Droit des femmes

  • Iran : Le nombre de morts augmente alors que les autorités ont coupé Internet

    Imprimer

    La télévision d'État iranienne a rapporté que quatre autres personnes, dont un policier et un membre d'une milice pro-gouvernementale, sont mortes dans des affrontements avec la police au cours des deux derniers jours. Ainsi, selon les chiffres officiels, le bilan des morts aurait atteint huit personnes.

    Ce bilan est contesté par les militants des droits de l'homme. militants des droits de l'homme. Selon eux, le nombre de manifestants tués par les unités de la sécurité islamique s'élève à 31. On dit également que  7 membres de la sécurité ont été « martyrisés » lors d'affrontements.
    De son côté, la sécurité islamique prétend avoir une liste de 1800 leaders des manifestations, vraisemblablement à arrêter.
    Jusqu'à présent, 73 personnes, dont 9 femmes, ont été arrêtées.

    Il est également fait état de l'expansion des manifestations - les manifestations ont couvert plus de 40 villes à travers le pays. Les habitants des quartiers populaires de Téhéran sont également descendus dans la rue. Pour empêcher les manifestants de coordonner leurs actions, les autorités ont coupé Internet. Gif animé.

    La raison des manifestations est la mort d'une résidente du Kurdistan iranien de 22 ans, Mahsa Amini, qui avait été arrêtée par la police des mœurs. Elle a été détenue à Téhéran pour avoir porté un hijab "pas assez modeste" et est décédée trois jours plus tard – les autorités disent de problèmes cardiaques, des proches disent des coups.

    Les manifestations sont les plus massives depuis 2019, lorsque les manifestations ont été réprimées avec une extrême brutalité et que des milliers de personnes sont mortes. Il convient également de noter que cette fois, le rôle principal y est joué par des femmes qui s'opposent à la discrimination dont elles sont l'objet.

    Lien permanent Catégories : Droit des femmes, IRAN 0 commentaire
  • https://www.frontlive-chrono.com du dimanche 11 novembre 2018

    Imprimer

    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois 

    Lire la suite