Drone Orlan-10 (russe)

  • Syrie : Des rebelles syriens pro-turcs abattent un drone russe au nord d'Alep

    Imprimer

    Mercredi 13 octobre, un drone russe Orlan-10 s'est écrasé à la périphérie de la ville de Marea, dans le nord de la province d'Alep. La ville est occupée par les Turcs.

    L'armée nationale syrienne (ANS) soutenue par la Turquie, a affirmé que le drone avait été abattu par ses rebelles pro-turcs. La revendication de  l'opposition syrienne été démentie d'autres rebelles syriens qui ont affirmé que le drone était tombé à la suite d'une défaillance technique. Les photos de l'épave du drone ne montrent aucun dommage réel.

    L'Orlan-10 a une durée de vol de 16 heures et une autonomie de 140 km. Le drone peut être équipé de plusieurs types de capteurs pour effectuer différentes missions dont la reconnaissance, la cartographie 3D, la guerre électronique et le relais de communication.

    Il s'agit du septième Orlan-10 russe perdu en Syrie cette année.

  • Syrie : Les Forces Démocratiques Syriennes abattent un drone russe dans le nord-est syrien

    Imprimer

    Samedi 6 février, les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition de groupes majoritairement kurdes soutenue par les États-Unis ont abattu un drone russe près de la ville d'Ain Issa, dans le nord de la province de Raqqa.

    Au départ, des sources kurdes affiliées aux FDS ont affirmé que le drone appartenait à la Turquie. Cependant, une photo publiée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé que le drone était un Orlan-10 de fabrication russe.

    Drone Orlan-10
    L'Orlan-10 a une durée de vol allant jusqu'à 16 heures et une portée opérationnelle de 140 km. L'UAV peut être équipé de différents types de capteurs pour effectuer plusieurs missions, dont la reconnaissance, la cartographie 3D, la guerre électronique et le relais de communication.

    Le drone était probablement en mission de reconnaissance pour surveiller la situation autour d'Ain Issa. Des sources au sein des FDS ont affirmé que le drone avait été abattu par erreur. Le groupe soutenu par les États-Unis n'a pas encore confirmé ou nié l'information.

    Quelques heures après l'incident, un drone de combat américain MQ-9 Reaper a été filmé survolant Ain Issa. Le drone, qui n'était pas armé, transportait trois nacelles non identifiées. Le drone espionnait très probablement les forces gouvernementales russes et syriennes.

    Plusieurs unités de la police militaire russe et de l'armée arabe syrienne ont été déployées à Ain Issa en octobre 2019 pour surveiller le cessez-le-feu entre les forces turques et les FDS.

    Les États-Unis, qui ont abandonné leurs alliés kurdes il y a environ deux ans en raison d'un accord avec la Turquie, prévoient apparemment d'y limiter la présence russe et syrienne. Les FDS ont peut-être tiré sur le drone russe à titre d'avertissement.