Drones kamikazes des Houthis

  • Yémen : Les rebelles yéménites houthis annoncent des attaques à grande échelle dans les profondeurs saoudiennes

    Imprimer

    yahya-saree-768x605.jpegLundi 12 avril 2021, les rebelles chiites yéménites houthis ont annoncé le ciblage de plusieurs sites en Arabie Saoudite, dont une raffinerie d'Aramco, avec 17 drones et deux missiles. L'opération a été baptisée "Trente de Chaaban" (Chaaban est le huitième mois du calendrier musulman).

    Ils ont déclaré dans un communiqué publié par le porte-parole du groupe "Houthi", Yahya Sari (photo ci-contre), que 10 drones "Samad 3" avaient visé les raffineries d'Aramco dans les régions de Djeddah et Jubail.

    Il a souligné que des sites militaires sensibles dans les régions de Khamis Mushait et Jizane avaient été également pris pour cible par 5 drones «Qasef 2K» et deux missiles balistiques de type «Badr 1». 

    Il a souligné que les attaques se sont poursuivies du dimanche soir à l'aube de lundi, ajoutant: "Ils ont atteint leurs objectifs avec succès".

    Il a ajouté: "Les forces armées confirment que leurs opérations se poursuivront et s'intensifiront tant que l'agression et le blocus de notre pays se poursuivra".

    L'Arabie saoudite annonce avoir repoussé l'attaque massive des houthis
    L'Arabie saoudite a déclaré avoir intercepté, dimanche 11 avril, un missile balistique et trois drones piégés à Jizane (sud de l'Arabie saoudite).

    La coalition a déclaré que les tentatives délibérées et systématiques des rebelles yéménites houthis avaient été contrecarrées et repoussées, soulignant qu’elle prenait «les mesures opérationnelles nécessaires pour protéger les civils conformément au droit international humanitaire».

  • Arabie saoudite : Les rebelles yéménites houthis frappent un hangar à avions sur la base aérienne de Jizane

    Imprimer

    Dans les dernières heures du jeudi 8 avril, les Houthis ont utilisé un drone Qasef-2K pour frapper l'aéroport Jizane en Arabie Saoudite.

    Selon le général de brigade Yahya Sari, porte-parole des Houthis, l'aéroport abrite les avions de combat de l'Arabie saoudite qu'ils utilisent pour mener des frappes aériennes sur des positions houthies dans tout le Yémen.

    Sari a déclaré que la grève avait été un succès.

    Le 7 Avril, Sari a annoncé une nouvelle attaque Houthi contre la base aérienne "Roi Khalid" dans la ville de Khamis Mushait dans le sud de l' Arabie Saoudite.

    L'opération avait également été menée par un drone Qasef-K2.

    «L'attaque par drone de la base aérienne saoudienne était juste», a déclaré le porte-parole, qualifiant la contre-attaque de «réponse légitime et naturelle à l'agression et au siège».

    Pendant ce temps, parallèlement aux frappes aériennes qu'il mène, Riyad affiche toujours sa volonté de mettre fin au conflit au Yémen.

    Le 8 Avril e , le vice-ministre de la Défense de l'Arabie Saoudite, le prince Khalid bin Salman, a eu des entretiens avec le Premier ministre yéménite Main Abdulmalik Said, du gouvernement légitime du Yémen.

    "Une rencontre avec le Premier ministre yéménite pour passer en revue notre coopération étroite, qui est basée sur notre vision commune de la paix et de la sécurité, et discuter de l'aide du Royaume au Yémen et de ses implications positives sur le bien-être et la prospérité du peuple yéménite", a-t-il déclaré après la réunion.

    Au cours de la rencontre, le prince Khalid a déclaré au ministre yéménite que le Royaume s'était engagé à soutenir le gouvernement yéménite dans tous les domaines.

    Il a également déclaré que son pays soutenait «tous les efforts visant à mettre fin au conflit, à mettre en œuvre un cessez-le-feu, à atténuer la crise humanitaire et à parvenir à une résolution politique garantissant la paix et la prospérité pour le peuple frère du Yémen».

    jazan_saudi.jpg

  • Arabie saoudite : Destruction de deux drones kamikazes des Houthis au-dessus de la localité saoudienne de Khamis Mushait

    Imprimer

    L'Arabie saoudite  a déclaré dans un communiqué qu'elle avait "intercepté et détruit deux drones piégés lancés par les rebelles chiites yéménites houthis en direction de Khamis Mushait.

    L'Agence de presse saoudienne (SPA) qui a donné l'information,  a ajouté : "Les tentatives hostiles de cibler des civils et des biens de caractère civil par la milice sont considérées comme des crimes de guerre".

    Le groupe "Houthi" n'a fait aucun commentaire).

  • Arabie saoudite : Les rebelles chiites yéménites houthis revendiquent avoir attaqué la capitale saoudienne

    Imprimer

    Yahya Sari, un porte-parole des rebelles chiites houthis du Yémen a déclaré jeudi que le groupe avait attaqué à l'aide de quatre drones des cibles sensibles et importantes à Riyad, la capitale de l'Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes n'ont pas confirmé l'attaque.

    Les observateurs de l'aviation ont noté des perturbations dans les vols civils au-dessus de Riyad et d'autres régions du Royaume. Cela indique généralement qu'une attaque est en cours.
    2021:04:01.jpegLes houthis, alignés sur l'Iran, ont rejeté une proposition de cessez-le-feu faite le mois dernier par Riyad car elle n'incluait pas la levée du blocus aérien et maritime imposé par la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite sur les territoires qu'ils contrôlent principalement dans le nord du Yémen. Le conflit, perçu dans la région comme une guerre par procuration entre l'Arabie saoudite et l'Iran, est la cause selon les Nation unies de la pire crise humanitaire au monde.

    De son côté, la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite affirme avoir déjoué une attaque au missile balistique que le groupe "Ansar Allah", le bras armé des houothis, envisageait de mener contre les civils de la province de  Marib, expliquant qu'elle avait détruit le missile et sa rampe de lancement.

    La coalition a averti que les opérations offensives menées par les Houthis à Marib mettent en danger la vie de millions de civils.

  • Arabie saoudite : Nouveaux tirs de drones et de missiles contre des installations d'hydrocarbure saoudiens par les rebelles yéménites houthis

    Imprimer

    Les rebelles chiites yéménites houthis ont lancé dimanche 28 mars 2021 des drones et des missiles au cœur de l'industrie pétrolière saoudienne, y compris une installation de Saudi Aramco à Ras Tanura, vitale pour les exportations de pétrole.

    Le ministère saoudien de l'énergie a déclaré qu'il n'y avait pas eu de victimes ou de dégâts provoqués par ces attaques. Le ministère de la Défense a déclaré avoir intercepté un drone armé venant de la mer avant d'atteindre un site de stockage de pétrole à Ras Tanura, site d'une raffinerie et la plus grande installation de chargement de pétrole en mer au monde.

    Des éclats d'un missile balistique sont tombés près d'un complexe résidentiel à Dhahran utilisé par Saudi Aramco.

    Les attaques ont poussé les prix du Brent au-dessus de 70 dollars le baril à leur plus haut niveau depuis janvier 2020, tandis que les contrats à terme sur le brut américain ont touché leur plus haut depuis octobre 2018. 

    Les sites sont situés sur la côte du Golfe en face de l'Iran et près de l'Irak et de Bahreïn, qui abrite la cinquième flotte de la marine américaine. Le Yémen se trouve à des milliers de km au sud-ouest du golfe d'Aden.

    Annonçant les attaques, les Houthis, qui combattent une coalition dirigée par l'Arabie depuis six ans, ont également déclaré avoir attaqué des cibles militaires dans les villes saoudiennes de Dammam, Asir et Jizane.

    «De tels actes de sabotage ne visent pas seulement le Royaume d'Arabie saoudite, mais aussi la sécurité et la stabilité des approvisionnements énergétiques dans le monde, et par conséquent, l'économie mondiale», a déclaré un porte-parole du ministère dans un communiqué aux médias d'État.

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a précisé que 12 drones armés  visant des «cibles civiles» avaient été interceptés. Elle n'a pas précisé les cibles visés. Elle a ajouté  avoir également détruit des missiles tirés par les Houthis vers Jizane.

    La province de l'Est saoudien abrite la plupart des installations de production et d'exportation d'Aramco. En 2019, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a été visée par une importante attaque de missiles et de drones contre des installations pétrolières à quelques kilomètres des installations touchées dimanche 28 mars 2021.  Riyad avait imputé l'attaque à l'Iran, une accusation démentie par Téhéran.

    Cette dernière attaque,  revendiquée par les Houthis, n'était pas lancée du Yémen, elon Riyad. Elle  a forcé l'Arabie saoudite à fermer temporairement plus de la moitié de sa production de brut, provoquant une énorme flambée des prix.

    ESCALADE
    Le porte-parole militaire houthi Yahya Sari a déclaré dimanche 28 mars que le groupe avait tiré 14 drones et huit missiles balistiques dans le cadre d'une «vaste opération visant le cœur de l'Arabie saoudite».

    Les Houthis ont récemment intensifié leurs attaques trans-frontalières contre l'Arabie saoudite à un moment où les États-Unis et les Nations Unies font pression pour un cessez-le-feu pour relancer les négociations politiques bloquées visant à mettre fin à la guerre.

  • Yémen : La coalition arabe affirme avoir détruit deux bateaux piégés des rebelles chiites houthis

    Imprimer

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a annoncé, dimanche 38 mars 2021, avoir détruit deux bateaux piégés appartenant aux forces du groupe «Ansar Allah», le bras armé des rebelles chiites houthis.. Vidéo.

    La coalition a déclaré que l'incident a eu lieu «avant la mise en œuvre d'une attaque imminente à Hodeidah», accusant les Houthis «d'utiliser l'Accord de Stockholm comme un parapluie pour lancer des attaques hostiles depuis le gouvernorat de Hodeidah» et de continuer à «menacer les routes maritimes et le commerce mondial. "
    Plusieurs heures auparavant la coalition avait annoncé avoir intercepté et détruit deux drones piégés lancés vers la région sud de l'Arabie saoudite.

    Samedi 27 mars, le groupe «Ansar Allah» avait juré d 'asséner «des coups plus forts et douloureux qu'elle (l'Arabie saoudite)  n'avait subis auparavant». 

  • Arabie saoudite : Explosion sur l'aéroport de Jeddah

    Imprimer

    22H57 : Des explosions ont retenti sur l'aéroport de Jeddah. Il semble que l'aéroport ait été ciblé par drones suicide lancés par les rebelles chiites houthis. L'aéroport est hors service depuis plus de 3 heures.