство: Возвращение детей джихадистов из Ирака и Сирии — Подписчики
    • Нигер: В результате двойного нападения «Боко Харам» убило десять мирных жителей — Подписчики
    • Западный берег: умер 17-летний житель Даэйшэ, раненный израильскими солдатами — Подписчики

    ptolemee@belliard74.com