Drone Samad 3

  • Arabie saoudite : Ansar Ullah, le bras armé des rebelles chiites Houthis yéménites ont frappé l'aéroport international d'Abha

    Imprimer

    Jeudi 17 septembre, les forces aériennes yéménites, alliées des rebelles chiites yéménites Houthis, ont attaqué l'aéroport international d'Abha dans la province saoudienne de 'Asir à l'aide d'un drone suicide.

    Le général de brigade Yahya Sari, porte-parole de la branche pro-Houthi de l'armée yéménite, a déclaré qu'une "cible de grande valeur" avait été frappée par un drone Samad-3. Le drone Samad-3, qui a été révélé l'année dernière, a une portée de plus de 1 500 km.

    Dans un communiqué, le porte-parole a déclaré que l'attaque de l'aéroport international d'Abha était une réponse aux récentes frappes aériennes de la coalition dirigée par les Saoudiens sur son QG au Yémen.

    Les Houthis ont déclaré que l'attaque avait été un succès. Néanmoins, la coalition saoudienne affirme que le drone suicide a été intercepté avant d'atteindre sa cible.

    "Les forces conjointes de la coalition ont intercepté et détruit ce soir (jeudi) un drone chargé de bombes lancé délibérément par la milice terroriste Houthi pour cibler les civils et les biens civils à Khamis Mushait", a déclaré le porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Malaki, dans un communiqué officiel.

    Au début de ce mois, les Houthis ont lancé un missile balistique et trois drones suicide sur la capitale saoudienne, Riyad. La coalition a répondu par deux séries de frappes aériennes sur Sanaa, la capitale du Yémen.

    La coalition dirigée par les Saoudiens réagira probablement de la même manière à la nouvelle attaque des Houthis contre l'aéroport international d'Abha dans les prochains jours.

  • Arabie saoudite : Les rebelles yéménites houthis annoncent avoir attaqué une "cible importante" à Riyad avec un missile balistique et des drones

    Imprimer

    La «Coalition arabe» a annoncé la destruction de deux drones lancés par les Houthis, depuis mercredi, vers le sud du Royaume.

    "L'armée de l'air et la force de missiles du groupe ont mené une opération militaire conjointe visant une cible importante (sans la nommer) dans la capitale saoudienne, Riyad", a déclaré le porte-parole militaire houthi Yahya Sari dans un communiqué.

    Il a ajouté que "l'opération avait été réalisée avec un missile balistique de type Zulfiqar et 4 drones Samad 3".

    Il a poursuivi: "Ce ciblage vient en réponse à l'escalade continue de l'ennemi (c'est-à-dire la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite) et à son siège continu de notre cher pays."

    "Sari" a promis au régime saoudien des opérations "douloureuses" s'il continue son "agression et son siège" contre le Yémen.

    Il n'a pas précisé si l'attaque avait fait des victimes ou des dégâts matériels.

    L'agence de presse officielle saoudienne (SPA) a cité un porte-parole des forces de la coalition, Turki Al-Maliki, affirmant plus tôt que «les forces de la coalition avaient réussi, jeudi matin, à intercepter et détruire un drone (piégé) lancé par la milice terroriste Houthi pour cibler des biens civils et des civils dans la ville de Najran (sud de l'Arabie saoudite)». .

    Les forces de la coalition ont annoncé qu'elles avaient intercepté et détruit un avion explosif sans pilote lancé par les Houthis, mercredi, vers la région sud.

    Depuis un certain temps, les Houthis ont intensifié leurs attaques contre l'Arabie saoudite, en lançant des drones et des missiles balistiques presque quotidiennement.